Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Jean Anglade


Image de l'article Jean Anglade
Jean Anglade nous a quittés en ce mois de novembre 2017 dans sa 103e année.


Jean Anglade a traversé un siècle et nous laisse une œuvre monumentale, aussi généreuse qu’exigeante. Il  nous lègue une centaine d’ouvrages : romans, essais, biographies, documents, poèmes, etc.

C’est d’abord un parcours personnel extraordinaire. Né près de Thiers d’un père ouvrier maçon et d’une mère servante, orphelin de guerre en 1916, Jean entrera au cours élémentaire, « le collège des pauvres », puis à l’école normale d’instituteurs de Clermont-Ferrand. Il deviendra professeur de lettres et agrégé d’italien.

C’est ensuite et surtout un parcours littéraire prolifique. Dès son premier roman, Le Chien du Seigneur, paru en 1952, il s’attache à décrire l’Homme dans ses dimensions historique, sociologique voire ethnologique. Il est un digne représentant de l’école naturaliste, bien plus qu’un simple « Pagnol auvergnat ». Notant tout, dans un petit carnet toujours au fond de sa poche – une idée, une phrase, un fait d’actualité –, il fut un insatiable observateur de son temps.

Fidèle à sa région, bien sûr, mais attentif à décrire l’Homme dans son universalité ! « Ma véritable région, c’est l’homme », nous disait-il avec raison. Facétieux, il savait l’être aussi, se jouant des conventions et des bien-pensants. Intarissable conteur, il nourrissait avec gourmandise sa plume de fantaisie et d’humour.

Jean Anglade a rejoint le panthéon des grands écrivains français et les Presses de la Cité ont souhaité lui rendre hommage à travers les témoignages, les images, les souvenirs de ses proches et amis.

Clarisse Enaudeau, directrice littéraire de la collection Terres de France

Les lunettes et le chapeau de Jean Anglade

L'œuvre de Jean Anglade, un témoin du XXᵉ siècle
Jean Anglade par Jean Anglade
Les témoignages autour de Jean Anglade