Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Lectures « de saison » à découvrir ou à offrir…


Image de l'article Lectures « de saison » à découvrir ou à offrir…
Voici une sélection de quelques lectures « de saison » à découvrir ou à offrir…


Extraits
Un hiver avec le diable de Michel Quint
Parce que le temps de chien a cessé, la lumière du petit matin vient d’en bas, de la neige, et la salle de bal, communions, mariages, enterrements, banquets divers du Cheval volant est éclairée d’un gris aveuglant. Il fait froid, on n’a pas songé à allumer le poêle. Même la glace qu’on a apportée sous les semelles ne fond pas. Personne ne s’est déboutonné. Tout Erquignies est là. Debout parmi le mobilier pour fête de la bière, les odeurs fatiguées de plancher récuré à la soude et la fumée des cigarettes roulées.
 
Les Fruits de l’hiver de Bernard Clavel
Prix Goncourt 1968
Ce soir-là, peu avant la tombée de la nuit, il arriva du nord-est un coup de vent qui fit grogner le feu. Le père Dubois s’approcha de la fenêtre et regarda courir les feuilles mortes sur la terre noire du jardin. Puis, revenant s’asseoir, il s’accouda de biais sur la table, posa ses pieds chaussés de grosse laine grise sur la porte ouverte du four et soupira :
— Cette fois, c’est vraiment l’hiver.
Un long moment, il écouta le vent. Son regard allait du grand poirier dénudé qui se démenait sur le ciel gris, à la flamme claire qui dansait derrière la grille du foyer.  

Enfuir l’hiver de Catherine Ecole-Boivin
Pourtant le ciel d’hiver, même le plus sombre, a toujours du rose en lui, pour le peintre exalté ou tremblant, comme pour le promeneur transi. Parfois survenaient quelques éclats, je les ressentais de façon diffuse dans mon sommeil ; quelqu’un d’autre habitait en moi. Elle avait un prénom que je n’entendais pas et elle souriait délicatement. Je crois que ce sentiment qui apparaît furtivement en nous s’appelle l’espérance.