Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Lire un extrait


Traduit par Françoise DU SORBIER
Parution le 01 octobre 2016
496 pages



Partager cette page

Ils en parlent


je vais m'empresser d'acheter ce livre, car comme d'habitude ce doit être un très bel ouvrage. Je suis une grande fan de Danielle STEEL c'est une femme de grand talent je possède une 60ène de ses ouvrages, et à chaque fois je suis fascinée par tous ses romans.
chanel
je vais m'empresser d'acheter ce livre, car comme d'habitude ce doit être un très bel ouvrage. Je suis une grande fan de Danielle STEEL c'est une femme de grand talent je possède une 60ène de ses ouvrages, et à chaque fois je suis fascinée par tous ses romans.
chanel
je vais m'empresser d'acheter ce livre, car comme d'habitude ce doit être un très bel ouvrage. Je suis une grande fan de Danielle STEEL c'est une femme de grand talent je possède une 60ène de ses ouvrages, et à chaque fois je suis fascinée par tous ses romans.
chanel
Comme mes compagnons d'infortune, j'ai d'abord cru à un manque de traducteurs dont la regretté Florence Herbulot, femme de l'architecte naval JJ herbulot mais en fait c'est une décision de l'éditeur de ne plus continuer la série. J'imagine que le nombre d'exemplaires vendus n'est pas assez important. Dans ce cas pourquoi ne pas confier l'édition de cette série à une petite maison d'édition par exemple. Cette série maritime est réellement remarquable. Il serait dommage de s'arrêter là, cela ne veut rien dire. Vous rendez-vous compte que vous créez de vraies frustations....
Antar
Bonjour. Mon nom est: Jacky Alaux je demeure en banlieue de Montreal, Canada. Amateur des écrits de Mr Daniel Depp. Jai moi meme écrit un livre ( éditions France Empire ) mon autobiographie durant la Guerre d'Algérie dont le réalisateur Alexandre Arcady fut intéressé a produire un film ( attend de ses nouvelles ) Tout ca pour dire que très proche des Amérindiens, j'ai écrit l'Histoire de NAKIA le loup, un Algonquin tiraillé entre les Blanc et les origines de son Peuple... SVP, vous serait il possible de me donner ses cordonnées pour que je puisse lui envoyer le texte (en Français ) qui j'en suis certain pourrait très bien servir de scénario... ou même édité par vos services. Avec mes salutations et mes respects dans l'attente d'une réponse..d'avance Merci . Jacky Alaux a voir sur internet: La Baraka de Jacky Alaux ( éditions France empire )
La Baraka. Jacky Alaux
Bonjour. Mon nom est: Jacky Alaux je demeure en banlieue de Montreal, Canada. Amateur des écrits de Mr Daniel Depp. Jai moi meme écrit un livre ( éditions France Empire ) mon autobiographie durant la Guerre d'Algérie dont le réalisateur Alexandre Arcady fut intéressé a produire un film ( attend de ses nouvelles ) Tout ca pour dire que très proche des Amérindiens, j'ai écrit l'Histoire de NAKIA le loup, un Algonquin tiraillé entre les Blanc et les origines de son Peuple... SVP, vous serait il possible de me donner ses cordonnées pour que je puisse lui envoyer le texte (en Français ) qui j'en suis certain pourrait très bien servir de scénario... ou même édité par vos services. Avec mes salutations et mes respects dans l'attente d'une réponse..d'avance Merci . Jacky Alaux a voir sur internet: La Baraka de Jacky Alaux ( éditions France empire )
La Baraka. Jacky Alaux
cette histoire m intrigue car elle correspond apeupres ades situations actuelles??
mamee cevenole
Bonjour Madame Barret, Je viens de commencer la lecture de "Le fabuleux destin d'une vache" (David Safier) et j'aimerais vous dire à quel point la traduction est "délicieuse". Je pense que le travail de traduction doit être un travail ingrat parce que la personne qui le fait n'a pas vraiment de reconnaissance publique. J'ose croire que dans le domaine de l'édition, le talent y est reconnu. Je suis convaincue que ce ne doit pas être facile de bien rendre un récit écrit par quelqu'un d'autre dans une autre langue. Je me demande si c'est pour ça que je lis beaucoup plus de livre écrit en français que de traduction. Bravo Madame Barret. Diane Fournier
Diane
Bonjour Madame Barret, Je viens de commencer la lecture de "Le fabuleux destin d'une vache" (David Safier) et j'aimerais vous dire à quel point la traduction est "délicieuse". Je pense que le travail de traduction doit être un travail ingrat parce que la personne qui le fait n'a pas vraiment de reconnaissance publique. J'ose croire que dans le domaine de l'édition, le talent y est reconnu. Je suis convaincue que ce ne doit pas être facile de bien rendre un récit écrit par quelqu'un d'autre dans une autre langue. Je me demande si c'est pour ça que je lis beaucoup plus de livre écrit en français que de traduction. Bravo Madame Barret. Diane Fournier
Diane
Bonjour Madame Barret, Je viens de commencer la lecture de "Le fabuleux destin d'une vache" (David Safier) et j'aimerais vous dire à quel point la traduction est "délicieuse". Je pense que le travail de traduction doit être un travail ingrat parce que la personne qui le fait n'a pas vraiment de reconnaissance publique. J'ose croire que dans le domaine de l'édition, le talent y est reconnu. Je suis convaincue que ce ne doit pas être facile de bien rendre un récit écrit par quelqu'un d'autre dans une autre langue. Je me demande si c'est pour ça que je lis beaucoup plus de livre écrit en français que de traduction. Bravo Madame Barret. Diane Fournier
Diane
La traduction des épisodes des aventures de Kydd est elle interrompue ou abandonnée ?
Basique
La traduction des épisodes des aventures de Kydd est elle interrompue ou abandonnée ?
Basique
Bonjour, Je vous écris car j'aimerais savoir quand sortiront les traductions françaises des prochains livres de Kate Quinn (the lady of the eternal city ou the alice network par exemple). En avez-vous une idée ? Merci pour votre attention :) Bonne journée à vous Cordialement Chloé GARCIA
Lildrille
Bonsoir, J'ai lu tous les livres de Kate Quinn et j'ai surtout adoré "La maitresse de Rome" et "L'impératrice des sept Collines". A ce propos je voulais savoir si votre maison d'édition allait faire paraître le dernier volet de cette merveilleuse saga ?
LaBoîteAuxMots
Bonsoir, J'ai lu tous les livres de Kate Quinn et j'ai surtout adoré "La maitresse de Rome" et "L'impératrice des sept Collines". A ce propos je voulais savoir si votre maison d'édition allait faire paraître le dernier volet de cette merveilleuse saga ?
LaBoîteAuxMots
Bonjour, Je possède un exemplaire de "l'aigle dans les cieux", sans jaquette, mais bel état. Si vous êtes toujours à la recherche de cet ouvrage n'hésitez pas à me contacter. Cordialement, H.B
Oldbear
Un roman d'aventure et d'amitiés qui est vraiment très agréable. Une envie de survie , de retrouver le bonheur mais aussi la découverte d'une belle amities pausepolars
lolobrodeuse
Bonjour, j'aimerais savoir pourquoi la reliure de L'almanach des Terres de France 2018 n'est pas disponible en reliure spirales. En effet, mon grand- père qui est atteint de la maladie de Parkinson a beaucoup moins de mal à feuilleter l'almanach lorsque la reliure est en spirales. Merci de me prévenir si l'almanach est disponible en reliure spirales.
culturezvous
Livre largement sujet à caution. Pas de trace des actes de ce plus jeune résistant déporté de France dans les ouvrages sérieux sur la résistance locale. Il y a bien d'autres jeunes de France qui ont résisté au même âge et qui ont été fusillés ou massacrés. titre très présomptueux et on sait ce que valent bien des décorations.
Louis-René Petit
nous avons dévoré ces 6 volumes, mais nous espérons une suite ...... on ne peut pas s'arrêter ainsi à mi-chemin, nous sommes seulement en 1940 !!!
dabo
nous avons dévoré ces 6 volumes, mais nous espérons une suite ...... on ne peut pas s'arrêter ainsi à mi-chemin, nous sommes seulement en 1940 !!!
dabo
Sanctus était le premier tome d'une trilogie. Pourquoi n'avoir pas traduit et publié les tomes 2 et 3 ?
Mercure54
Que de vents endurent ces braves femmes laborieuses, et cependant on y trouve plein d'amour tout au long du roman; malgré les bourrasques, elles continuent à pousser des brouettes d'huîtres de Marennes, et la vie continue. Je mets 4,7 sur 5 à ce livre.
Robert Livrore
Que de vents endurent ces braves femmes laborieuses, et cependant on y trouve plein d'amour tout au long du roman; malgré les bourrasques, elles continuent à pousser des brouettes d'huîtres de Marennes, et la vie continue. Je mets 4,7 sur 5 à ce livre.
Robert Livrore
Je reverrai toujours Paulin dessinant dans le ciel, juste avec son index, le visage de son père qu'il n'a pas connu... Ce visage que lui a appris à dessiner Agnès, sa cousine. On a beau être un homme, il y a parfois des larmes qu'on ne regrette pas d'avoir versées. Et des livres, d'avoir lus.
Louis B
Je reverrai toujours Paulin dessinant dans le ciel, juste avec son index, le visage de son père qu'il n'a pas connu... Ce visage que lui a appris à dessiner Agnès, sa cousine. On a beau être un homme, il y a parfois des larmes qu'on ne regrette pas d'avoir versées. Et des livres, d'avoir lus.
Louis B
Gérard est devenu mon copain d'enfance suite à l'arrivée de ses parents dans la résidence secondaire voisine de la ferme de mes parents, dans un petit hameau proche d'Egleny. Et c'est avec une grande émotion que j'ai lu ce livre ou forcément, bien qu'il se situe ailleurs, j'y ai retrouvé des références au passé. Gérard a sorti son plus beau pinceau pour parler du terroir, de ses habitants, de la vie à la ferme, près des animaux, parmi champs et forêts .... Beau comme un opéra. JC Edet
jceido
Dés les premières pages, on sait que ce roman sera mauvais. Intrigue abérrante, mal écrite, humour du plus bas niveau, bref, un roman de gare. Live à conseillé aux inconditionnels de musso et levy.
simont
Dés les premières pages, on sait que ce roman sera mauvais. Intrigue abérrante, mal écrite, humour du plus bas niveau, bref, un roman de gare. Live à conseillé aux inconditionnels de musso et levy.
simont
Sous fond d’un drame familial,SK Tremayne nous entraîne dans une histoire à l’atmosphère sombre et angoissante.Le style est lent et étouffant,ce qui fait tout la richesse de ce thriller psychologique. L’auteur nous plonge sur une île isolée,humide,glacée et venteuse aux longues descriptions de paysages, nous sommes tout de suite dans cette ambiance écossaise brumeuse. Quant aux personnages, ils sont assez mystérieux. Une des jumelles Lydia ou Kirstie, petite fille aux deux facettes, au comportement plus qu’étrange, est elle celle qui est tombée?. Le père,Angus distant et froid, la mère Sarah surprotectrice , essayent de découvrir la personnalité de leur fille survivante. Leur couple va-t-il résister à cette épreuve ? Lydia ou Kirstie va-t-elle reprendre sa place, se détacher du poids de sa sœur défunte? La touche finale est stupéfiante et nous révèle enfin la vérité. Si vous aimez les thrillers au suspense sans faille et à la psychologie toute en finesse, ce livre vous tiendra en haleine jusqu’au bout de la nuit.
SofieBooks
Port-des-Vents Que de vents endurent ces braves femmes laborieuses, et cependant j'y trouve un message positif malgré ces bourrasques, elles continuent de pousser des brouettes d'huîtres de Marennes, et la vie continue.... Je mets 4,7 sur 5
Robert
Port-des-Vents Que de vents endurent ces braves femmes laborieuses, et cependant j'y trouve un message positif malgré ces bourrasques, elles continuent de pousser des brouettes d'huîtres de Marennes, et la vie continue.... Je mets 4,7 sur 5
Robert
Port-des-Vents Que de vents endurent ces braves femmes laborieuses, et cependant j'y trouve un message positif malgré ces bourrasques, elles continuent de pousser des brouettes d'huîtres de Marennes, et la vie continue.... Je mets 4,7 sur 5
Robert
Je remercie très chaleureusement la maison d'édition des Presses de la Cité pour m'avoir permis de découvrir en avant-première 28 jours de David Safier. Je ne connaissais David Safier que de nom mais ses précédents romans au ton humoristique ne me tentaient pas spécialement. Ce roman sur le ghetto de Varsovie, fort différent, m'a au contraire beaucoup inspirée. Je ne regrette absolument pas ma lecture car j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, de plus c'est une période que je connais bien. Il n'y a aucun temps mort dans le livre (si ce n'est peut-être les contes inventés par Hannah qui sont moins trépidants), il y a un suspense intense à chaque chapitre, on retient presque sa respiration par moments et les pages défilent à une vitesse incroyable. Je retiendrai une image de ce livre, celle du ghetto de Varsovie où la mort envahit tout autour d'elle alors que, de l'autre côté des murs, Varsovie vit presque normalement, les gens vont travailler, font leur marché comme si de rien n'était. Ce roman m'a fait penser à La Guerre des Enfants de Jack Eisner qui m'avait beaucoup plu quand je l'ai lu, d'autant plus qu'il s'agit d'adolescents pour la plupart qui mettent leur vie en jeu pour ne pas mourir vaincus et la tête basse. Je vous invite donc à découvrir ce roman terriblement fort si vous ne le connaissez pas encore.
prune42
Je remercie très chaleureusement la maison d'édition des Presses de la Cité pour m'avoir permis de découvrir en avant-première 28 jours de David Safier. Je ne connaissais David Safier que de nom mais ses précédents romans au ton humoristique ne me tentaient pas spécialement. Ce roman sur le ghetto de Varsovie, fort différent, m'a au contraire beaucoup inspirée. Je ne regrette absolument pas ma lecture car j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, de plus c'est une période que je connais bien. Il n'y a aucun temps mort dans le livre (si ce n'est peut-être les contes inventés par Hannah qui sont moins trépidants), il y a un suspense intense à chaque chapitre, on retient presque sa respiration par moments et les pages défilent à une vitesse incroyable. Je retiendrai une image de ce livre, celle du ghetto de Varsovie où la mort envahit tout autour d'elle alors que, de l'autre côté des murs, Varsovie vit presque normalement, les gens vont travailler, font leur marché comme si de rien n'était. Ce roman m'a fait penser à La Guerre des Enfants de Jack Eisner qui m'avait beaucoup plu quand je l'ai lu, d'autant plus qu'il s'agit d'adolescents pour la plupart qui mettent leur vie en jeu pour ne pas mourir vaincus et la tête basse. Je vous invite donc à découvrir ce roman terriblement fort si vous ne le connaissez pas encore.
prune42
Bonjour, Avez-vous prévu de traduire le second livre d'Hannah Kent intitulé en anglais The good people? J'ai tellement aimé le premier. Merci de me répondre. Bonne journée. Paselli
paselli
Je suis là mamie d'un adolescent de 15 ans pour qui j'ai acheté ce livre et que je viens de lire avant de lui donner. Un grand bravo à lauteur pour son humour et la simplicité de ses explications. Je me suis régalée.
Mp
Je suis là mamie d'un adolescent de 15 ans pour qui j'ai acheté ce livre et que je viens de lire avant de lui donner. Un grand bravo à lauteur pour son humour et la simplicité de ses explications. Je me suis régalée.
Mp
Bonjour, Je suis fan des livres de Kate Quinn et j'aimerai savoir si son livre " Lady of The Eternal City ", le troisième et dernier livre de sa saga " Rome", sera un jour traduit et publié en Français. J'attends ça avec impatience mais je commence à me dire qu'il ne le sera jamais. C'est dommage de traduire 2 livres sur une saga qui en compte trois. J'espère vraiment qu'il sera bientôt disponible dans notre belle langue. S'il vous plait, si quelqu'un à des infos, je suis preneuse! Merci et bonne lecture à tous.
Lilia
Bonjour, Je suis fan des livres de Kate Quinn et j'aimerai savoir si son livre " Lady of The Eternal City ", le troisième et dernier livre de sa saga " Rome", sera un jour traduit et publié en Français. J'attends ça avec impatience mais je commence à me dire qu'il ne le sera jamais. C'est dommage de traduire 2 livres sur une saga qui en compte trois. J'espère vraiment qu'il sera bientôt disponible dans notre belle langue. S'il vous plait, si quelqu'un à des infos, je suis preneuse! Merci et bonne lecture à tous.
Lilia
J'adore Danielle Steel je lis tous ses romans merci a vous Danielle.
fanelie
J'adore Danielle Steel je lis tous ses romans merci a vous Danielle.
fanelie
J'adore Danielle Steel je lis tous ses romans merci a vous Danielle.
fanelie
J'adore Danielle Steel je lis tous ses romans merci a vous Danielle.
fanelie
J'adore Danielle Steel je lis tous ses romans merci a vous Danielle.
fanelie
J'adore Danielle Steel je lis tous ses romans merci a vous Danielle.
fanelie
J'adore Danielle Steel je lis tous ses romans merci a vous Danielle.
fanelie
J'adore Danielle Steel je lis tous ses romans merci a vous Danielle.
fanelie
J'adore Danielle Steel je lis tous ses romans merci a vous Danielle.
fanelie
Petite anomalie page 234 : "La fille de Tordeux a appelé les pompiers". Mais Tordeux n'a pas de fille.....
MB
Petite anomalie page 234 : "La fille de Tordeux a appelé les pompiers". Mais Tordeux n'a pas de fille.....
MB
Nous étions huit le vendredi 22 septembre à écouter Madeleine . C'était au petit Bernerot. Nous n'avions, alors, pas lu la moindre ligne de ses oeuvres, mais nous sommes tous tombés sous le charme de cette belle personne. Le lendemain elle dédicaçait à Eauze; nous y étions. Et puis il y a André, son mari, homme charmant, discret et plein d'humour. Aujourd'hui, nous la lisons avec sa voix, comme si elle-même nous faisait la lecture. Merci Madeleine, merci André pour le moment délicieux que nous avons passés en votre compagnie. Bises du G8
G8
Bonjour, est-ce qu'il va y avoir une suite à l'Héritage de Cavendon et quand va-t-elle paraître? Merci!
