Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Parution le 10 septembre 2015
400 pages



Partager cette page


Je meurs de ce qui vous fait vivre
Paul COUTURIAU


De la jeune fille éprise de liberté à la brillante plume engagée, de la « petite graine d'aristo » à l'égérie d'écrivain... Amante, femme, journaliste, collaboratrice et amie de Jules Vallès...
En sept années décisives, le roman d'une émancipation, le roman de Séverine, femme d'exception.
Quand le garde du jardin des Tuileries lui lançait : « Où tu vas ? », la petite Line répondait : « Sais pas... tout droit. » Devenue adulte, elle choisit la défense de la vérité et, pour la faire éclater, elle apprit, auprès de l'écrivain Jules Vallès, l'art de mêler l'acide à l'encre. Parce que ses parents lui interdisaient de devenir journaliste, elle choisit de mourir. Mais le geste désespéré fut acte fondateur. La petite Line céda la place à Séverine. Séverine allait devenir l'une des figures féminines les plus libres de son temps, une voix au service du peuple. Une femme qui savait où elle allait : tout droit !
De 1881 à 1888, en sept années décisives, le portrait d'une femme de passion et d'exception.

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage La Saga des Pitelet
  • Couverture de l'ouvrage Le Puits Sans-Nom
  • Couverture de l'ouvrage Les Chemins de garance NE
  • Couverture de l'ouvrage Un palais dans les dunes
 
Ils en parlentTout voir Les médias
"Passionnant de bout en bout, ce roman raconte l'histoire de Séverine, une jeune écrivain, féministe et...
Femme Actuelle
+
Les lecteurs de Babelio Pour échapper à la tyrannie de son père qui refuse que sa fille devienne journaliste, Caroline Rémy accepte un mariage arrangé avec un petit fonctionnaire. Hélas son mari se révèle être un homme tempé...
domisylzen
+
Déposer un commentaire +