Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Lire un extrait


Parution le 02 avril 2015
240 pages



Partager cette page


Autoportrait d'un faussaire
Jean-Baptiste PÉRETIÉ
Guy RIBES


Pour la première fois dans un livre, l'un des faussaires les plus prolifiques de son temps se raconte, à la première personne. Avec sa gouaille de titi parisien et sa morale d'artiste, il dévoile les secrets entourant ses faux et quelques-unes des combines peu reluisantes du marché de l'art.

« Si Picasso était vivant, il l'embaucherait. »
Gilles Perrault, expert, au procès de Guy Ribes

Né dans une maison close à la fin des années 1940, dans une famille où l'on « pratiquait plutôt le revolver que le pinceau », Guy Ribes est un artiste-né qui n'aime rien tant que dessiner et peindre. Apprenti à quinze ans, à Lyon, dans un atelier de soyeux renommé, il y fait ses gammes. Puis le hasard d'une amitié avec un imprimeur d'art transforme le jeune aquarelliste doué en faussaire de génie. Pendant près de trente ans, il peint, avec une maîtrise technique et un talent hors du commun, des milliers d'oeuvres « à la manière de ». Jusqu'à ce jour de janvier 2005 où la police l'arrête...

Dans cet autoportrait, Guy Ribes raconte les années vécues dans la peau des plus grands peintres : Picasso, Chagall, Léger, Dalí, Matisse... S'il livre de nombreux secrets de fabrication, il révèle aussi le rôle trouble des marchands et des experts, les jeux de dupes auquel se prête le milieu de l'art, à plus ou moins grande échelle... Combien de « ses » tableaux de maîtres sont encore accrochés chez des collectionneurs ou dans des musées ?

Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage Bien dans son slip
  • Couverture de l'ouvrage Je suis le chat qui va tout seul...
  • Couverture de l'ouvrage Iris Grace
  • Couverture de l'ouvrage Les Théories folles de l'Histoire
 
Ils en parlentTout voir Les médias
Portrait à l'occasion du film Un vrai faussaire
Le Figaro et vous
+
Les lecteurs de Babelio Un témoignage incroyable sur un vrai artiste mais faussaire ! Et sur le monde de l'art et ses combines, ses travers, son snobisme parfois, mais magouilles et compagnie ne sont pas au pays de Oui-Oui. ...
Jmlyr
+
Déposer un commentaire +