Diane
je viens de lire l'extrait WOUAHHHHH je le veux !!!!! mais pour ce mois-ci mon budget livre est dans le rouge :/ .... :D alors on verra en octobre
yolande
Mon avis et ressenti : Sous une atmosphère venteuse, froide et glaçante des Cornouailles, SK Tremayne nous enferme dans une grande maison sinistre pleine de rebondissements surnaturels. Rachel fragile, légèrement psychotique en proie à des hallucinations, entretient une relation étrange avec Jaimie son beau fils pertubé par la mort récente de sa mère et enfin David mari de Rachel homme suspicieux . Cette histoire m’a tenue en haleine jusqu’au bout de la nuit tellement elle est captivante, beaucoup de coups de théâtre, un véritable page-turner, les chapitres s’enchainent vite. Impossible de fermer l’œil de la nuit après, ce livre fait froid dans le dos brrr. Bref j’ai adoré ce huit clos hitchcockien. Si vous adorez le suspense, frissonner et les thrillers psychologiques avec une pincée de surnaturel, foncez ce livre est fait pour vous.
SofieBooks
Mon avis et ressenti : Sous une atmosphère venteuse, froide et glaçante des Cornouailles, SK Tremayne nous enferme dans une grande maison sinistre pleine de rebondissements surnaturels. Rachel fragile, légèrement psychotique en proie à des hallucinations, entretient une relation étrange avec Jaimie son beau fils pertubé par la mort récente de sa mère et enfin David mari de Rachel homme suspicieux . Cette histoire m’a tenue en haleine jusqu’au bout de la nuit tellement elle est captivante, beaucoup de coups de théâtre, un véritable page-turner, les chapitres s’enchainent vite. Impossible de fermer l’œil de la nuit après, ce livre fait froid dans le dos brrr. Bref j’ai adoré ce huit clos hitchcockien. Si vous adorez le suspense, frissonner et les thrillers psychologiques avec une pincée de surnaturel, foncez ce livre est fait pour vous.
SofieBooks
Shalom, Pourquoi ne pas venir présenter vos livres au salon du livre au Mans (la 25èheures)? Je vois pas de livres,romans etc aucune littératures Israélienne? (la 25èheure le 7 -8 Octobre2017)
Busson
Shalom, Pourquoi ne pas venir présenter vos livres au salon du livre au Mans (la 25èheures)? Je vois pas de livres,romans etc aucune littératures Israélienne? (la 25èheure le 7 -8 Octobre2017)
Busson
Shalom, Pourquoi ne pas venir présenter vos livres au salon du livre au Mans (la 25èheures)? Je vois pas de livres,romans etc aucune littératures Israélienne? (la 25èheure le 7 -8 Octobre2017)
Busson
bonjour,j adore les romans de Fredrik Backman,y en aura t il d autres?MERCI
ginger02
je viens de terminer "le seigneur des atolls"... en fait c'est l'homme avec qui je vis depuis 20 ans qui avait relevé le livre que JE devais lire pour comprendre ce qu'il avait vécu en..... 1970 peut être... j'ai été subjuguée du début à la fin et j'ai enfin compris pourquoi il ne pouvait pas TOUT me dire.... votre livre m'a subjuguée alors que je ne lis pas beaucoup. Pour info. mon conjoint a été "volontaire" pour passer 24 mois de son armée en Polynésie au moment des essais nucléaires. Maintenant je sais....
blandine59200
Bonjour, Est il possible d'acquérir le livre de Henry NOULLET : LES GUEKHAS - Les Sabres de Katmandou - Préface de Jean Raspail. 18,50 euros. Montant total et eut on régler par envoi de chèque postal. Merci. Cordialement. CS-G
ADLER
Madame, Bonjour, je vous lis beaucoup et j'apprécie particulièrement le back ground de vos livres. Comment se fait-il qu'avec Francoise Bourdin que je lis aussi vous ayez toutes les deux comme sujet de livre la Camargue est ce une coïncidence ou êtes vous ?amies? Bien sincèrement à vous. Christine Hébert.
christine H
Madame, Bonjour, je vous lis beaucoup et j'apprécie particulièrement le back ground de vos livres. Comment se fait-il qu'avec Francoise Bourdin que je lis aussi vous ayez toutes les deux comme sujet de livre la Camargue est ce une coïncidence ou êtes vous ?amies? Bien sincèrement à vous. Christine Hébert.
christine H
J'avais beaucoup aimé ces deux livres de Thomas Kanger. Pourquoi n'en avez-vous pas publié d'autres ? Se sont-ils mal vendus ? Cordialement, Michel Léris
Apicius
Bonjour, je lisais beaucoup de roman de Madame BOURDON mais depuis quelques temps je remarque qu'elle écrit très souvent des passages nous racontant les guerres aussi bien 14-18 que 39-45, ces guerres nous les connaissons vraiment très bien et avec tout ce qui se passe de nos jours en remettre une couche dans des romans qui auraient pu être passionnants c'est lassant (un exemple dans la cour aux Paons) aussi j'ai décidé de ne plus acheter ses livres, c'est bien dommage car j'ai bien aimé ceux où il n'était pas question de guerre de tout. trop de guerre c'est trop!!! bonne continuation tout de même mais sans moi ni mes soeurs et mes amies (nous partageons nos livres).
annie
Bonjour, Je viens d' écouter l'audiobook de "To Kill A Mockingbird"(Harper Lee) tout en ayant sous les yeux la traduction d'Isabelle Stoîanov sous les yeux. Merci pour cette belle traduction d'un livre remarquable. A la page 326 (Editions De Fallois) la phrase du docteur Reynolds:"You're quite satisfied he is alive, now?" est traduite par "Alors, tu es contente qu'il soit vivant?" Ne faudrait-il pas traduire plutôt par: "Es-tu convaincue qu'il est vivant, maintenant?" Cordialement Véronique Leroux
verone
Google présente deux Jacques Robichon différents. J.R., le français ,habitait Bandol (c'était un ami de ma famille en Alsace ..puis en Suisse. http:// ingeb.org/Jacques_Robichon.html
Pips, vieille amie de Jacques Robichon (Bandol)
Google présente deux Jacques Robichon différents. J.R., le français ,habitait Bandol (c'était un ami de ma famille en Alsace ..puis en Suisse. http:// ingeb.org/Jacques_Robichon.html
Pips, vieille amie de Jacques Robichon (Bandol)
Vous ne l'avez pas encore lu ? Alors, c'est le momeent ! Est-ce que quelqu'un sait s'il y a un tome 2 ? Ou bien une suite qui relierait ce roman avec la saga Courteney South Africa/Namibie ?
jo
Salut j'aime beaucoup les livres et roman de Anne Michel mais je veux savoir pouquoi j'ai pas trouvé des informations a elle sur Wikipedia ????
anas
Salut j'aime beaucoup les livres et roman de Anne Michel mais je veux savoir pouquoi j'ai pas trouvé des informations a elle sur Wikipedia ????
anas
(merci de transmettre ce message à Cristina Caboni) Bonjour, Je viens de terminer votre roman, merci pour ce voyage olfactif, je suis parfumeur et crée des fragrances suivant différents projets Le parfum idéal m'a fait rêver, je l'ai imaginé,composé à ma façon tout au long de ma lecture, celui de "notre dame" m'a fait pensée à celui due j'ai composé pour la chapelle du Château de Vincennes, le parfum de l'âme j'y travaille depuis mes premiers accords et verra le jour quand j'aurai réuni tout les éléments qu'il doit transmettre, la magie du parfum fait rêver et souvent nous projette dans un autre monde, vivre à travers les odeurs et interpréter la vie ainsi c'est une véritable passion merci encore ! bien cordialement Caroline Caron
irisganache
J'aimerais savoir si vous avez une idée quand le livre de Kate Quinn The lady of the eternal city sera traduit en français. Il est paru en mars 2015 et j'attends avec impatience sa traduction. Merci.
Tine
Je Vous déteste ! J'ai passé 60ans et je quitte ce 16/07/17, "Maman a tort" 6eme opus dévoré de votre œuvre... J'ai soudainement le désagréable sentiment que les dispositions dont je me pensais capable : Laisser trace(s) écrite(s) de mon passage auprès des miens (bio, roman ou nouvelles...) perdent, au fil de vos pages beaucoup de consistance.. ... je vais tout de même me procurer "Gravé dans le sable", histoire de Vous détester plus encore !!! Ensuite, je vous fais concurrence... Bien à Vous !
Alainoelle
Je Vous déteste ! J'ai passé 60ans et je quitte ce 16/07/17, "Maman a tort" 6eme opus dévoré de votre œuvre... J'ai soudainement le désagréable sentiment que les dispositions dont je me pensais capable : Laisser trace(s) écrite(s) de mon passage auprès des miens (bio, roman ou nouvelles...) perdent, au fil de vos pages beaucoup de consistance.. ... je vais tout de même me procurer "Gravé dans le sable", histoire de Vous détester plus encore !!! Ensuite, je vous fais concurrence... Bien à Vous !
Alainoelle
Chronique douce et délicate d’une communauté « d’hommes et de femmes soudés, affrontant d’un même cœur les éléments et les aléas de la vie », ce premier ouvrage d’Anne Michel révèle une romancière sensible et talentueuse.
Jean-Paul Guéry
Chronique douce et délicate d’une communauté « d’hommes et de femmes soudés, affrontant d’un même cœur les éléments et les aléas de la vie », ce premier ouvrage d’Anne Michel révèle une romancière sensible et talentueuse.
Jean-Paul Guéry
Sous une atmosphère sombre, angoissante et horrifique Cire Sédric nous entraine dans une aventure pleine de rebondissements et jalonnée de scènes sanglantes, pas une ombre de répit, l’histoire file a toute vitesse les pages et les chapitres s’enchainent sans que l’on s’en rende compte. L’histoire nous plonge dans les ténèbres du culte satanique ou les ennemis avancent masqués, le sang peut jaillir à tout moment sans que l’on s’y attende, il faut avoir le cœur bien accroché et oui tout est fait pour effrayer le lecteur et rendre le roman addictif. Manon forte et sensible et son frère assez bordeline en prennent plein la tête et survivent tant bien que mal aux assauts de leurs ennemis totalement psychotiques et terrifiants, vont ils sortir indemnes de cette histoire… La fin est sensationnelle. C’est le premier de Sire Cédric que je lis et pas le dernier, le prochain sera Avec tes yeux.
SofieBooks
Il serait peut-être temps que vous reconsidériez votre décision de na pas poursuivre la traduction des oeuvres de Julian Stockwin en français. Nous sommes nombreux, ici au Québec, à attendre la suite des aventures de Thomas Kidd...
YolandGingras
les livres d'Elizabeth sont vraiment passionnant et j'ai beaucoup aimé la série avec Becca King c'est un régal mais ns restons sur "notre faim" car on ne sait pas si le beau père de Becca va la retrouver, y aura-t-il une suite aux 3 premiers livres ?? Cordialement,
pavevette78
Que ce soit l'un ou l'autre des deux livres, j'ai adoré ! Merci pour ces lecture (en audio ;-) ) qui m'on apporté émotions, rires, réflexions et détente ! A quand le prochain... !
Colonelninie
un beau roman mais attention il s'agit d'une réédition!
Stéphanie
un beau roman mais attention il s'agit d'une réédition!
Stéphanie
Après avoir lu avec grand plaisir « Des fleurs à l'encre violette» puis « La clé aux âmes », j'ai donc découvert « L'étendard et la Rose » et je me suis laissée emportée par l'écriture fluide et très agréable de l'auteur. L'histoire se déroule en Lorraine entre 1955 et 1984. Nous faisons connaissance avec Louis-Paul le fils de Louise Delhuis, orphelin, qui, obsédé et perturbé par les secrets liés à sa naissance n'aura de cesse de connaître ses origines. Nous découvrons le destin de ce jeune homme , ses engagements politiques, les difficultés à trouver sa place dans la famille Delhuis, son grand amour pour les femmes, sa passion pour les livres et l'écriture... L'auteur nous fait également voyager en Afrique, en Allemagne, en Bretagne ainsi qu'en Haute-Vienne. Nous assistons aux rencontres que Louis a fait avec le Dr Albert Schweitzer mais aussi avec l'écrivain Henri Vincenot. Ce roman profond et bouleversant sur les valeurs, les convictions, l'humanisme et le pardon m'a beaucoup émue et je remercie Gilles LAPORTE pour cette magnifique saga historique qui rend un bel hommage aux femmes et dont les dernières pages m'ont donné « la chair de poule ». J'ai refermé avec regret ce très beau livre et je peux dire que je n'oublierai pas cette écriture « à l'encre violette »... Une dernière précision : les couvertures de ces trois romans sont vraiment superbes! Bonne lecture !
joelle marchal
Après avoir lu avec grand plaisir « Des fleurs à l'encre violette» puis « La clé aux âmes », j'ai donc découvert « L'étendard et la Rose » et je me suis laissée emportée par l'écriture fluide et très agréable de l'auteur. L'histoire se déroule en Lorraine entre 1955 et 1984. Nous faisons connaissance avec Louis-Paul le fils de Louise Delhuis, orphelin, qui, obsédé et perturbé par les secrets liés à sa naissance n'aura de cesse de connaître ses origines. Nous découvrons le destin de ce jeune homme , ses engagements politiques, les difficultés à trouver sa place dans la famille Delhuis, son grand amour pour les femmes, sa passion pour les livres et l'écriture... L'auteur nous fait également voyager en Afrique, en Allemagne, en Bretagne ainsi qu'en Haute-Vienne. Nous assistons aux rencontres que Louis a fait avec le Dr Albert Schweitzer mais aussi avec l'écrivain Henri Vincenot. Ce roman profond et bouleversant sur les valeurs, les convictions, l'humanisme et le pardon m'a beaucoup émue et je remercie Gilles LAPORTE pour cette magnifique saga historique qui rend un bel hommage aux femmes et dont les dernières pages m'ont donné « la chair de poule ». J'ai refermé avec regret ce très beau livre et je peux dire que je n'oublierai pas cette écriture « à l'encre violette »... Une dernière précision : les couvertures de ces trois romans sont vraiment superbes! Bonne lecture !
joelle marchal
Je viens de terminer « La clé aux âmes » tome 2 de la saga de Gilles LAPORTE et je confirme mon avis donné sur le tome 1. Que ce roman historique sur les valeurs et la transmission familiale est intéressant, beau et bouleversant ! Gilles LAPORTE nous conte la vie de Paul Delhuis mais également le destin de quatre femmes déterminées, courageuses, en quête d'émancipation, : Mathilde, sa mère, l'institutrice, Jeanne, la garçonne, Alix, l'aristocrate et Louise, la rouge qui aimera Paul plus que tout au monde.... L'auteur narre avec précision la vie des Vosgiens pendant la Seconde guerre mondiale mais également l'histoire de notre pays. Il nous fait aussi découvrir le métier de luthier, la franc-maçonnerie, le violon et les débuts de l’aviation. L'histoire est poignante et sensible. Les personnages sont très attachants, emplis d'amour, à l'exception de Victor que je n'ai pas beaucoup apprécié mais je vous laisse en découvrir les raisons !! Je vous recommande vivement ce roman et vous parlerai très vite du tome 3 « L'étendard et la rose » dont j'ai commencé immédiatement la lecture.
joelle marchal
Je viens de lire Une année dans la vie d'une femme. Un régal que dis je...je ne connaissais pas cette AUTEURE mais vraiment son livre est captivant. De plus c'est un livre large vision, donc a recommander aux retraitées (és) comme moi qui dévorent les bouquins. Bravo
siklinde
Mme Annie Bruel, J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de " Fine " et ressenti quelques belles émotions. Avec mes remerciements. Piotr Klemensiewicz
Klemric
Mme Annie Bruel, J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de " Fine " et ressenti quelques belles émotions. Avec mes remerciements. Piotr Klemensiewicz
Klemric
Un grand MERCI à Gilles LAPORTE pour sa générosité ainsi qu'aux Editions PRESSES DE LA CITE qui m'ont permis de lire « Des fleurs à l'encre violette ». J'ai lu un grand nombre des romans de Gilles LAPORTE,appréciant particulièrement la belle plume de cet auteur et j'ai donc découvert avec grand plaisir, le premier tome d'une saga historique familiale : celle de la famille Delhuis. L'auteur nous transporte dans un petit village des Vosges, fin du XIXème siècle et nous fait partager la vie de trois générations de cette famille. Nous faisons tout d'abord la connaissance de Justin et Hermance, les grands-parents puis de Rose-Victoire et Aimé et enfin de leurs enfants Victor et Clément. Gilles LAPORTE rend hommage aux femmes et plus particulièrement à Rose-Victoire, jeune femme forte et courageuse, issue d'une famille de paysans aisés, qui contre la volonté de son père, épousera Aimé, un cantonnier et devra renoncer à son rêve : devenir institutrice pour exercer le métier d'éclusière. L'auteur décrit parfaitement l'émancipation de la femme de cette époque ainsi que la naissance de l'école publique gratuite, la vie de gens simples, leurs sentiments (espérances et désillusions). Nous découvrons également Victor et Clément, deux frères aux personnalités et aux valeurs totalement opposées, le premier, méprisant et hautain marié à une aristocrate et le second, fils aimant et reconnaissant, Républicain fort attaché aux valeurs sociales.... L'écriture est claire et sensible. L'histoire est belle et bouleversante. Ce roman fort bien documenté tant sur le plan historique et culturel que régional nous fait traverser plusieurs périodes de notre histoire notamment les guerres (celle de 1873, puis celle de l'Indochine et la première guerre mondiale de 1914-1918, conflit cruel aux effets dévastateurs. Durant toutes ces années les personnages attachants de ce livre lutteront, à leur manière, pour la République. J'ai beaucoup aimé ce très beau roman, simple et tendre et j'avoue avoir eu à plusieurs reprises les yeux humides.... Les descriptions précises et poétiques faites par l'auteur nous font également découvrir (ou redécouvrir pour ma part) avec ravissement, la beauté du paysage lorrain ! J'ai bien évidemment commencé la lecture du tome 2 « la clé aux âmes » dont je vous parlerai très prochainement. Si vous n'avez pas encore lu cette saga, je vous la recommande vivement et vous souhaite une bonne lecture !
joelle marchal
MAGNIFIQUE
laurie
Pour commencer 2 problèmes imputables à l'éditeur : 1) Comment peut-on publier un livre avec une couverture aussi affreuse ??? Mystère 2) C'est vraiment agaçant cette manie de ne pas respecter le titre original, le titre italien "E cosi che si uccide" aurait du donner "C'est ainsi que l'on tue" en français... et à la place on a "Roma" qui n'a aucun sens. Pour ce qui est du livre en lui même il est heureusement bon, très bon même et j'attends avec impatience la parution du second livre de Mirko Zilahy "La forma del buio" (je me demande d'ailleurs quel titre l'éditeur va trouver pour ce qui pourrait se traduire par "La forme de l'obscurité")
Viggo75
Pour commencer 2 problèmes imputables à l'éditeur : 1) Comment peut-on publier un livre avec une couverture aussi affreuse ??? Mystère 2) C'est vraiment agaçant cette manie de ne pas respecter le titre original, le titre italien "E cosi che si uccide" aurait du donner "C'est ainsi que l'on tue" en français... et à la place on a "Roma" qui n'a aucun sens. Pour ce qui est du livre en lui même il est heureusement bon, très bon même et j'attends avec impatience la parution du second livre de Mirko Zilahy "La forma del buio" (je me demande d'ailleurs quel titre l'éditeur va trouver pour ce qui pourrait se traduire par "La forme de l'obscurité")
Viggo75
Pour commencer 2 problèmes imputables à l'éditeur : 1) Comment peut-on publier un livre avec une couverture aussi affreuse ??? Mystère 2) C'est vraiment agaçant cette manie de ne pas respecter le titre original, le titre italien "E cosi che si uccide" aurait du donner "C'est ainsi que l'on tue" en français... et à la place on a "Roma" qui n'a aucun sens. Pour ce qui est du livre en lui même il est heureusement bon, très bon même et j'attends avec impatience la parution du second livre de Mirko Zilahy "La forma del buio" (je me demande d'ailleurs quel titre l'éditeur va trouver pour ce qui pourrait se traduire par "La forme de l'obscurité")
Viggo75
Pour commencer 2 problèmes imputables à l'éditeur : 1) Comment peut-on publier un livre avec une couverture aussi affreuse ??? Mystère 2) C'est vraiment agaçant cette manie de ne pas respecter le titre original, le titre italien "E cosi che si uccide" aurait du donner "C'est ainsi que l'on tue" en français... et à la place on a "Roma" qui n'a aucun sens. Pour ce qui est du livre en lui même il est heureusement bon, très bon même et j'attends avec impatience la parution du second livre de Mirko Zilahy "La forma del buio" (je me demande d'ailleurs quel titre l'éditeur va trouver pour ce qui pourrait se traduire par "La forme de l'obscurité")
Viggo75
Fan de polars italiens et passionné de Rome je vais l'acheter dès sa sortie mais une question : comment un éditeur peut-il sortir un livre avec une couverture aussi affreuse ???
Viggo75
il me manque certains de vos livres , pouvez vous me faire savoir ou me les procurer, je ne les trouve pas en librairie . je vous en remercie;
danchans
Bonjour, Je viens de finir "Les Rives Blanches". J'ai adoré ce livre que j'ai lu en très peu de temps tellement j'ai trouvé l'histoire prenante. Parfois, j'avais même l'impression qu'il s'agissait d'une saga d'été passée à la télé tant tout est bien écrit. Cela m'a aussi permis de m'informer sur une page de l'Histoire que je ne connaissais que par sa date : 19 mars 1962. Bien cordialement A.L.
Malone
Bonjour, Je viens de finir "Les Rives Blanches". J'ai adoré ce livre que j'ai lu en très peu de temps tellement j'ai trouvé l'histoire prenante. Parfois, j'avais même l'impression qu'il s'agissait d'une saga d'été passée à la télé tant tout est bien écrit. Cela m'a aussi permis de m'informer sur une page de l'Histoire que je ne connaissais que par sa date : 19 mars 1962. Bien cordialement A.L.
Malone
je voudrais savoir où je peux trouver les textes des pièces écrites par Jean SICCARDI Merci
eva1952
Je viens d'acheter les 2 volumes "A l'encre de mon coeur"...Or ils ne sont plus disponibles aux Presses de la Cité ce qui est fort ennuyeux, car ces mêmes volumes "Outlander" Editions J'ai lu, ne commencent pas là où se termine le dernier volume, soit L'Echo des coeurs lointains 2. et le texte revient en arrière, sans compter que la facture du livre est vraiment quel. conque. C'est bien dommage car j'ai tous les livres de D. Gabaldon aux Presse de la Cité. L. Clément
clementine
Je viens d'acheter les 2 volumes "A l'encre de mon coeur"...Or ils ne sont plus disponibles aux Presses de la Cité ce qui est fort ennuyeux, car ces mêmes volumes "Outlander" Editions J'ai lu, ne commencent pas là où se termine le dernier volume, soit L'Echo des coeurs lointains 2. et le texte revient en arrière, sans compter que la facture du livre est vraiment quel. conque. C'est bien dommage car j'ai tous les livres de D. Gabaldon aux Presse de la Cité. L. Clément
clementine
Je le dis d'emblée, j'ai bien aimé cette saga. J'ai bien aimé les personnages et aussi l'île de Castellamare qui est à elle seule un des personnages. Et moi, la non-croyante, l'athée, la mécréante, j'ai bien aimé aussi Santa Agata et tous les miracles qu'on veut bien lui prêter. Tout commence en 1914 quand Amadeo Esposito, l'orphelin devenu médecin, quitte Florence pour s'établir sur une île perdue située au large de Syracuse, un caillou quasi-désert... Ce qui va le faire aimer des habitants de l'île, toujours un peu hostiles aux étrangers, c'est le don de l'écoute. Amadeo écoute les histoires des habitants et les retranscrit dans son petit carnet rouge, il devient le dépositaire de toutes les légendes de l'île. Il soigne les corps mais aussi les âmes. Mais voilà que par sa faute (et je ne vous révélerai pas laquelle, à vous de la découvrir), il est démis de ses fonctions de médecin par le podesta de l'île. Ne voulant pas quitter l'île à laquelle il est maintenant attaché, il décide de réouvrir l'ancien café sur la place " La maison au bord de la nuit"... Bien sûr la vie continue... Et l'imagination et l'art du conte de Paula Banner vous invitent à tourner les pages de cet album de famille au cours duquel vous croiserez tous les événements importants de l'histoire jusqu'à nous jours, et leurs impacts sur les habitants et sur Castellamare. Vous y apprendrez aussi toutes les coutumes attachées à ce petit coin de terre. Parce que, je le répète, cette île est le personnage central de cette histoire, ce caillou jeté au milieu de la Méditerranée, retiré du monde. On y respire le parfum des bougainvilliers, des lauriers-roses, des dentelaires du Cap et des trompettes de Virginie. Mais on y respire aussi un parfum de magie, de légendes et de croyance grâce à la protection de la sainte patronne de l'île, Santa Agata. J'ai eu grand plaisir à traverser ces années en compagnie de la famille Esposito. Je me suis laissée prendre au piège des contes d'Amadeo qui parsèment la saga. Et même si parfois quelques petits éléments m'ont ennuyée, je ne les relèverai pas pour conserver intact l'odeur de cette île qui m'a enchantée. Je remercie infiniment Babelio et les éditions Presses de la Cité pour ce voyage italien à travers le temps.
Mimi
Bonsoir, Quand un prochain livre de vous en traduction française pour vos lecteurs du Quebec? Merci
Franciella
Je retrouve cet auteur toujours avec un grand plaisir, dans les romans, les récits de terroir et historiques. Ecriture riche de savoir. Un grand merci . Je termine "les chemins de promesse".
Pascale Philippe
http://les-mots-de-gaiange.over-blog.com/2017/04/a-sa-place.html Un thème qu'on retrouve depuis plusieurs mois dans beaucoup de thriller : la gémellité. Mais ça ne sera pas un copié collé, car ce roman sort du genre thriller classique. L'auteure nous amène sur le thriller psychanalytique. Nous allons suivre la vie de Helen et Ellie, deux petites filles de six ans. L'une est la meneuse, l'autre son ombre et le silence. Entre présent et passé, l'auteur va nous raconter l'histoire improbable et pourtant si réelle de ce changement de personnalité qui tourne au désastre. L'auteure va aborder différents thèmes, que je ne vais pas vous révéler, elle les dévoile petit à petit, pour répondre à nos questions. Pourquoi Ellie refuse de reprendre sa place ? Pourquoi les rôles de la meneuse et de la faible sont ils aussi facilement inversés ? Pourquoi personne ne se rend compte de rien ? Un roman oppressant et fascinant. On rentre dans un cercle d'incompréhension totale. Plus les pages défilent et plus nous sommes en apnée. On se prend d'affection pour Helen qui n'est plus Helen. Une perte d'identité, une descente aux enfers lentement, tortueuse, une mort au compte gouttes. Une quête de la vérité durant des années avec plus de bas que de haut. Helen/Hellie finit par ne plus avoir de respect pour ce corps sans son identité, va s'en suivre des souffrances qu'elle s'infligera pour prouver qui elle n'est pas, qui elle a perdu... Elle n'est plus personne, elle s'invente des identités puisqu'elle n'est personne, jusqu'au jour où tout bascule une nouvelle fois... L'auteur aborde des sujets qui touchent de nombreuse familles. Des non-dits, des secrets, la violence psychologique, une sorte de meurtre indirect. Nous sommes témoins et nous sommes impuissants. Impossible de comprendre pourquoi ! Des vérités inavouables et incompréhensibles. Comment peut-on en arriver là et sacrifier, faire mourir la personnalité d'une personne ?! Un roman complexe, où il est facile de s'y perdre. L'auteur utilise dans le présent, la seconde personne du singulier quand elle narre Helen/Hellie, un mélange de personnalité à nous rendre dingue. Tout en étant très complexe, ce roman est d'une fluidité surprenante. Je l'ai dévoré en moins de 3 jours. Au final, ce roman est une belle réussite, j'aurai peut être espérée une fin un peu plus développée.
Les mots de Gaiange
http://les-mots-de-gaiange.over-blog.com/2017/04/a-sa-place.html Un thème qu'on retrouve depuis plusieurs mois dans beaucoup de thriller : la gémellité. Mais ça ne sera pas un copié collé, car ce roman sort du genre thriller classique. L'auteure nous amène sur le thriller psychanalytique. Nous allons suivre la vie de Helen et Ellie, deux petites filles de six ans. L'une est la meneuse, l'autre son ombre et le silence. Entre présent et passé, l'auteur va nous raconter l'histoire improbable et pourtant si réelle de ce changement de personnalité qui tourne au désastre. L'auteure va aborder différents thèmes, que je ne vais pas vous révéler, elle les dévoile petit à petit, pour répondre à nos questions. Pourquoi Ellie refuse de reprendre sa place ? Pourquoi les rôles de la meneuse et de la faible sont ils aussi facilement inversés ? Pourquoi personne ne se rend compte de rien ? Un roman oppressant et fascinant. On rentre dans un cercle d'incompréhension totale. Plus les pages défilent et plus nous sommes en apnée. On se prend d'affection pour Helen qui n'est plus Helen. Une perte d'identité, une descente aux enfers lentement, tortueuse, une mort au compte gouttes. Une quête de la vérité durant des années avec plus de bas que de haut. Helen/Hellie finit par ne plus avoir de respect pour ce corps sans son identité, va s'en suivre des souffrances qu'elle s'infligera pour prouver qui elle n'est pas, qui elle a perdu... Elle n'est plus personne, elle s'invente des identités puisqu'elle n'est personne, jusqu'au jour où tout bascule une nouvelle fois... L'auteur aborde des sujets qui touchent de nombreuse familles. Des non-dits, des secrets, la violence psychologique, une sorte de meurtre indirect. Nous sommes témoins et nous sommes impuissants. Impossible de comprendre pourquoi ! Des vérités inavouables et incompréhensibles. Comment peut-on en arriver là et sacrifier, faire mourir la personnalité d'une personne ?! Un roman complexe, où il est facile de s'y perdre. L'auteur utilise dans le présent, la seconde personne du singulier quand elle narre Helen/Hellie, un mélange de personnalité à nous rendre dingue. Tout en étant très complexe, ce roman est d'une fluidité surprenante. Je l'ai dévoré en moins de 3 jours. Au final, ce roman est une belle réussite, j'aurai peut être espérée une fin un peu plus développée.
Les mots de Gaiange
Saga familiale située au large de la Sicile sur l'île de Castellamare, La maison au bord de la nuit relate, à travers l'histoire d'Amadeo, premier médecin de l'île et de ses descendants, un siècle de tourments, de bonheurs, de rires, de larmes, de naissances, de morts, de départs, de retours, d'interrogations, d'envies d'ailleurs, de petits et de grands miracles. Agréable page-turner aux personnages véritablement attachants, La maison au bord de la nuit bruisse du chant des cigales, des embruns de la Méditerranée, de l'accent chantant des habitants ce petit bout de Sicile, et fait de Castellamare le reflet d'un monde en pleine mutation.
VeroL
Saga familiale située au large de la Sicile sur l'île de Castellamare, La maison au bord de la nuit relate, à travers l'histoire d'Amadeo, premier médecin de l'île et de ses descendants, un siècle de tourments, de bonheurs, de rires, de larmes, de naissances, de morts, de départs, de retours, d'interrogations, d'envies d'ailleurs, de petits et de grands miracles. Agréable page-turner aux personnages véritablement attachants, La maison au bord de la nuit bruisse du chant des cigales, des embruns de la Méditerranée, de l'accent chantant des habitants ce petit bout de Sicile, et fait de Castellamare le reflet d'un monde en pleine mutation.
VeroL
Un très beau roman historique qui m'aura fait voyager sur l'archipel d'Hawaii. Un gros coup de coeur que j'ai expliqué plus en détail sur mon blog (http://aporteedeplume.canalblog.com/archives/2017/03/31/35116919.html).
Celeb_Angel
« UN HIVER AVEC LE DIABLE » Michel QUINT Editions Presses de la Cité Collection Terre de France Parution : 06 octobre 2016 412 pages RESUME : D'un regard, il a perçu derrière son incroyable allure de « Garbo brune » un secret, une fêlure. Robert Duvinage est un escroc à la petite semaine, avec le charisme du diable. Hortense Weber a tout pour l'intriguer. Que cache cette institutrice célibataire, une Alsacienne venue s'exiler à Erquignies, avec son bébé sous le bras ? Huit ans après la Libération, en pleine guerre d'Indochine, suspicions et plaies de l'Occupation couvent toujours dans ce bourg près de Lille. A la veille du procès d'Oradour, les tensions sont ravivées par un incendie criminel dans une ferme voisine, qui tue deux élèves d'Hortense. Parce qu'il veut confondre l'assassin et parce qu'il veut veiller sur Hortense, en proie à une peur permanente, Robert suspend un temps ses activités louches et joue l'épicier du bourg. Serait-ce ainsi pour lui un moyen de soulager sa conscience ? L'AUTEUR : Michel QUINT : né en 1949, originaire du Nord, Michel QUINT a reçu le Grand Prix de littérature policière pour «  Billard à l'étage » (1989). Il a également publié « le Bélier noir », « L'Eternité sans faute et « Effroyables jardins », adapté au cinéma par Jean BECKER. MON AVIS : Merci aux Editions PRESSES DE LA CITE de m'avoir permis de découvrir, en service de presse,  ce roman de Michel QUINT. L'histoire se déroule durant l'hiver 1953 dans le Nord de la France. Robert est un escroc qui extorque de l'argent à des jeunes mamans, à la maternité, en leur faisant croire que leur bébé est élu « bébé du mois », et leur remet en échange une photographie de l'enfant. Il rencontre Hortense, jeune mère célibataire, dont il tombe amoureux. Robert lui propose de la raccompagner chez elle, à Erquignies un village proche de la frontière Belge où elle exerce le métier d'institutrice. Mais qui sont vraiment Hortense, l'Alsacienne, Odette, la femme du cafetier, Noëlle la coiffeuse, Pierre le soldat revenu de la guerre d'Indochine, Quels secrets cachent-ils ? L'auteur nous fait partager les conversations des habitants du village sur le procès d'Oradour, la guerre d'Indochine et les divers incendies qui surviennent dans le village. L'on perçoit aisément les relations entretenues par ces villageois, leurs amitiés, les ragots, les jalousies... Certains personnages sont attachants mais d'autres vraiment antipathiques ! Je me suis sentie happée par l'histoire dès les premières pages : le suspense est bien mené, l'atmosphère est mystérieuse. J'ai toutefois été surprise par l'écriture de Michel QUINT, la construction des phrases et le nombre impressionnant de virgules : un style particulier certes qui m'a interpellée mais nullement déplu ! J'ai beaucoup aimé ce roman, bien documenté sur l'histoire de l'époque et je le recommande vivement à ceux qui ne l'ont pas encore découvert. Bonne lecture !
joelle
j'ai acheté (les flammes de whidbey)chez pocket malheureusement il me manque une centaine de pages voire plus ce livre ayant été mal assemblé,de ce fait je n'ai pas la fin et l'intrigue se trouve décousue
catou
Bonsoir je viens de lire un de vos roman ;super ;j ai grandie a Haguenau; je suis chti; du coté de papa qui était du Nord; maman était fille unique ;grand mère vivait a Haguenau;donc je suis allée a l école rue des rose chez les bonnes soeurs.Merci pour cette bonne lecture .Je voulais savoir si le livre (un ceur entre deux rive a deux tomes???.Merci Aimée
Aimée
Je pense reconnaître Sylvette du Lycée de Barbezieux. amie de Didinne ,d'Annie et de moi-même janou. j'espère avoir des nouvelles, si mon message te parvient. En attendant ,bisous. janine
gribouille
Je pense reconnaître Sylvette du Lycée de Barbezieux. amie de Didinne ,d'Annie et de moi-même janou. j'espère avoir des nouvelles, si mon message te parvient. En attendant ,bisous. janine
gribouille
Je suis toujours contente de lire vos livres qui évoquent la région du Nord pays de ma naissance et de ma famille. Un plaisir une évasion et la joie de voir par l'imaginaire les rues de mon enfance. à quand votre prochain livre ? Au plaisir de vous lire moi qui suit maintenant en Bretagne
chtibreiz
« LES NOCES MEURTRIES » Sandra BANIERE Editions Presses de la Cité Collection Terres de France Parution : 26 JANVIER 2017 368 pages RESUME : « En apparence tout allait bien. » Oui, de l'extérieur, Hélène Lemaire affiche la réussite de celle qui a su tout concilier : un mariage au long cours, une vaste exploitation viticole en Champagne, deux ados épanouis. Mais, dans l'intimité, c'est une femme incomprise, meurtrie, harcelée. A bout, elle demande le divorce. C'est un long chemin de croix qu'elle doit traverser : les ragots de ceux qui jugent sans savoir - »Bertrand est si gentil. Pourquoi ? », - la solitude, la précarité, les allers et retours chez l'avocat.... Femme d'exploitant, travaillant chaque jour la vigne, elle ne perçoit presque rien. Mais la perspective de repartir de zéro, de trouver du travail en ville et un logement bien plus petit, à bientôt quarante ans, n'effraie pas Hélène. Et qu'importent les coups bas de toutes sortes de son ex-mari. Au bout du tunnel, la possibilité d'une autre vie ? D'une nouvelle rencontre ? Comme en écho au retour à la liberté de sa mère, Gaby livre son expérience d'adolescente fragilisée par le divorce de ses parents, son regard lucide, désillusionné, sur son père. Forte d'une maturité précoce, Gaby s'engage vers sa vie d'étudiante, d'adulte, d'amoureuse, guidée par ses choix propres. L'AUTEUR : Sandra BANIERE est née en 1978. Elle est professeur de lettres dans un collège de la Marne. Elle a été finaliste du prix 2013 Nos lecteurs ont du talent avec ce premier roman. MON AVIS : Merci aux Editions PRESSES DE LA CITE de m'avoir permis de découvrir, en service de presse,  ce roman de Sandra BANIERE, auteur que je ne connaissais pas et dont l'écriture est fluide et simple. L'histoire se déroule dans un village Champenois dans les années 80. Hélène, viticultrice, pense faire un mariage d'amour avec Bertrand, mariage qui tourne au fiasco... Sandra BANIERE nous transporte dans le milieu viticole où les conditions de travail sont très difficiles et relate l'enfer vécu par Hélène, femme soumise, humiliée, harcelée par un mari insensible, égoïste, obsédé sexuel. J'ai vraiment détesté le personnage de Bertrand... et je me suis révoltée à la lecture de certains passages du roman..... L'auteur nous fait partager, en double narration selon les chapitres, les pensées d'Hélène et de sa fille Gaby, sur le combat qu'elles mènent pour survivre, retrouver la dignité ainsi qu'une certaine liberté. J'ai bien aimé ce roman contemporain, féministe, sur la violence conjugale, la séparation et les répercussions que cela entraîne malheureusement sur les enfants....
joelle
Je voudrais vous parler de ce livre : « LE ROMAN D'ELSA » Geneviève SENGER Editions Presses de la Cité Collection Terre de France Parution : 16 fevrier 2017 384 pages RESUME : 1900. Elsa Samuelson, issue de la grande bourgeoisie parisienne, veut devenir médecin. En échange d'un mariage arrangé avec un aristocrate désargenté, elle verra sa détermination récompensée. Au point de sacrifier sa vie de femme et de renoncer à la maternité ? De sa beauté, Elsa Samuelson n'est pas consciente. De sa détermination, elle sait qu'elle peut tirer le meilleur. En ce début du XXe siècle, l'époque sied aux pionnières. Mais comment convaincre son père, riche banquier parisien, de sa volonté d'être médecin ? Elle accepte d'épouser Adrien de Longeville, un aristocrate désargenté ; en contrepartie, elle poursuivra ses études. Dans un domaine où il y a tant à faire pour les futures mères, et particulièrement celles des quartiers populaires, Elsa se sent investie d'une mission. Sa vocation est là, auprès d'elles, en souvenir d'une douleur jamais cicatrisée... Au point de sacrifier sa vie de femme, de renoncer à l'amour, à Théo, cette rencontre qui tient du miracle, à la maternité ? L'AUTEUR : Née à Mulhouse, Geneviève Senger a découvert très jeune le bonheur des mots et de l'écriture : « Je n'ai jamais cessé de lire, de chercher, de comprendre. D'écrire. Des romans. Pour raconter des histoires, simplement. Pour donner à voir, à sentir, à vibrer. Pour consoler, aussi. Pour essayer de comprendre, toujours. » Elle s'est tout d'abord fait connaître avec des romans pour la jeunesse. Beaucoup ont été récompensés par des prix littéraires. Auteur de nouvelles pour Côté Femme et collaboratrice pour un journal local, Geneviève Senger vit à Strasbourg, ville d'art et d'histoire au cœur d'une région, l'Alsace, qui est souvent le décor de ses romans dont L'Enfant de la Cerisaie, La Maison Vogel et Les Jumeaux du Val d'Amour. Le Roman d'Elsa est son troisième livre publié aux Presses de la Cité après Les Larmes et l'Espoir (coécrit avec Elise Fischer) et Un coeur entre deux rives. MON AVIS : Merci aux Editions PRESSES DE LA CITE de m'avoir permis de découvrir, en service de presse,  ce roman de Geneviève SENGER. L'histoire se déroule en 1900. Elsa désire plus que tout devenir médecin et accepte d'épouser Adrien de Longeville, en contrepartie elle pourra étudier la médecine. Mais quel sera son avenir lorsque secrets de famille et non-dits vont ressurgir ?? Je connaissais de longue date la plume généreuse et sensible de Geneviève SENGER étant une fan inconditionnelle de ses écrits et j'ai donc lu avec grand plaisir ce roman touchant et émouvant aux personnages vrais et tellement attachants : Elsa, femme moderne et déterminée qui se sent investie d'une mission réservée, à l'époque, aux hommes, Théo et Adrien, tous deux hommes d'engagement, attachés aux valeurs de la famille. J'ai beaucoup aimé ce livre extrêmement bien documenté sur la médecine du XXème siècle, que j'ai lu d'une traite et dont j'ai refermé la dernière page avec regrets.. Je le recommande donc vivement à ceux qui ne l'ont pas encore découvert. Bonne lecture !
joelle
Bonjour, Pensez-vous éditer la suite de la saga? Merci Nicolas
NiVa
La traduction est remarquable ! Merci iMireille Cohendy.
McHack
bonjour j'ai découvert sur le tard les romans de monsieur o'brian, superbe. porriez vous m'indiquer les auteurs des couvertures de ses livres merci
benardal
bonjour j'ai découvert sur le tard les romans de monsieur o'brian, superbe. porriez vous m'indiquer les auteurs des couvertures de ses livres merci
benardal
bonjour j'ai découvert sur le tard les romans de monsieur o'brian, superbe. porriez vous m'indiquer les auteurs des couvertures de ses livres merci
benardal
bonjour j'ai découvert sur le tard les romans de monsieur o'brian, superbe. porriez vous m'indiquer les auteurs des couvertures de ses livres merci
benardal
bonjour j'ai découvert sur le tard les romans de monsieur o'brian, superbe. porriez vous m'indiquer les auteurs des couvertures de ses livres merci
benardal
Bonjour, Je cherche à contacter Audrey Chenu pour l'inviter à une table ronde organisée dans le cadre d'un Master professionnel en première année à l'Université de Toulouse 2 Jean Jaurès à la Maison de la recherche. En effet, son ouvrage "Girlfight" à retenu toute notre attention et nous voudrions lui proposer d'intervenir pour faire la présentation et la promotion de son autobiographie et de son parcours. Nous allons organiser des tables rondes sur le thème de la vulnérabilité et du genre. Nous souhaiterons l'inviter pour organiser une discussion autour des thématiques de la prison, du rapport au corps et au sport. Je vous fais par ci-dessous du message que nous voudrions lui adresser. Si vous pouvez lui en faire part, nous en serions très reconnaissant. Bonjour, Nous avons apporté un grand intérêt à votre parcours de vie, notamment sur votre récit autobiographique "Girlfight". En effet, votre histoire et votre passion pour la boxe ont été un exemple concret venant appuyer l'élaboration d'un travail de terrain et de réflexion. Nous avons élaboré un projet d’action dans la ville de Toulouse. Celui-ci se caractérise par la mise en place d’un atelier sportif tel que la boxe avec comme public les sortants de prison. Nous sommes actuellement en collaboration avec deux associations. La première étant Union Cépière Robert Monier (UCRM), association qui propose un hébergement pour les sortants de prison et les personnes toujours écroués ou mises en placement extérieur. Dans ce projet d’action, nous allons donc organiser des ateliers de boxe jusqu’à la fin du mois de Juin, en collaboration avec l'association Savate Gersoise de Gimont (32). C'est une association club de boxe créé en 2014. Ce travail de terrain nous a permis avant tout d'avoir un premier contact avec ce public afin d'avoir une approche empirique permettant l'élaboration de notre problématique. Aussi, afin de mieux cerner les enjeux et les déterminants de ce travail, et de sensibiliser un public large (d’étudiant-e-s travailleurs sociaux et militant-e-s associatifs) nous allons organiser une table ronde pour mener une discussion sur l'institution carcérale en générale et plus particulièrement le rapport au corps en prison. Nous sommes donc à la recherche d'informations et d'interlocuteurs spécialisés du milieu carcéral et des différents concepts tels que le sport comme outil potentiel de réinsertion et de construction identitaire. Je me permets donc dès à présent, de vous solliciter afin de vous convier à la participation d'une table ronde. Nous pensons que votre intervention pourrait être très enrichissante et pertinente pour ce sujet et nous serions donc ravis de vous accueillir. Pour cette table ronde nous vous proposons de faire la présentation de votre livre et ainsi mener une discussion sur l'institution carcérale et la pratique sportive. Ce projet de table de ronde s'effectuera sur la même période que le festival Taul'art à Toulouse. Nous avons également invité Laurent Gras Docteur en sociologie et en démographie et actuellement enseignant-chercheur à l'Ecole Nationale d'Administration pénitentiaire. Il a notamment rédigé l'ouvrage "Le sport en prison". Sa présence à ces tables rondes pourrait éventuellement vous intéresser si vous ne l'avez pas déjà rencontré. Nous vous proposons de vous joindre à nous, le jeudi 30 mars à la maison de la recherche à l'Université Toulouse 2 Jean-Jaurès. Ces tables rondes sont organisés dans la cadre d'un Master 1 professionnel Médiation, Intervention Sociale, Solidarité (MISS). En l'attente d'une réponse, je vous pris d'agréer Madame Audrey Chenu, mes salutations les plus sincères. Cordialement, Oziol Julie Je vous remercie d'avance Cordialement, Oziol Julie (Master 1 professionnel MISS, Médiation,Intervention Sociale, Solidarité)
Julie
Bonsoir, Puis je savoir Quand La prochaine parution d'un livre en français de Cathy Kelly.? Merci de l'intérêt porté à cette demande.
Carole
J'ai créé, il y a 5 ans "le Salon du Livre et du Marque-page" à Eyguians dans les Haute-Alpes le dernier week-end de Juillet. Pourriez-vous me donner un contact courriel avec Mme Brigitte Varel pour savoir si elle voudrait venir nous faire un café littéraire avec dédicace? Je vous remercie par avance Mme Decory
Salon du Livre
il faut lire les livres de M.P.Armand : ils sont la vérité - historiques.
TT
il faut lire les livres de M.P.Armand : ils sont la vérité - historiques.
TT
Bonjour, Quel est le titre original (en allemand) du roman de Charlotte Link "Sous l'emprise du passé ?" Merci d'avance
zromanz
Bonjour, Quel est le titre original (en allemand) du roman de Charlotte Link "Sous l'emprise du passé ?" Merci d'avance
zromanz
Quelle magnifique couverture !
N.L.
Bonjour, Je viens de voir que ce roman a récemment (l'an dernier) été vivement conseillé par Bertrand Tavernier sur son blog en ces termes : "Je me suis plongé dans L’ÉPERVIER DE MAHEUX de Jean Carrière et c’est un régal. Les phrases sont drues, charnues, gouteuses. Les sentiments rugueux et puissants. Quel souffle, quelle vision. Je vais me ruer sur d’autres Carrière." Voici le lien : http://www.tavernier.blog.sacd.fr/lectures-des-westerns-des-romans-noirs-et-shakespeare/
N.L.
waw ce roman est extraordinaire,j adore ce bouquin
marlyelulu
waw ce roman est extraordinaire,j adore ce bouquin
marlyelulu
waw ce roman est extraordinaire,j adore ce bouquin
marlyelulu
waw ce roman est extraordinaire,j adore ce bouquin
marlyelulu
waw ce roman est extraordinaire,j adore ce bouquin
marlyelulu
waw ce roman est extraordinaire,j adore ce bouquin
marlyelulu
waw ce roman est extraordinaire,j adore ce bouquin
marlyelulu
bonjour, je dévore vos livres a chaque sorties de ceux-ci. je viens de relire l'un d'entre eux "une autre vie" de 1983,pour une fois je trouve qu'il manque une suite a cette histoire,pourtant banale,mais tellement émouvante selon moi . mais je ne me laisse pas avoir certain d'entre eux ressorte avec une autre couverture ,mais ne sont pas nouveaux pour autant. merci encore pour toutes vos histoires merveilleuses.
fannyfred
Bonjour, Je suis désolé de vous déranger une nouvelle fois après mon message à propos de "Représailles" de Hans Koppel, mais je viens de me rendre compte en cherchant à me renseigner sur ce nouveau roman de SF que lui non plus n'avait ni résumé, ni quatrième de couverture reproduite sur la page qui lui est consacrée sur votre site. Je tenais donc à vous le signaler, car j'imagine que ce n'est pas normal. Bien cordialement.
Norbert
Bonjour, Je vous contacte car ce roman a été publié la semaine dernière, mais son résumé de 4ème de couverture n'est toujours pas disponible sur votre site. Merci d'avance de bien vouloir mettre cette fiche-livre à jour. Bien cordialement.
Norbert
Bonjour, Je vous contacte car ce roman a été publié la semaine dernière, mais son résumé de 4ème de couverture n'est toujours pas disponible sur votre site. Merci d'avance de bien vouloir mettre cette fiche-livre à jour. Bien cordialement.
Norbert
0671489270 j'aimerai avoir d'autres livres écris pa Marie Bernadette Dupuy malheureusement ma libraire ne peut me les fournir. J'adore cette auteure et suis fan de ses livres. pouvez vous me renseigner afin que je puisse me les procurer.
marcelle
0671489270 j'aimerai avoir d'autres livres écris pa Marie Bernadette Dupuy malheureusement ma libraire ne peut me les fournir. J'adore cette auteure et suis fan de ses livres. pouvez vous me renseigner afin que je puisse me les procurer.
marcelle
0671489270 j'aimerai avoir d'autres livres écris pa Marie Bernadette Dupuy malheureusement ma libraire ne peut me les fournir. J'adore cette auteure et suis fan de ses livres. pouvez vous me renseigner afin que je puisse me les procurer.
marcelle
0671489270 j'aimerai avoir d'autres livres écris pa Marie Bernadette Dupuy malheureusement ma libraire ne peut me les fournir. J'adore cette auteure et suis fan de ses livres. pouvez vous me renseigner afin que je puisse me les procurer.
marcelle
0671489270 j'aimerai avoir d'autres livres écris pa Marie Bernadette Dupuy malheureusement ma libraire ne peut me les fournir. J'adore cette auteure et suis fan de ses livres. pouvez vous me renseigner afin que je puisse me les procurer.
marcelle
Bonjour, y a t-il une chance pour que la réédition du 1er roman de cet auteur "Paradis entre quatre murs", même en format poche, se fasse un jour ? Cordialement
Bruneix
Bonjour, y a t-il une chance pour que la réédition du 1er roman de cet auteur "Paradis entre quatre murs", même en format poche, se fasse un jour ? Cordialement
Bruneix
dans ses livres, on découvre les évolutions industrielles, agricoles ainsi que les différents mouvements politiques des siècles derniers, avec une trame familiale romancée, toujours dans un style à la portée de tous et prenant un vrai plaisir de lecture
sisi56
Bonjour Quelle fût ma surprise en consultant quotidiennement l'agenda 2017 qu'après le 17 janvier c'est le 22 février pour revenir ensuite au 19 janvier. Qu'avez vous fait de ce jour du 18 janvier peut-être cher à certains. Contrôle qualité 1 sur 100 exemplaires, je suis certainement tombé sur 1 des 99 autres. Dommage pour les clients et sponsors. En attente d!e vous lire. Salutations.
Jacques letrange
Un polar dans la plus pure des traditions, où se mêle un melting-pot de personnages. La psychologie de chaque protagoniste, du livreur de journaux en passant par l’avocate, le procureur, des deux flics en charge de l’affaire sans oublier le journaliste, est extrêmement bien développée. Chaque chapitre est un tableau différent qui nous permet de suivre le point de vue de chacun, et nous met ainsi en position de mener également l’enquête. Et on peut dire que l’auteur nous mène par le bout du nez. Le roman est construit un peu à la manière d’un puzzle où tous les morceaux se recoupent réellement dans les toutes dernières pages. Certains pourront reprocher une certaine longueur mais chaque détail a son importance. Et pour ne rien gâcher, l’auteur a pimenté certains de ses dialogues d’une pointe d’humour (noire). Un rythme et une intrigue parfaitement maîtrisés, des personnages bien fouillés et un décor où l’auteur distille subtilement l’histoire de Toronto, qui donne vraiment envie de découvrir cette ville.
Au rayon des livres
Un polar dans la plus pure des traditions, où se mêle un melting-pot de personnages. La psychologie de chaque protagoniste, du livreur de journaux en passant par l’avocate, le procureur, des deux flics en charge de l’affaire sans oublier le journaliste, est extrêmement bien développée. Chaque chapitre est un tableau différent qui nous permet de suivre le point de vue de chacun, et nous met ainsi en position de mener également l’enquête. Et on peut dire que l’auteur nous mène par le bout du nez. Le roman est construit un peu à la manière d’un puzzle où tous les morceaux se recoupent réellement dans les toutes dernières pages. Certains pourront reprocher une certaine longueur mais chaque détail a son importance. Et pour ne rien gâcher, l’auteur a pimenté certains de ses dialogues d’une pointe d’humour (noire). Un rythme et une intrigue parfaitement maîtrisés, des personnages bien fouillés et un décor où l’auteur distille subtilement l’histoire de Toronto, qui donne vraiment envie de découvrir cette ville.
Au rayon des livres
Au lieu du mercredi 18 janvier il y a le mercredi 22 février sur l'almanach des terres de France 2017
Vivi d'autricourt
Comme beaucoup de mes amis à qui j'ai fait découvrir la saga de Thomas Kydd, nous attendons avec impatience l'édition française de la suite des 4 premiers volumes... Pensez-vous nous donner satisfaction dans un avenir raisonnable ? A moins que l'édition initiale n'ai pas été rentable pour vous ? Un peu de pub pour animer les ventes ?.. Cordialement : J.B.
Jack95
Des difficultés avec la traduction. On y retrouve beaucoup d'expressions typiquement française. Pour les lecteurs du Quebec, un peu déroutant. En plus je ne comprends pas cette fin en queue de poisson.?
Ginette
Des difficultés avec la traduction. On y retrouve beaucoup d'expressions typiquement française. Pour les lecteurs du Quebec, un peu déroutant. En plus je ne comprends pas cette fin en queue de poisson.?
Ginette
trés bon policier dommage qu il y est pas une suite ce marie t elle avec le policier? reste t elle dans cette ville? sa répution de medecin remonte t elle ? son fils reste t il avec sa petite amie ext......
eric
Olympe : tout simplement magnifique, je souhaiterai bien une suite de l'aventure.
nicole
Olympe : tout simplement magnifique, je souhaiterai bien une suite de l'aventure.
nicole
est ce que l'almanach 2017 est à spirale
la vigueur
est ce que l'almanach 2017 est à spirale
la vigueur
Je suis landaise depuis plusieurs générations et je ne connaissais pas l 'histoire des cagots ,super roman mais bien triste cette discrimination .Il me tarde de connaitre la suite des aventures de Guilhem.Merci à Mme Madeleine Mansiet
cornalis
Je suis landaise depuis plusieurs générations et je ne connaissais pas l 'histoire des cagots ,super roman mais bien triste cette discrimination .Il me tarde de connaitre la suite des aventures de Guilhem.Merci à Mme Madeleine Mansiet
cornalis
J'ai adoré retrouver la plume de David Safier et repartir à la recherche du bon karma. C'est un régal de suivre les aventures de ses personnages hauts en couleurs.
Les lectures de lailai
J'ai adoré retrouver la plume de David Safier et repartir à la recherche du bon karma. C'est un régal de suivre les aventures de ses personnages hauts en couleurs.
Les lectures de lailai
J'ai adoré retrouver la plume de David Safier et repartir à la recherche du bon karma. C'est un régal de suivre les aventures de ses personnages hauts en couleurs.
Les lectures de lailai
Une très jolie fable, tendre et touchante avec en toile de fond un fait de société qui met en lumière la dégringolade que peut occasionner un accident de la vie : le repli sur soi, la perte de vie sociale, le regard des autres, les préjugés, le laisser-aller, l’abandon de tout et de tous, la honte. Le tout sans juger ou tomber dans le pathos. Une lecture très agréable, pleine d’humanité, d'humilité et de finesse. Et ça fait du bien ! Une ode à l’amitié et à la vie.
Au rayon des livres
Bonjour, Vous indiquez sur votre site les dates auxquelles on peut rencontrer Michel Bussi, celles-ci s'arrêtent le 19 novembre 2016. Y aura-t-il d'autres dates, et où, d'ici les fêtes de fin d'année. Merci d'avance pour votre réponse
Tine
Bonjour, Vous indiquez sur votre site les dates auxquelles on peut rencontrer Michel Bussi, celles-ci s'arrêtent le 19 novembre 2016. Y aura-t-il d'autres dates, et où, d'ici les fêtes de fin d'année. Merci d'avance pour votre réponse
Tine
Tracy Rees nous montre la vie qu’avaient les femmes à cette époque, le manque d’indépendance, les mariages arrangés et cette envie de liberté… de changer les choses. Au travers de la vie d’Aurelia et Amy, l’auteur raconte les différences de vie dues à des conditions de classes sociales différentes. Tracy Rees a une écriture fluide et on se prend au jeu de piste d’Aurelia, parcourant avec Amy ses incroyables endroits pour découvrir avec impatience le secret sur ses origines.
Le Boudoir du Livre
Tracy Rees nous montre la vie qu’avaient les femmes à cette époque, le manque d’indépendance, les mariages arrangés et cette envie de liberté… de changer les choses. Au travers de la vie d’Aurelia et Amy, l’auteur raconte les différences de vie dues à des conditions de classes sociales différentes. Tracy Rees a une écriture fluide et on se prend au jeu de piste d’Aurelia, parcourant avec Amy ses incroyables endroits pour découvrir avec impatience le secret sur ses origines.
Le Boudoir du Livre
http://www.frequenceterre.com/2016/11/06/lhonorable-monsieur-gendre-jean-paul-malaval-presses-de-cite/
Pierre GUELFF
Comme dab, quand on commence à lire, on ne peut s'arrêter! Super ! Par contre, un peu déçue, je m'attendais à une vraie suite de "La vengeance du Nîl" avec Taîta et Fen. Je m'imaginais la recherche de la fontaine pour procurer à Fen la même longévité que Taîta et, qui sait, pourquoi pas la rencontre dans le futur avec Sir Nicholas et sa charmante femme avec tout se que ça peut représenter. Je vois là quelque chose qui pourrait être intéressant !
michèle
Bonjour, síl vous plait j'aimerai savoir quell est le premier tome de Louise, avant La courrée, pour que je puisse acheter les deux. Merci
Bambousse
Bonjour, síl vous plait j'aimerai savoir quell est le premier tome de Louise, avant La courrée, pour que je puisse acheter les deux. Merci
Bambousse
Bonjour, síl vous plait j'aimerai savoir quell est le premier tome de Louise, avant La courrée, pour que je puisse acheter les deux. Merci
Bambousse
bonsoir pourquoi pas d'adaptation télés ou ciné de ses merveilleux romans
bibifisch
Bonjour Tintin328, nous vous remercions pour l'intérêt que vous portez à Danielle Steel et à ses livres. Les prochains titres à paraître de Danielle Steel sont : "Un parfait inconnu" et "Country". N'hésitez pas à adhérer gratuitement au Club des Amis de Danielle Steel pour recevoir régulièrement ses actualités. Vous trouverez toutes les informations en suivant ce lien : http://www.danielle-steel.fr/site/newsletter.php. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Françoise, Nous vous remercions pour l'intérêt que vous portez à Danielle Steel et à ses livres. Les prochains titres à paraître de Danielle Steel sont : "Un parfait inconnu" et "Country". N'hésitez pas à adhérer gratuitement au Club des Amis de Danielle Steel pour recevoir régulièrement ses actualités. Vous trouverez toutes les informations en suivant ce lien : http://www.danielle-steel.fr/site/newsletter.php. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
Votre livre est très intéressant mais j'ai eu une grande déception lorsque je suis arrivée à la page 64 car la page suivante est page 97. Il manque 33 pages à mon livre. C'est beaucoup. Puis-je l'échanger contre un livre complet?
ange
Impossible de passer commande le serveur ne fonctionne pas!
evelynepaillussson
Marie-Paule ARMAND est décédée il y a 5 ans... votre biographie n'est pas très à jour...
Aline
Bonjour, je viens de dévorer avidement "Un été à Pont-Aven" (région que j'apprécie moi-même beaucoup) mais il me semble avoir noté une petite "incohérence météorologique" : à la fin du 2ième jour,Dupin rentre chez lui sous un ciel très étoilé avec une voie lactée scintillante... mais le 3ième jour le cadavre de Loïc Pennec est retrouvé après pluie torrentielle et tempête... or quand le soir on voit un ciel très étoilé et qui plus est, la voie lactée, cela est toujours annonciateur d'une très belle journée le lendemain... et je l'ai pour ma part, toujours vérifié... Alors ??? Très cordialement.
BBSy
Une très belle histoire qui m'a tenue en haleine et faite voyager. Dans ce livre on y découvre deux très beaux personnages, deux jeunes femmes très différentes,que l'on apprécie de plus en plus au fil des pages et que tout semble opposer. J'ai passé un beau moment de lecture. Je remercie la maison d'édition ainsi que le site Netgalley pour ce partage. Le blog de Poppy
Le blog de Poppy
Bonjour, J'ai beaucoup aimé ce livre, mais à ce jour il m'est impossible de trouver la suite dommage car cette auteur est très agréable à lire et décrie très bien les villes, villages ainsi que la vie de l'époque. Merci de me dire où je peux trouver ce livre Cordialement
marie
christianpeiffer@yahoo.com Incroyable , mais VRAI DIEU est toujours Grand .Après plusieurs rejets de ma demande sérieuse par la banque, j'ai bénéficié d'un prêt grâce à ce monsieur CHRISTIAN PEIFFER bien honnête .Pour en savoir plus, veuillez simplement prendre contact avec lui par email : christianpeiffer@yahoo.com Elle offre des prêt de 1000€ à 3 000 000 € à toute personne capable de lui rembourser avec intérêt à un taux faible de 2.2% Ne doutez pas de ce message. C'est une parfaite réalité. Faites passer le message à vos proches qui sont dans le besoin. Que DIEU vous bénisse
Peiffer001
Offre de prêt sérieux et fiable entre particulier christianpeiffer@yahoo.com Incroyable , mais VRAI DIEU est toujours Grand .Après plusieurs rejets de ma demande sérieuse par la banque, j'ai bénéficié d'un prêt grâce à ce monsieur CHRISTIAN PEIFFER bien honnête .Pour en savoir plus, veuillez simplement prendre contact avec lui par email : christianpeiffer@yahoo.com Elle offre des prêt de 1000€ à 3 000 000 € à toute personne capable de lui rembourser avec intérêt à un taux faible de 2.2% Ne doutez pas de ce message. C'est une parfaite réalité. Faites passer le message à vos proches qui sont dans le besoin. Que DIEU vous bénisse
Peiffer001
Bonjour, La traduction et la parution du dernier Burdett, The Bangkok asset, est-elle prévue ? Et si oui, quand paraîtra-t-il ? Merci !
Nicolas Weydert
J'ai beaucoup aimé ce livre, la narration est fluide, les personnages crédibles et attachants. Et la reproduction en couverture d'un tableau d'un enfant au tricot est très bien trouvée. Mais malheureusement, je n'ai trouvé nulle part mention de l'auteur et du titre de ce magnifique tableau (école lorraine ? hollandaise ?) Merci de m'éclairer et encore bravo !
Philippe
J'ai beaucoup aimé ce livre, la narration est fluide, les personnages crédibles et attachants. Et la reproduction en couverture d'un tableau d'un enfant au tricot est très bien trouvée. Mais malheureusement, je n'ai trouvé nulle part mention de l'auteur et du titre de ce magnifique tableau (école lorraine ? hollandaise ?) Merci de m'éclairer et encore bravo !
Philippe
j'ai presque terminé ce livre et vois qu'il s'agit du tome 1.Je suis impatiente de connaître la suite. C'est un très bon livre.Les descriptions des paysages sont agréables à lire et les personnages attachants. Merci à l'auteure.
bertou 81
Bonjour, Le cinéma Saint André des Arts cherche a contacter la journaliste Julie De La Brosse. Je vous prie nous communiquer son adresse électronique pour qu'on s'adresse a elle directement; cela peut e faite nous faciliter enormement la tache. Avec nos remerciements anticipes et avec nos excuses bien cordialement, Séréna Chamoun
Séréna Chamoun
Bonjour, Le cinéma Saint André des Arts cherche a contacter la journaliste Julie De La Brosse. Je vous prie nous communiquer son adresse électronique pour qu'on s'adresse a elle directement; cela peut e faite nous faciliter enormement la tache. Avec nos remerciements anticipes et avec nos excuses bien cordialement, Séréna Chamoun
Séréna Chamoun
Bonjour, Quand pensez vous publier le dernier livre de John Connolly : A time of torment ? Cordialement
Marjo
peut-on savoir quels seront les nouveaux livres de Danielle steel a paraître a partir du mois de janvier 2017 ?
tintin328
Bonjour, je vois que ce livre n'est plus accessible sur aucun des revendeurs que vous citez... Cette collection sera t-elle à nouveau éditée ? Merci
clili74
Après le "fils prodigue" quels sont les livres a paraître de Danielle steel ?
tintin328
Après le "fils prodigue" quels sont les livres a paraître de Danielle steel ?
tintin328
Quand les livres de Daniel Silva seront tous traduits en Français ? Je viens de lire l'affaire Caravaggio et je n'ai qu'une hâte, c'est de lire le reste de ses romans.
Uriane
J'aimerais conacter Monsieur Jaouen. et j'ai essayer d'envoyer a mesage sur son site oficiale, but it didn't work. Are you able to contact him and ask him to email me, please. I think we are family, but I am not sure. Je n'ecrit pas des detailes ici, car this is my 1st step. I hope you can help me. Merci Catherine Helen Jaouen Vancouver, Canada
Cathy Jaouen
Je viens de lire votre livre aujourd hui je ne pouvais m y décrocher mamie de 5 petits dont une adô de 15 ans c est avec beaucoup d intérêt que je me suis accrochée à cette lecture Aujourd hui avez vous des nouvelles de Lea je vous le souhaite de tout cœur Cordialité et respect
Jacquou
le dernier volet "ecris avec le sang de mon coeur" disponible chez amazon à compter de septembre. Possibilité de pré commander.
sand
Bonjour Pauline et merci pour l'intérêt que vous portez à nos auteurs. Vous pouvez vous procurer ce livre grâce au lien d'achat sous la couverture. De plus, les libraires proposent un service de commande : demandez à votre libraire, et vous serez livré à la librairie dans les 5 jours ouvrés. Belles lectures, Les éditions Presses de la Cité
Les éditions Presses de la Cité
où puis-je acheter ce livre en attendant l'aube, j'ai lu les précédent et je voudrais connaître la suite Merci
Pauline CLAUDÉ
où puis-je acheter ce livre en attendant l'aube, j'ai lu les précédent et je voudrais connaître la suite Merci
Pauline CLAUDÉ
très bon livre !
Claire
très bon livre !
Claire
Très bon livre !
Claire
test
test
test
test
Test
test
Bonjour Pourquoi ne pas re-éditer l'Aigle dans les cieux de Wilbur Smith (1974) ? Bien cordialement Philippe
phemago
Dommage que l'auteur n'est pas relu après impression : des fautes inadmissibles pour un livre sur l'histoire !
Tarpan
Bonjour, Cela fait maintenant six longues années que vos lecteurs attendent la suite des aventures de Thomas Kydd. Vous dites que vous n'envisagez pas de rééditer Julian Stockwin ... Comment pouvez-vous parler de réédition alors que vous nous avez laissé sur notre faim sans même avoir publié la totalité de cette saga passionnante ? Quand on commence l'édition d'une fresque historique, on se doit de la terminer. C'est un gage de sérieux et de respect envers les lecteurs. Je crois bien que je ne m'embarquerai plus avec vous pour une aventure au long cours ... Cordialement, Aubrey
Jack Aubrey
Bonjour, J'attends avec impatience la sortie de "the lady of the eternal city" en version francaise. Auriez vous des informations quant à la date ? Merci d'avance, Cordialement
Nol8393
Je suis né le 23 décembre 1918. J'ai bien évidemment connu la période dont vous parlez dans votre roman. C'est avec beaucoup de plaisir que j'aimerais vous faire part de mon ressenti
gilbert lavoignat
Je suis né le 23 décembre 1918. J'ai bien évidemment connu la période dont vous parlez dans votre roman. C'est avec beaucoup de plaisir que j'aimerais vous faire part de mon ressenti
gilbert lavoignat
Bonjour Ciobi, Nous vous remercions pour votre attachement aux romans de Julian Stockwin et à notre maison d'édition. Nous vous rassurons : nous disposons de très bons traducteurs en langue anglaise. Cependant, nous n'envisageons pas pour le moment de rééditer cet auteur. Bien à vous
Les éditions Presses de la Cité
Je ne comprends pas pourquoi une grande Maison comme la votre n'arrive pas à trouver un traducteur (bon) pour continuer la saga de M.Kydd ! Il s'agit d'une traduction de l'anglais, pas d'un dialecte manchou pourtant, lange de circulation universelle , non ? En attendant de vos (bonnes) nouvelles. Cordialement .
Ciobi
Bussi, c'est bien construit, mais c'est très mal écrit. Aucune visée littéraire.
Wistiti
Bussi, c'est bien construit, mais c'est très mal écrit. Aucune visée littéraire.
Wistiti
J'avais lu ce roman lorsque j'avais 14 ans....Il y a 30 ans....Magnifique histoire que cette femme qui veut devenir médecin. Les épreuves s'accumulent mais elle s'en sort. C'est un très bon souvenir de lecture, très riche, des personnages attachants.
vertescollines
Bravo, bravo, bravo. Toujours aussi séduite par les écrits de l'auteur. Pour ma part je trouve "Le temps est assassin" ^peut-être un des meilleurs, les ayant tous lus.
drouin
Beaucoup beaucoup apprécié. Livre intelligent, nourrissant. Par hazard, je l'ai trouvé dans un bac de recyclage d'une librairie seconde main, quel cadeau! Thank you Seré Prince Halverson! It was a great pleasure to read your book, is there another one coming soon?
Marie
Beaucoup beaucoup apprécié. Livre intelligent, nourrissant. Par hazard, je l'ai trouvé dans un bac de recyclage d'une librairie seconde main, quel cadeau! Thank you Seré Prince Halverson! It was a great pleasure to read your book, is there another one coming soon?
Marie
Avant de commencer cette critique, je tiens à remercier les Presses de la Cité et Babelio pour m'avoir permis de découvrir Leona à l'occasion d'une Masse critique. En tout premier lieu, ce roman m'a laissé une très bonne impression et je lui ai trouvé une originalité qui m'a beaucoup plu. J'ai été agréablement surprise car je m'attendais à une aventure policière avec des secrets familiaux cachés un peu "basique", juste un bon moment de lecture comme un autre et je m'étais bien trompée. L'intrigue est très bien ficelée, on retrouve quelques indices qui nous tiennent en haleine mais le meilleur point de ce livre selon moi est les personnages. Je ne suis pas normalement une grande adepte des changements de points de vue au cours d'un roman parce que je pense que cela "casse" le récit. Pourtant, la façon dont l'a utilisé Jenny Rogneby met en valeur la psychologie des personnages et leur donne une matérialité étonnante. Enfin, la clôture du roman est abrupte et met le lecteur dans une position de malaise qui change des "happy end" ordinaires. Je recommande vivement ce roman à tous ceux qui recherchent de l'originalité et un très bon moment de lecture !
LectriceAssidue
bonjour je cherche a joindre l'auteur Elise Fischer. Avez vous un email à me communiquer ? merci cordialement, Véronique LANG
veronique lang
A lire absolument. Sous une apparence légère et drôle c'est un vrai roman sur la différence et la tolérance, écrit en équilibre entre invention et réalité, entre l' inconcevable et l'explicable. Livre tendre et profond. A offrir à tous ceux que l'on aime afin qu'ils réveillent et gardent un peu de leur âme d'enfant
Caludine75
Bravo, Monsieur Michel BUSSI, Il y a vingt ans avec un premier policier, je me suis vu "remercié" des maisons d'édition. Après une vie de cadre, j'ai 60 ans, plus de job et au chômage. Alors j'ai repris "la plume" ? je suis à 220 pages sur 300/340 estimé fini d'une aventure hors du commun. Que me conseillez-vous? J'y crois, mais si je pouvais avoir un tuyau, il serait temps, il le faut €! Mes respects, Serge
Hesveo
de Barbara TaylordBradford. J'ai lu : l'espace d'une vie Accroche toi a ton rêve L'heritage d'Emma harte Le secret d'Emma Harte Les Héritiers d'Emma Harte La succession d'Emma Harte. Est-ce qu'il y a un 7 ième volume dans cette serie et si oui quel est le titre. Merci!
Célne
Bonjour Après avoir lu toute la serie jusqu'à l ECHO DES COEURS LOINTAINS je m'attendais à pouvoir lire la suite 3 carle lecteur reste sur son envie de poursuivre laissant les héros au milieu du gué bref il y a t il une suite en route ???? merci bien cordialement
MICHA
Barcelona, Daniel Sánchez Pardos Babelio et ses éditeurs partenaires connaissent décidemment bien les point faibles des lecteurs. Car, je ne sais pas pour vous mais moi, à partir du moment où on me propose un roman qui (1) se déroule à Barcelone et qui (2) met en scène Antoni Gaudí, je suis incapable de résister à la tentation. C’est en effet à cause de Gaudí que j’ai failli faire des études d’architecture. J’étais (et je suis toujours) fascinée par le travail de cet homme, par sa maîtrise des différentes techniques architecturales et par son style inimitable. Mais heureusement pour les personnes qui décident de faire construire leur habitation, je me suis rendue compte à temps que je risquais de ressembler beaucoup plus à Numérobis (vous voyez Astérix et Cléopâtre ?) qu’à Gaudí… N’empêche que Barcelona a fait monter en moi une grande bouffée de nostalgie pour cet art que j’ai failli avoir en commun avec le grand architecte. Et pour Barcelone aussi, bien entendu. Car la ville est présentée avec de nombreux détails par Sánchez Pardos. Il nous décrit avec beaucoup de soin et de manière très détaillée les coins et recoins de cette belle cité. Il évoque même à plusieurs reprises l’Eglise de Santa Marìa del Mar que j’avais déjà « rencontrée » dans le roman La Catedral del Mar d’Ildefonso Falcones. C’est toujours agréable de retrouver certains lieux dans plusieurs romans, vous ne trouvez pas ? La ville semble être en pleine mutation. L’histoire se déroule en 1874 et cette époque a été marquée par les conspirations… Et puis, bien entendu, il y a les personnages. Gaudí m’a étonnée. Il est dépeint, dans ce roman, comme une sorte d’hybride entre un Sherlock Holmes et un Oscar Wilde catalans : très soigné de sa personne, le jeune étudiant en architecture (nous faisons sa connaissance alors qu’il est à peine âgé de 22 ans) aime les beaux vêtements, les repas fins, le bon vin. Il n’hésite d’ailleurs pas à travailler pour pouvoir payer ces goûts quelque peu luxueux. Mais Gaudí fait aussi preuve, tout au long du roman, de capacités de déduction et de raisonnement logique tout à fait étonnantes. A ce sujet, j’ai d’ailleurs apprécié la seconde rencontre entre Gaudí et Gabriel Camarasa, le narrateur de Barcelona : à cette occasion, Gaudí se livre à une petite analyse de la personnalité de Gabriel, tout comme Holmes le fait pour Watson lors de leur première rencontre. Sánchez Pardos serait-il fan de Conan Doyle ? Mais Barcelona n’est pas seulement l’histoire de Gaudí et de son amitié avec Gabriel Camarasa. C’est aussi un thriller, qui nous plonge dans une intrigue politique absolument passionnante. Ajoutez cela à l’ambiance particulière due à l’époque dans laquelle nous sommes plongés (fin XIXème siècle), et vous aurez compris le topo sans que je doive spoiler votre lecture éventuelle : les conspirations et les mystères sont légion. Les rebondissements aussi. Barcelona est un pavé mais, honnêtement, on ne s’ennuie pas une seule seconde, tous les ingrédients étant réunis pour faire de ce livre un excellent moment de lecture. Qu’attendez-vous pour le découvrir à votre tour ? Un grand merci à Babelio et aux Editions Presses de la Cité pour cette édition spéciale de Masse critique.
Aline1102
Leona, jeune femme de 34 ans, est inspectrice à la brigade criminelle en Suède. L'enquête sur un braquage mettant en scène une petite fille ensanglantée de 7 ans lui est confiée. Olivia est utilisée pour son papa pour perpétrer des braquages d'une mise en scène particulièrement glauque. Leona est une personne torturée, qui se bat avec ses propres démons, l'écriture met en avant les aspects psychologiques de sa personnalité. Des retours en arrière sous forme de souvenirs d'enfance permettent de cerner un peu le personnage. C'est une jeune femme imperméable à toute émotion, incapable d'avoir le moindre sentiment pour quiconque à l'exception de ses deux jeunes enfants. C'est une dure à cuire que rien ni personne ne peut atteindre, c'est du moins ce qu'on imagine au début de l'histoire. Une personne froide, difficile à cerner psychologiquement…. Mais, Leona, Les dés sont jetés, c'est surtout une descente aux enfers, un personnage qui se retrouve entrainé dans un engrenage infernal, suite à ses mensonges, ses manipulations, son addiction au poker, qui la mènent à la perte totale de toute maîtrise d'elle-même, qui l'amènent à commettre le geste de trop, sans retour en arrière possible. Leona qui parait si forte au début du livre nous montre ses failles rapidement et engage une bataille avec elle-même et son entourage pour s'en sortir. Si l'intrigue tourne essentiellement autour de Leona et son enquête, d'autres personnages ont leur importance dans l'histoire. Sa meilleure amie Nina, procureur, qui se trouve entrainée contre son gré dans la descente aux enfers de notre héroïne; son mari Peter, qui ne la comprend plus, ses collègues de travail et cette petite fille, Olivia, qu'on voudrait tant sortir des griffes de son bourreau. Il est difficile d'en dire plus sur l'histoire au risque d'en dévoiler des aspects importants. C'est une lecture surprenante qui m'a emmenée loin de ce que j'imaginais en ouvrant le livre, une lecture addictive, qui ne nous laisse aucun répit, et ce, vraiment jusqu'à la dernière page. le style est fluide, alternant entre narration et multitude de dialogues, les mots glissent tous seuls et les pages défilent. Un premier thriller psychologique mené d'une main de maître par cette nouvelle auteur dont j'ai hâte de découvrir d'autres romans. Je remercie Babelio et les Presses de la Cité de m'avoir permis de faire cette belle découverte grâce à l'opération Masse Critique.
Sandrine
La Feuille Volante n°1047– Juin 2016 BARCELONA – Daniel Sanchez Pardos – Presses de la Cité. Traduit de l'espagnol par Marianne Millon. Nous sommes en 1874 à Barcelone, une ville mystérieuse, à la fois vivante, révolutionnaire, imprévisible et bouillonnante où Gabriel Camarasa vient de revenir après de six longues années d'exil à Londres pour s’inscrire dans une école d'architecture. Il fait la connaissance d'un jeune homme, étudiant comme lui : Antoni Gaudí, féru de spiritisme et de photographie, des projets plein la tête... Nous voyons les deux jeunes hommes devenus amis déambuler dans cette ville, dans ses bas-fonds comme dans ses mondanités, avec en arrière-plan un incendie prétendument criminel, une polémique politicienne au terme de laquelle la famille Camarasa, propriétaire du journal les « Nouvelles illustrées » serait revenue pour renverser la République et restaurer la royauté d'Alphonse XII. Des personnages émergent, Fiona Begg, l'illustratrice principale du journal et détective d'occasion (mais pas seulement), ancien amour de Gabriel et qui fascine aussi Antoni, l'énigmatique journaliste Victor Sanmartin, Sempronio, le père de Gabriel qui semble cultiver le secret, Eduardo Anreu, officiellement marchand d'art ruiné, émergeant du passé avec un scandale à propos d'une photo truquée, Gaudí lui-même, non moins mystérieux dans ses pratiques et fréquentations, Gabriel qui, dans tout cela fait montre d'une grande naïveté ... Quand Anreu est découvert assassiné et que tout accuse Sempronio, ce roman prend la dimension d'un thriller historique, haletant et passionnant où les rebondissements le disputent aux fausses pistes, où les tripotages succèdent au chantage, à l'utopie, à la conspiration politique, à l'anarchisme, à la drogue, aux rendez-vous nocturnes inexpliqués, aux manipulations, distillant ainsi un suspense entretenu par Antoni, sorte de dandy dont le rôle se révèle de plus en plus flou comme chef d'un clan de délinquants, coutumiers de trafics en tous genres mais pas uniquement. Lui-même se révèle un redoutable enquêteur très au fait de la situation, ce qui est inattendu pour un étudiant en architecture venu de la campagne de Tarragone. La mère de Gabriel, Lavinia, quitte à cette occasion son rôle d’épouse soumise et effacée pour faire face aux événements, quant à Gabriel, il est invité à sortir de son oisiveté coutumière, de sa position de « maillon faible » dans cette famille jusqu'alors apparemment bourgeoise. Cet assassinat qui ne sera d'ailleurs pas le seul, permet à chacun de se révéler, de laisser libre cours à son imagination où à ses aspirations face aux interrogations et aux événements mais aussi de prendre conscience des réalités, de se souvenir du passé et de découvrir l'autre qu'il croyait connaître ; bref les apparences, que Gabriel croyait immuables, n'en sortent pas indemnes. Au fur à mesure des chapitres, le lecteur découvre les arcanes d'un roman qui se déroule sur fond d'agitation politique, d'imbroglio policier et judiciaire, de luttes d'influence, de conflits d'intérêts dans ce pays « de poudre et d'encens, de tricornes et de clairons » où la restauration monarchique des Bourbon parait être la seule solution face à la déliquescence de l'éphémère 1° République. Les simples mendiants ont leur importance tout comme les ombres qui peuplent les quartiers interlopes de cette ville décidément bien mystérieuse et qui fourmille d'espions et de complices à la solde d'Antoni. C'est vrai que nous sommes dans une fiction qui autorise tout, c'est vrai aussi que la jeunesse justifie des positions parfois extrémistes que l'age adulte fait parfois évoluer, mais j'avoue que je n’imaginais pas Gaudí dans ce costume, lui dont l'histoire nous a légué l'image d'un homme valétudinaire et un peu utopique, à l'aspect modeste voire négligé, le catholique fervent et même mystique, l'architecte moderniste, génial et visionnaire qui imposa son talent créatif dans cette ville exceptionnelle, conférant un souffle nouveau à l'art, le futur bâtisseur de la Sagrada Familia … Avoir choisi de de le faire revire, même sous ces traits inattendus, m'a bien plu. Le texte est agréable à lire, bien écrit, vivant (le texte est écrit à la première personne), plein de descriptions minutieuses et parfois poétiques, l'intrigue est bien construite et je sais gré à Babelio, dans le cadre de « masse Critique », et aux éditions Presses de la cité de m'avoir procuré ce bon moment de lecture. © Hervé GAUTIER – Juin 2016. [http://hervegautier.e-monsite.com ]
Hervé GAUTIER
Comme cela a été déjà dit par un certain nombre de lecteurs/lectrices, après avoir tourné la dernière page du der,nier tome des "Enfants de la Terre" on ressent comme un grand vide et on se dit qu'il n'est pas possible que l'auteure nous laisse ainsi sur notre faim. Personnellement, j'ai dévoré la totalité de cette saga préhistorique un peu sur le tard et c'est simplement aujourd'hui (en 2016, donc) que j'en ai achevé la lecture. Le premier tome a été carrément une découverte (et peut-être même un choc, n'ayons pas peur des mots) . Le deuxième opus n'est pas non plus dénué d'intérêt dans la mesure où il nous fait vivre le quotidien d'une Ayla devenue une jolie jeune femme (alors qu'elle même est persuadée d'être laide) et surtout c'est dans ce tome qu'elle rencontre Jondalar qui va devenir le grand amour de sa vie. J'avoue très honnêtement que j'ai littéralement détesté le troisième tome. Non pas que la qualité de l'écriture se soit dégradée mais personnellement j'ai autant souffert que Jondalar de l"infidélité d'Ayla et j'attendais avec impatience qu'il casse la figure de Ranec (chose qu'il fera d'ailleurs dans le sixième tome, mais à l'encontre d'un autre ignoble personnage). J'ai été soulagé par la fin (que j'ai d'ailleurs lue et relue un nombre incalculable de fois) au point que j'ai eu à chaque fois les larmes au yeux. (si, si) Le quatrième opus (intitulé "le grand voyage" dans la version française) est en revanche l'un de mes préférés. Beaucoup de descriptions de paysages, des incidents dramatiques et surtout de l'amour, beaucoup d'amour entre les deux principaux protagonistes. Je pense très sincèrement que ce sera ce tome que je relirai avec le plus de plaisir. Contrairement à ce que j'ai pu en lire dans les commentaires des lecteurs/lectrices, je n'ai pas été déçu le moins du monde par "Les refuges de pierre" (soit le cinquième tome). On y apprend pas mal de choses sur la vie et les coutumes des Zelandonii (le peuple de Jondalar) on y fait la connaissance de nouveaux personnages attachants (d'autres moins recommandables) et puis c'est dans ce volume qu'Ayla s'unit à Jondalar au cours d'une cérémonie émouvante. Seule ombre au tableau : Ayla va devoir devenir Zelandoni sous la pression de la Première. Quant au sixième (et dernier?) tome, les avis sont partagés. Il est vrai que toutes ces descriptions très détaillées de grottes et cavernes prennent beaucoup de place et peuvent lasser à la longue. Mais, en même temps, avec ce genre de titre '"Le pays des grottes sacrées) il fallait s'attendre à en visiter des grottes, surtout que cela entre dans le cadre de la formation d'Ayla, qui est le prétexte à ce périple dans le Périgord et ailleurs. Tout compte fait, les amateurs de sensations fortes qui auront su se montrer patients, pourront s'en donner à coeur joie dans les 200 dernières pages où l'action ne manque pas. Le seul petit regret, finalement, c'est que l'auteure ait passé presque sous silence les épreuves subies par Ayla pour devenir Zelandoni (sauf l'épisode où elle perd son deuxième enfant) car cela aurait pu être intéressant à suivre, alors que ce n'est que suggéré. Enfin, contrairement à ce qu'indique une lectrice, je ne pense pas que les ébats amoureux entre les deux héros soient de trop. Outre le fait qu'il n'y en a pas non plus à longueur de pages, et même si certaines scènes sont crues, je trouve que tout cela reste très sain entre une femme et un homme jeunes et pleins de vie , fussent-ils membres d'un peuple de la Préhistoire. En conclusion, je trouve (comme d'ailleurs une autre lectrice) que pour un opus censé être le dernier, l'auteure laisse pas mal de portes ouvertes et j'espère ardemment qu'il y aura bien une suite. Beaucoup d'entre nous, j'en suis sûr, voudraient savoir si Ayla et Jondalar auront un autre bébé, si Durc (le premier fils d'Ayla) retrouvera un jour sa mère, si Ayla pourra concilier sa vie de famille avec ses fonctions à la Zelandonia, si.... si...... S'il vous plaît Jean ne nous laissez pas dans le noir comme cela, c'est proprement insupportable! Marco
Marco
Bonjour, Je souhaiterais, si cela est possible, entrer en contact avec J.J. Antier. Il a écrit un livre très précis sur la bataille de Mers-El-Kebir que j'ai déjà lu il y a quelques années et que je relis en ce moment dans un but précis. Etant, en effet, petit -fils du commandant de la Bretagne, l'un des cuirassés engagés dans cette bataille, je souhaite tenter de résoudre une question que je me pose. Pouvez-vous m'aider en cela? Cordialement. Olivier le Pivain
olivier le Pivain
Six longues années que j'attends la suite des aventures de Thomas Kydd . Pourquoi cette longue interruption ? Et surtout la non réponse de l'éditeur . Je me console avec Alexander Kent ou CS Forester . Ces grandes saga maritmes sont des chefs d'oeuvres .
jean-claude
on ne trouve plus de livres d'Alessia Gazzola, à quand la suite d''Un secret n'est jamais bien gardé", qui va s'occuper de cet auteur en France ??? vous l'aurez compris j'ai hâte de savoir la suite des aventures d'Alice
nat
Test
Test
Quelle belle surprise d'être sélectionnée pour pouvoir lire ce livre en avant-première. Grande adepte des livres de Michel Bussi, j'attendais sa sortie avec impatience, et je remercie Babelio et les éditions Presse de la Cité pour cette faveur. J'y ai retrouvé tous les éléments qui font que j'aime cet auteur : un suspense insoutenable, des personnages attachants, des décors tellement bien décrits qu'on s'y voit évoluer aux côtés des protagonistes de cette histoire. Cette fois c'est en Corse que nous emmène l'auteur. Clothilde, 15 ans, y passe son été, comme chaque année avec ses parents et son frère. Cet été 1989 c'est le drame, un terrible accident va emporter ses parents et son frère, accident dont elle sera la seule rescapée. Eté 2016, Clothilde retourne pour la première fois sur les lieux de l'accident, accompagnée de son mari Franck et sa fille Valentine. A la suite d'une succession d'évènements mystérieux, parois à la frontière de l'iréel, Clothilde se met à imaginer qu'il ne s'agirait pas d'un accident, et que peut-être elle n'en serait pas la seule survivante. On alterne entre 1989 et 2016 d'un chapitre à l'autre, date par date, au cours du mois d'août. Chaque personnage a son importance dans sa quête de vérité, les grands-parents Corses, le beau Natale, ses amis de l'époque. Clothilde ne lâchera rien, quitte à passer pour une folle aux yeux de son mari. L'ambiance est souvent grave, voire mystique, j'ai souvent pensé à Nymphéas Noirs pendant ma lecture, même si les histoires n'ont finalement rien en commun. J'aurais pu dévorer ce roman à toute vitesse, j'ai fais le choix de prendre mon temps, de savourer chaque page, de m'imprégner totalement de l'univers de Clothilde et de ses fantômes. Je ne dévoilerai rien de plus pour permettre à tous les futurs lecteurs de découvrir cette histoire. Je tire mon chapeau à Michel Bussi pour ces 500 pages dont aucune n'est de trop, et pour ce dénouement que je n'ai pas une seule seconde vu venir.
boubile
Nous sommes l'Académie du Bassin d'Arcachon. Voudriez vous que nous lisions le livre de Mme Bourdon ? Merci de me contacter par mail pour précisions et adresse postale. https://www.facebook.com/Academie-du-Bassin-dArcachon-1089585027737634/?ref=hl
bassinParadis
Selon l'ancien préfet CAMOUS, le livre sur les inventions aurait été co-auteuré par vous-même et l'industriel Patrick RICARD, qui fut patron de Pernod Ricard, et ceci à comptes d'auteurs. Est-ce exact ? Cela montrerait un intérêt de Patrick Ricard pour bien d'autres sujets que le management d'un grand groupe. Robert Mahl
mahl
Un bon livre policier sur sh
Sherlock Holmes
Ce nouveau roman est_il moins dur et avec un final moins trite que celui de N'oublier jamais, vu que je prefere de loin une finale heureuse et qaie.
ussel
j'adore vos livres
miccy
je n ai pas eu le temps de lire votre livre mais je le ferai pour comparer les évasions de vos témoins avec celle de mon père évadé d un camp e discipline en train enfermé dans un wagon citerne de vin pendant 15 jours avec un copain Il aurait aimé la raconter de son vivant Je ne me lasse pas d écouter ma mère raconter sa captivité et sa surprise à son arrivée en France ses cachettes pour ne pas ètre dénoncé la déclaration de ma naissance ....... Il fallait beaucoup de courage pour essayer de s échapper et votre livre à travers les témoignages est une bonne chose Cordialement Guy CRANSAC
clafitg
Voilà un roman surprenant. Imaginez.... une jeune héroïne dont on ne connaît pas les caractéristiques physiques, dont on ne découvre (petitement) qu'aux environs de la page 100 la véritable raison de son mal être, et qui nous balade, malgré ce manque de données, de repères, allègrement entre les années 90 et aujourd’hui avec une adorable insolence et une agilité littéraire étonnante. Première information : le titre original en anglais de ce livre se traduit par ... « Nous sommes complètement à côté de nous-mêmes ». Les pistes se brouillent. Deuxième information : l'essence même de ce roman s’appuie sur des faits véridiques et traite d’une question cruelle très actuelle à propos de laquelle, heureusement, pas mal d’Homo sapiens sapiens se réveillent et agissent. Vous êtes encore plus embrouillés, et c’est normal. C’est un peu ce que j’ai vécu pendant la période de latence des premiers chapitres de ce drôle de roman. Ceci a constitué, selon moi, comme une sorte de jachère (familiale ! ) qui désorganise nos habitudes de lecteur, et nous prouve que la persévérance est mère de nombreuses satisfactions. Le livre « débute au milieu de son histoire » en 1996, et livre un état des lieux sur la vie estudiantine dans les années 90 aux Etats-Unis. Nos années sauvages trace l’histoire des Cooke. Une famille américaine de prime abord plutôt classique: un père psychologue, une mère attentionnée, un grand frère protecteur et deux sœurs, Rosemary et Fern qui se chamaillent mais vivent de façon fusionnelle. Sauf qu'une quinzaine d'années plus tard, quand l’héroïne commence son récit, le cocon familial a littéralement explosé puisque son frère Lowell est recherché et Fern a disparu, laissant le reste de la famille enfermé dans un immense mutisme et des douleurs vives. Que s'est-il donc passé? Quand LA REVELATION arrive, elle nous saute à la figure. Impensable. A des années lumières de nos représentations de la structure familiale classique. Et on a, à ce moment-là, deux envies qui se font face : tout relire depuis le début, ou bien, dévorer la suite. J’ai opté pour la deuxième solution, puis j’ai relu le début. Vous l’avez compris : ce livre m’a enchantée. Tout son art a été de se saisir d'une situation ayant réellement existé pour nous plonger dans les bouleversements psychologiques, affectifs, sociaux.... - et j'en passe - qu'elle a induits directement et indirectement. C’est le roman de la perte physique, psychique, de la culpabilité, de la mémoire…. Et bien plus encore. Que faire, quand la famille devient le siège d'un sentiment de confusion, d'insécurité, et de trahison ? L'héroïne réagit en adaptant son flux verbal à ses états d'âme : son rapport au langage devient dichotomique, mais peut-on exister sans l’exutoire des mots ? Quelles traces l’éducation Et le vécu ont-ils laissé sur la langue, sur le corps physique ? Sur le reste ? Grâce à une prodigieuse mémoire et à une capacité d'analyse impressionnante , voici donc, à travers le récit enjoué, drôle parfois, mais aussi très intimiste tracé à la première personne par Rosemary Cooke, vingt-deux ans, le portrait d'une famille américaine qui aura été hors norme - pendant quelques années - et qui n'a pas mesuré l'impact de certaines fractures sur des enfants en devenir. Bizarre pour un père chercheur en psychologie. Ou pas si étonnant que ça, quand le travail prime sur le reste. Ce livre nous amène à réfléchir sur ce qui fait notre humanité, sur les rapports de pouvoir de l'Homme sur les "autres ». C’est le roman de la différence (mais pas celle que vous croyez). Entre nostalgie et colères, ente souvenirs joyeux et peines indéfectibles, entre rumination et force combative, c'est le portrait d'une jeune femme brillante mais brisée, sans pathos aucun, qui nous montre les visages de la bêtise humaine face à l’Autre. Le récit non linéaire fait des aller et retours entre le passé et le présent. Il faut suivre, mais ça se tient bien, très bien même puisque ça change de nos habitudes, ça nous bouscule juste ce qu’il faut, ça nous réveille grâce à une écriture à la fois dense, dynamique et fouillée. J’ai beaucoup aimé ce style moderne bien travaillé. Ce livre a changé mon regard sur le monde (si, si, si), car, entre « pétages » de plomb et réflexions scientifiques de l’étudiante Rosemary Cooke, la construction de l’intrigue en forme de puzzle m’a bouleversée et m’interroge profondément sur les enjeux d’une fraternité moderne.
Anlixelle
Merci Babélio, Presse de la cité et évidemment Michel Bussi, de m'avoir permis de lire en avant premier ce nouveau roman. Le temps est assassin, m'a fait voyager du début à la fin, la Corse nous est décrite comme jamais, j'ai eu l'impressions de me promener sur les plages, les rues, les maquis. J'y étais.... L'histoire.... nous voyageons avec Clotilde gothique fan de Beetlejuice (au point de se transformer en l'héroïne Lydia Deetz) à travers son journal intime d'été 1989, où elle passe ses vacances, comme chaque année depuis sa naissance, son père est Corse, sa famille paternel possède le 3/4... une famille de grand nom, que tout le monde respecte et n'ose ternir tête. Le 23 août 1989, un accident de voiture tue sa famille, père, mère et frère.... elle en ressort vivante... Les années passent et nous voici en août 2016. Clotilde vient 27 ans plus tard avec son mari et sa fille de 15 ans, comme elle, la dernière fois qu'elle était en Corse. Elle reçoit une lettre. Cette lettre singée d'un P. comme sa mère. c'est alors que Clotilde mène son enquête, elle se croit folle mais pas tellement car les indices prouvent que sa mère est vivante, mais pas tant que ça dans un autre sens. Les témoignages, les fantômes du passé tout se bouscule, elle ne sait plus (même nous on ne sait plus, devenons fou, nous aussi?!). Michel Bussi a le don de nous promener de droite à gauche, quand on pense avoir comprit, et bien non ce n'est pas ça. Il a sût jouer avec moi... Comment faire quand les fantômes sont présents, quand son propre mari n'a rien à faire de son passé de sa douleur, quand sa fille de 15 ans ne lui adresse pas la parole... Sa famille paternel cache un secret, l'honneur de la famille est en jeu... Les traditions vieilles de plusieurs décennies peuvent t'elles changer... les dames en noirs, le patriarche.... ce roman est signé d'une main de maître.
gaiange
Je viens de vous envoyer un message. Je vous demande absolument, de ne pas le publier et de bien vouloir le transmettre à l'auteur. Merci
B44
Je viens de vous envoyer un message. Je vous demande absolument, de ne pas le publier et de bien vouloir le transmettre à l'auteur. Merci
B44
Je viens de vous envoyer un message. Je vous demande absolument, de ne pas le publier et de bien vouloir le transmettre à l'auteur. Merci
B44
Je viens de vous envoyer un message. Je vous demande absolument, de ne pas le publier et de bien vouloir le transmettre à l'auteur. Merci
B44
Par hasard, j'ai entendu et j'ai été très touchée par votre souffrance. Il m'a été donné de comprendre votre problème. Je peux peut être vous aider, sachez que j'oeuvre dans le domaine de l'Ecoute depuis près de 27 ans avec beaucoup de bonheur. Je travaille sur " la mécanique de l'Oreille" avec MOZART, le CHANT Grégorien et depuis quelques années avec une voix idéale. Je fus particulièrement interpellée par votre relation à Dieu, très consciente que sans l'aide de Dieu je ne peux rien faire. C'est la raison qui ma poussée à vous contacter, chose que je ne fais jamais. Je compte sur votre discrétion, je ne souhaite aucune publicité, je n'en ai point besoin. Si vous êtes intéressé par mon travail et par ce que je peux vous apporter, vous pouvez me contacter par téléphone au 03.89.66.22.85 ou sur mobile au 06.80.72.61.96. Sincères salutations, Béatrice VIMBER ASSOCIATION FAVECOM Ecoute et Vie CENTRE MOZARTIS selon le Dr. A.A. TOMATIS 7A, avenue A. WICKY F - 68100 MULHOUSE
B44
Par hasard, j'ai entendu et j'ai été très touchée par votre souffrance. Il m'a été donné de comprendre votre problème. Je peux peut être vous aider, sachez que j'oeuvre dans le domaine de l'Ecoute depuis près de 27 ans avec beaucoup de bonheur. Je travaille sur " la mécanique de l'Oreille" avec MOZART, le CHANT Grégorien et depuis quelques années avec une voix idéale. Je fus particulièrement interpellée par votre relation à Dieu, très consciente que sans l'aide de Dieu je ne peux rien faire. C'est la raison qui ma poussée à vous contacter, chose que je ne fais jamais. Je compte sur votre discrétion, je ne souhaite aucune publicité, je n'en ai point besoin. Si vous êtes intéressé par mon travail et par ce que je peux vous apporter, vous pouvez me contacter par téléphone au 03.89.66.22.85 ou sur mobile au 06.80.72.61.96. Sincères salutations, Béatrice VIMBER ASSOCIATION FAVECOM Ecoute et Vie CENTRE MOZARTIS selon le Dr. A.A. TOMATIS 7A, avenue A. WICKY F - 68100 MULHOUSE
B44
Je suis exceptionnellement sortie des mes lectures policières et j'ai adoré ce livre qui m'a fait passer du rire aux pleurs, quelle belle histoire....
Astrid
Bonjour, moi aussi je voudrais savoir si ayla aura un deuxième enfants si duc rencontrera son frère et que deviendra le clan de l’ours, quelle avenir pour eux tous. J'ai appris beaucoup sur les plantes car les désinscription son excellente, grasse a ses livres j'ai plus de respect envers nos descendent et notre terre a tous, je suis impatiente de lire se nouveau dôme .Annie
enfant de la terre.
A quand la suite !!! ;) Premier bouquin : addictif. Le second est excellent et donne une nouvelle dynamique : mélange d'espionnage avec technologie de pointe et thriller. Bref une cocktail bluffant!
Aluminetagada
Le sujet super, la couverture et le lieu de narration extra. A très vite.
happycat
Roman intéressant sur l'aspect peu connu d'une de nos anciennes colonies, mais malgré l'affirmation de l'auteur qu'un romancier n'est pas un écrivain, cela ne permet pas toutes licences! Que d'anachronismes!!! Par exemple faire chanter en 1695 la chanson "au 31 du mois d'août" datée d'après 1800 (dédiée à Surcouf), c'est comme si il affirmait que Mata Hari avait été repérée à cause des SMS qu'elle envoyait à Guillaune II de Prusse!
Ratou31
Ce livre peut être dur à lire pour certaines personnes, personnellement je l’ai lu en quelques jours, basé sur des témoignages, Wendy Holden nous emmène dans une des périodes les plus sinistres de l’histoire. Quand vous lisez ce livre, vous ne pensez pas à ce que vous avez appris dans les cours d’histoires du lycée, vous redémarrez de zéro. Cette histoire vraie est une belle leçon de courage et d’humanité.
Le Boudoir du Livre
Bonjour MoNice, Deux livres supplémentaires sont déjà parus dans la série et un autre est encore à venir. Le tome 2 s’intitule « L’Ile de Nera » et le 3 « Les Flammes de Whidbey ». Excellente lecture, Les éditions Presses de la Cité
Presses de la Cité
J'ai beaucoup aimé Saratoga et j'attend la suite!..... L'avez vous écrite ?
MoNice
site très mal fait
paul
site très mal fait
paul
test - ne pas valider
test -ne pas valider
Suite à l'émission "toute une histoire" du 31 mars, je cherche à joindre Audrey Chenu, pour lui offrir des livres pour "ses" bibliothèques. J'ai aimé son histoire, son énergie et son engagement. Je voudrais l'aider dans son action. Merci de lui transmettre mon message ou de me donner ses coordonnées.
monik b
Heureux de savoir que tu continue à prospérer dans l'édition et que tu sois publiée par les presse de la citée Amitiés Georges et Germaine
melissa
Est-il possible de vous acheter le livre àpd la Belgique ?
Th manizan
J'aime les romans de Jean Anglade mais je suis consterné par l'incohérence, l'impossibilité historique racontée au sujet du curé d'Uruffe. L'action du roman se passe en 1935, des non-pratiquants reprochent au curé Annet Cervoni le drame d'Uruffe qui s'est passé en décembre 1956 ! Un prêtre avait tué sa maitresse et ouvert son ventre pour extraire et baptisé le bébé. Lamentable une telle erreur ! Michel Dupré
mavibruol
Après quelques pages, je suis resté cramponné à ce bouquin. C’est du SAS en Brenne, du Virginie Bovary, de l’Hélène Brontë. Enjoy !
Grantof
A priori je crois que c'était Florence Herbulot la traductrice de la série mais elle est décédé il ne doitp as être facile de trouver un traducteur ou trice à ce point versé dans le domaine maritime. gb
Gilles
Bonjour, j'ai adorer cette séries et j'ai acheter les livres, mais a quand le film ou une séries ,mais une séries c'est très frustrant pas assez long a chaque épisode. Merci de me lire xx
line
Bonjour, Vous pouvez transmettre votre lettre à l'auteur directement à l'adresse suivante, précédée du nom de l'auteur auquel vous souhaitez adresser un message. EDITIONS PRESSES DE LA CITE 12, avenue d’Italie 75627 Paris cedex 13 Attention, l’auteur ne parle pas forcément français ! Nous ferons ensuite suivre le courrier à l’agent de l’auteur. Cordialement
Les éditions Presses de la Cité
C'est formidable ce que Mr Sixsmith a fait pour Philomena Lee! Comment pourrais-je le contacter par email ou par la poste? merci d'avance Nickie
Nickie
Bonjour Y a-t-il une suite ? Bien à vous
coco
qui saurait me dire quand les 2 derniers livres de Diana Gabaldon a savoir " ecrit avec le sang de mon coeur " devraient paraitre en France . merci
lilouann
Je ne trouve dans aucun site ni aucune librairie les2 derniers tomes dd diana gabaldon.il semble qu il n y a que l editeur canadien qui les edites. Merci de me donner une piste pour les acheter en FRANCE
mama
Bonjour, ce message n'est pas destiné à la publication mais je souhaiterais adresser une demande à Yves Jacob. Il a écrit un livre sur Mandrin. Je descends de Moïse Mandrin, tri aïeul du contrebandier et j'aurais un renseignement à demander à Yves Jacob sur ses recherches. je vous serais reconnaissant si vous pouviez faire suivre ce message. Avec tous mes sincères remerciements Hervé Saporis
hervé38
J'ai beaucoup aimé "un cœur entre deux rives ", je trouve que ce livre appelle une suite. On se demande ce que deviennent les personnages pendant la guerre jusqu'en 1945.
Claudie
Bonjour Nathalie, Ce livre ne vous a pas plu ? Nous en avons pour tous les goûts chez Presses de la Cité et nous sommes sûrs que vous trouverez votre bonheur parmi nos romans. Si vous êtes intéressée par les romans alsaciens, nous vous conseillons aussi Marie Kuhlmann, dont vous trouverez la bibliographie sur le site de la collection Terres de France : http://www.collection-terresdefrance.fr/site/les_auteurs_de_la_collection_terres_de_france_
Les éditions Presses de la Cité
"le monde extérieur existe" disait Théophile Gautier. En sortant du très beau roman de Gérard Glatt vous n'en démordrez pas, tant les destins imaginés, les alliances, la perpétuation semblent être une émanation du paysage, de son âpreté continentale; lisez, ça coule comme une source, plus loin, l'écriture commence à vous emporter ; vous serez ébaubi.
lUCIEN PETIT BRETON
Bonjour, Nous ne sommes malheureusement plus l’éditeur de Diana Gabaldon. Merci de vous adresser aux éditions J’ai Lu à l’avenir. Bien cordialement.
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, Il y a effectivement un 4e tome à venir, mais le titre n’a pas encore été défini.
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, Les éditions Presses de la Cité n'ont pas prévu de rééditer cet auteur pour l'instant. Bonne journée.
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, Les éditions Presses de la Cité n'ont pas prévu de rééditer cet auteur pour l'instant. Bonne journée.
Les éditions Presses de la Cité
Mr Khoury bonjour Dans la malédiction des templiers je cherche le paragraphe ou vous décrivez la mutation de la religion catholique réalisé par les évêques sous Alexandre me semble t'il. Pouvez vous m'indiquer le numéro du paragraphe je n'arrive pas à le retrouver Au fait es ce un fait historique ? Merci d'avance Jean
jean
Déçue par ce livre acheté sur un coup de tête, en lisant la quatrième de couverture. Dès le début du roman, j'ai senti comment cela allait se terminer. Les personnages sont attachants, mais je ne pense pas lire d'autre romans de cette écrivaine.
nathalie
Déçue par ce livre acheté sur un coup de tête, en lisant la quatrième de couverture. Dès le début du roman, j'ai senti comment cela allait se terminer. Les personnages sont attachants, mais je ne pense pas lire d'autre romans de cette écrivaine.
nathalie
Un traducteur (un grand) compte-t-il reprendre le flambeau de la légendaire et très regrettée Florence HERBULOT pour nous offrir la suite en français des aventures de Thomas Kydd ? Ou dois-je prendre mon courage à deux mains et me résoudre à découvrir "dans le texte" la bonne dizaine de tomes suivants ? Quelqu'un le sait-il ? Merci.
princeofdk
Libre, séduisante, puissante : une écriture à la hauteur de l'intrigue et de son héroïne ...
MID
Libre, séduisante, puissante : une écriture à la hauteur de l'intrigue et de son héroïne ...
MID
Beaucoup plus qu'un roman "de terroir", c'est un romain tout court avec des personnages bien campés, plein de fureur et d'énergie, un environnement qu'il est plaisant de découvrir car il est évoqué par petites touches et une histoire originale, bien menée, dont les multiples rebondissements ne m'on t pas lâchés. Je l'ai dévoré en deux soirs et le recommande chaleureusement.
Charlot
Beaucoup plus qu'un roman "de terroir", c'est un romain tout court avec des personnages bien campés, plein de fureur et d'énergie, un environnement qu'il est plaisant de découvrir car il est évoqué par petites touches et une histoire originale, bien menée, dont les multiples rebondissements ne m'on t pas lâchés. Je l'ai dévoré en deux soirs et le recommande chaleureusement.
Charlot
Bonjour Jean-Claude, Merci pour votre commentaire ! "L'enfant rebelle" est un roman et non une vraie histoire. Excellente journée. Les éditions Presses de la Cité
Les Editions Presses de la Cité
je vient de lire l'enfant rebelle de Christian Laborie est ce une vrai histoire
jcv
je vient de lire l'enfant rebelle de Christian Laborie est ce une vrai histoire
jcv
Y a-t-il un 4e tome, si oui, quel en est le titre?
Claire
Je viens de finir le dernier livre des enfants de la terre. Je ne pensais pas que j'allais autant être captivée par l'histoire d'Ayla. J'aimerais même qu'il y ait une suite.... Merci à vous de m'avoir transportée à son époque, de vouloir découvrir ces grottes et d'en apprendre plus sur leur vie.
Christine
Coup de cœur : Deux femmes, mère et fille, vivent sur leur grande propriété « La Fosse aux louves » dans la Brenne. Hélène la mère, femme distinguée, généreuse et de devoir administre le domaine hérité de sa tante Elisabeth. Virginie sa fille, belle, passionnée et jusque là indomptable dédie sa vie à son élevage de chevaux de course. Un jour, au cœur de la campagne berrichonne tout bascule. Des secrets de famille et rancœurs du passé ressurgissent et haine et convoitise se déchainent. L’intrigue est menée de main de maître, emporte le lecteur dans une quête de vérité et le tient en haleine tout au long des chapitres. En un mot, un récit que l’on aimerait bien ne pas voir finir. Des personnages pour certains attachants, pour d’autres insupportables, une intrigue captivante, des destins étonnants qui s’entrecroisent font de ce roman un passionnant moment de lecture. Ne passez pas à côté, laissez vous charmer, faites vous plaisir……….et offrez le
Natasha
voilà un roman de cette auteure qui m'avait échappé et pourtant j'en ai lu beaucoup, beaucoup c'est un très bon roman que voilà, c'est frais, vivant, par moment très long mais si on s'accroche comme je l'ai fait, ça passe. bref un roman que je vous conseille
elisalex
Bonjour Petite precision il semble qu'il manque en fin d'ouvrage le lexique signalé dans les premieres phrases dans les notes de bas de pages, y a t il un errata ou un addendum ? Merci
Michel
Je viens de terminer les 6 volumes de la saga "les enfants de la terre" Les répétition de faits et descriptions dans chaque volume ne m'ont pas gêné au contraire elles m'ont permis de me remettre en mémoire certains passage importants de la vie d'Ayla surtout lorsque je ne lisais pas régulièrement. J'ai beaucoup aimé la fin du dernier volume mais ne veut pas croire que Jean M.Auel nous privera d'une suite........ Merci Madame Auel
mamylejeune
Je viens de terminer les 6 volumes de la saga "les enfants de la terre" Les répétition de faits et descriptions dans chaque volume ne m'ont pas gêné au contraire elles m'ont permis de me remettre en mémoire certains passage importants de la vie d'Ayla surtout lorsque je ne lisais pas régulièrement. J'ai beaucoup aimé la fin du dernier volume mais ne veut pas croire que Jean M.Auel nous privera d'une suite........ Merci Madame Auel
mamylejeune
Pouvez vous nous dire quand sortira en France le dernier tome : Ecrit dans le sang de mon propre coeur ? IL est sorti aux US en juin 2014 !!!!
cat
Bonjour,a quand la suite des aventures de thomas kydd en français,Merci.
nounours 29
L'ouvrage intègre une collection de littérature régionale, il en a toutes les qualités et en ouvre les limites. Très supérieur.
Long Island
Très bon livre , magnifiquement écrit , parfois on pense à Genevoix dans Raboliot, tant la campagne et les étangs de sologne sont bien décrits. Il y a de la nature , des chevaux, des chiens et des personnages mystérieux,crapuleux, sublimes. Un polar qui se lit d'une seule traite. Quand j'étais jeune je devrais les bouquins de La Varende qui décrivaient les embrouilles du bocage Normand . Dans La Fosse aux Louves on retrouve cette meme noirceur et c'est cela qui m'a plu
joukov
Bonjour Mariem, Merci de ce beau compliment ! Il s’agit de George Elgar Hicks. Nom de l’œuvre : War of the Roses. Nous vous souhaitons une excellente lecture, et de belles découvertes littéraires avec Terres de France. Cordialement, L’équipe des Presses de la Cité
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Mariem, Merci de ce beau compliment ! Il s’agit de George Elgar Hicks. Nom de l’œuvre : War of the Roses. Nous vous souhaitons une excellente lecture, et de belles découvertes littéraires avec Terres de France. Cordialement, L’équipe des Presses de la Cité
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, merci de m'indiquer quel est le peintre en première de couverture de ce sûrement exquis nouvel ouvrage de Béatrice Egémar, s'il vous plaît ?
mariem
Y aura t-il une suite à ce livre?
Titine
Y aura t-il une suite à ce livre?
Titine
Comment se procurer le livre la femme sauvage, suite a votre passage radio. Je serais curieuse de découvrir l histoire interressante vu vos dire. Cordialement.
brigitte
Bonjour, J'aimerai savoir quand paraîtra "Ecris dans le sang de mon coeur", parut au Québec en novembre 2015. Nous sommes nombreuses ayant lu la série, en attente de la suite depuis au moins 3 ans. J'ai essayé de la commander chez plusieurs libraires canadiens, mais cela ne les intéressent pas d'envoyer un seul livre. Pourquoi ce livre n'est pas annoncé en France ?
Gaella21
Bonjour , Puis-je émettre un souhait ? Découvrir sur les présentoirs d'un libraire le cinquième roman de Julian Stockwin , depuis votre dernière publication en janvier 2010 chaque mois de janvier j'en rêve . Depuis , chaque mois de janvier est une nouvelle année de déception . J'ai lu toutes les grandes sagas maritimes ,CS Forester , Patrick O' Brian , Alexander Kent . Puis les quatre premiers volumes de Stockwin et plus rien . Dans tous les pays anglo saxons chaque sortie de nouveau volume est un évènement ....c'est juré demain je m'attaque sérieusement à la langue de Shakespeare . Salutations Marines
Thoas Kydds
Je viens de lire "Porte-plumes au vent", vous parlez de la famille Boucicaut, avez-vous réellement connu Blanche Boucicaut, car Mme Boucicaut du Bon Marché est une parente à moi par mon grand-père maternel. Elle est née Guérin, à Verjux petit village de Saône et Loire. J'ai un document de famille où il est ecrit tous les bienfaits qu'elle a apporté à ses ouvriers et ouvrières. J'ai été ravie de voir son nom de famille dans votre livre. Merci.
Anne
Il a raison quand il dit dans ses videos qu"avec tes yeux" est une excellente porte d'entrée pour découvrir son univers si on n'a jamais lu ses romans. Je viens de le découvrir avec ce roman et j'ai vraiment été absorbée par cette histoire. Et quel rythme !
Que lire ?
Bonjour, Je vous lis depuis le début attendant patiemment chaque nouveau livre.... Mais là avec votre dernier roman dossier Corrigan vous m'avait vraiment déçu ! des scènes d'action de film américain absolument pas crédible... Même si tout ça reste une fiction il faut arrêter de sortir de sa manche la baguette magique qui par miracle va tout arranger et bâcler les situations !On est loin de la qualité de vos premiers romans. Désolé d'être si dur mais il faudra bosser d'avantage sur le prochain roman. Au plaisir de vous lire....
celfer
Bonjour, Ce tome 3 est visiblement en rupture de stock dans toutes les librairies. Envisagez-vous une réédition? Si oui, c'est prévu pour quand? Merci d'avance.
Cyrielle
2ème roman de Michel Bussi après "comme un avion sans elle" encore meilleur, pour moi j'adhère totalement!!, je commence le roman et n'arrive plus à le lâcher, une bonne intrigue des personnages attachants à l'image de ce petit garçon de 3 ans que l'on a envie de sauver...je m'apprête à lire "ne lâche pas ma main" il me les faut tous!!
ANAELLE63
Remerciements a Madame Bernier .Cette lecture m'a a nouveau transportée . Au plaisir de vous revoir . Mauricette du Nord .
tatamami
Bonjour Elisabeth Je suis une fane, et mon petit vous adore nous sommes toujours à l’affut du dernier livrenous avons adorés vos policiers avec Le conte Linley Barbara et ses ami James Mais le plus à été SARAGOTA WOODS Ile de NERA et je viens de découvrir la suite j’ai hâte de le lire le père Noël sa mit dans sa hotte. Nous vous souhaitons une heureuse Année 2016 de FRANCE Marcelle
Marcelle
je recherche aussi depuis plus de trente ce livre l'aigle dans les cieux
mathy
Ce livre m'a énormément touchée il m'a meme fait pleuré dans certain passage. Le combat d'une maman extremement courageuse je lui souhaite beaucoup de courage pour la suite et pense fort a elle
nana
J ai ADORE ce livre étant de Chateubriant mais exilée en région parisienne depuis 36 ans...Mon enfance m'est remontée en mémoire .Quels bons moments !! Merci à Hélène Legrais .
claude
j'étais un fan de l'auteur et après avoir lu son livre je suis dégouté par autant de vulgarité. PORNOGRAPHIE sadisme,voyeurisme,tout y passe.Je n,ai pas reconnu Wilbur Smith et je me demande si c'est lui qui a écrit ce torchon: ECOEURE!!!!!!!!!
giacomo
Dans le genre l amour qui refuse de s admetttre, Aussi fort et poignant que la nouvelle d Annie roulx, Brokeback Mountain D une très grande finesse psychologique et une retranscription de la vie des camps de prisonniers saisissante...
bg
Les enfants de la Terre 1er volume : ok 2d volume et suivants : c'est long, c'est lourd, y'a de multiples répétitions, je survole, je ne lis plus que les dialogues, et encore .... un passage réussi : la mort du jeune garçon d'esprit mêlé dans le 3ème tome. J'imagine bien que mon commentaire ne sera pas publié...
Hervé
Je viens de découvrir cette auteure, j'apprécie son style d'écriture, la région où se déroule les récits et les personnages bien trempés, j'ai hâte de retourner à la bibliothèque de ma ville pour emprunter "Le double secret de Bigaroque et les Dames de Tarnhac"dont je viens de lire les extraits . On ne s'ennuie pas et on découvre la France des années passées.
Cloclo
Je viens de découvrir cette auteure, j'apprécie son style d'écriture, la région où se déroule les récits et les personnages bien trempés, j'ai hâte de retourner à la bibliothèque de ma ville pour emprunter "Le double secret de Bigaroque et les Dames de Tarnhac"dont je viens de lire les extraits . On ne s'ennuie pas et on découvre la France des années passées.
Cloclo
Il faut savoir que "Ecrit avec le sang de mon cœur"" est le dernier tome de la saga "le chardon et le tartan" et qu'il a enfin été traduit en français et sorti ce mois.
Maga
Bonjour Françoise, Nous vous remercions pour l'intérêt que vous portez à Danielle Steel et à ses livres. Vous trouverez la liste complète des livres de Danielle Steel publiés aux éditions Presses de la Cité sur la page de notre site consacrée à sa bibliographie : http://www.pressesdelacite.com/auteur/danielle-steel/bibliographie. Vous trouverez également cette liste sur le site officiel français dédié à l'auteur : http://www.danielle-steel.fr/site/livres_liste.php. Enfin, n'hésitez pas à adhérer gratuitement au Club des Amis de Danielle Steel pour recevoir régulièrement ses actualités. Vous trouverez toutes les informations en suivant ce lien : http://www.danielle-steel.fr/site/newsletter.php. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
serait - il possible d'avoir la liste complète de tous ses livres ? avec mes remerciements. Cordialement
francoise
bjr ça donne envie de le lire et d'en faire une promo je suis journaliste à la Provence pouvez vous m'en envoyer un exemplaire en SERVICE PRESSE adresse d'exp MChristine ETIENNE 6 RTE NAPOLEON 04290 VOLONNE AHP FRANCE en vous remerciant par avance bien cordialement
kryspresse04
Bonjour à tous, Je termine ce livre et, surprise ! on annonce un 2e tome également intitulé La croix de feu !... à la fin du texte Qui peut me renseigner ? D'avance merci
mipier
Bonjour AB, Nous vous remercions pour votre lecture attentive des livres de Jean-Luc Bannalec. Nous avons relayé vos demandes auprès de l'auteur, qui, comme vous le savez peut-être, est Allemand de naissance, bien que Breton de cœur. Biens cordialement,
Les éditions Presses de la Cité
Je cherche désespérément 2 livres , en français, de Wilbur Smith : L'aigle dans les cieux Parole d'hommes Epuisés à jamais ?
yves
L'inspiration des premiers volumes n'a pas résisté au nombre, le sixième est d'un ennui, trop de répétitions, trop de phrases de "remplissage", on a hâte d'en d'en voir la fin.
titus
Comme Breton amateur de romans policiers j'aime bien les romans de " J-L BANNALEC" dont les description des paysages sont magnifiques ; mais comme juriste je le remercie de cesser de confondre le "préfet" avec les autres autorités dont dépend son commissaire : procureur de la République, directeur départemental de la Sécurité publique etc. ; et qu'il intègre aussi que depuis 2005 il n'y a plus d'inspecteurs de Police en France : remplacés par des lieutenants, capitaines et commandants. Bien cordialement, AB
AB
Bonjour Gaella21, Nous vous conseillons de vous rapprocher des éditions J'ai Lu, qui éditent désormais les livres de Diana Gabaldon. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, La suite de "l'écho des coeurs lointains de Diana Gabaldon est bien longue à venir. Je voudrais savoir quand paraîtra la version française de "Ecris dans le sang de mon coeur" qui sort en ce moment au Québec. Cordialement
Gaella21
Mme De Boisrolin, Apres lecture de votre histoire, j'ai lu et ressenti beaucoup d'intensité, je me suis vivre votre cauchemar le temps de la lecture. Maintenant je ressens le besoin de vous l'exprimer, et de vous donner mes pensées et le courage le plus forts à vous et votre famille pour ce combat. Ce phénomène ne doit pas rester dans l'ombre. Le combat continue ...
phred
y aura-t-il une suite à l'histoire de becca king
pationnata
Bonjour Lidia, "Le Prisonnier écossais" est le dernier livre de Diana Gabaldon publié aux éditions Presses de la Cité. Nous vous conseillons de vous adresser aux éditions J'ai Lu , qui publie désormais l'oeuvre de de cette auteur. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
je viens de relire toute la saga des enfants de la terre et j'attends avec impatience une suite. J'aimerais avoir des nouvelles du fils d'ayla .Dans un de ses rêves ou plutôt ses cauchemars elle avait vu ses deux fils se faire face. Est-ce que ça se produira un jour? Vite une suite. Avec toute mon admiration. Martine
martine
je suis une fan de la première heure, mais je suis surtout fascinée par les personnages atypiques du commissaire toulousain et de son âme sœur albinos du 36 quai des orfêvres et j'attend avec impatience un nouveau roman parlant de leur histoire . merci pour ces romans si palpitants et si bien écrits je serai très heureuse de vous rencontrer un jour et d'avoir un de vos ouvrages dédicacés continuez à nous faire trembler et réver
curette77
je suis une fan de la première heure, mais je suis surtout fascinée par les personnages atypiques du commissaire toulousain et de son âme sœur albinos du 36 quai des orfêvres et j'attend avec impatience un nouveau roman parlant de leur histoire . merci pour ces romans si palpitants et si bien écrits je serai très heureuse de vous rencontrer un jour et d'avoir un de vos ouvrages dédicacés continuez à nous faire trembler et réver
curette77
Du pur roman à l'eau de rose. A éviter c'est nul
dowie
J'espère avoir enfin une réponse. quand faites vous paraître la suite de L'Echo des cœurs lointains ? oU dois-je le commander au Canada ? sAlutations. Lidia cellich
Cellich
J'espère avoir enfin une réponse. quand faites vous paraître la suite de L'Echo des cœurs lointains ? oU dois-je le commander au Canada ? sAlutations. Lidia cellich
Cellich
Bonjour je suis le père de la personne surnommé b
fafa
J'ai bien aimé les premiers mais le cinquième est un peu lassant, trop de longueurs. D'autre part, tout est trop "moderne", je doute que la coquetterie ait été la préoccupation des femmes de cette époque et les pensées plus frustes.
Titus
J'ai bien aimé les premiers mais le cinquième est un peu lassant, trop de longueurs. D'autre part, tout est trop "moderne", je doute que la coquetterie ait été la préoccupation des femmes de cette époque et les pensées plus frustes.
Titus
Je suis complètement fan!!!! J'ai passé un moment de lecture délicieux... J'attends impatiemment une suite. Où puis-je trouver d'autres écrits de cette auteur? J'ai vu qu'elle avait écrit d'autres romans mais apparemment cela n'a pas été traduit... Allez-vous nous faire ce plaisir??? Happpy33
Happy33
Je suis complètement fan!!!! J'ai passé un moment de lecture délicieux... J'attends impatiemment une suite. Où puis-je trouver d'autres écrits de cette auteur? J'ai vu qu'elle avait écrit d'autres romans mais apparemment cela n'a pas été traduit... Allez-vous nous faire ce plaisir??? Happpy33
Happy33
Je suis complètement fan!!!! J'ai passé un moment de lecture délicieux... J'attends impatiemment une suite. Où puis-je trouver d'autres écrits de cette auteur? J'ai vu qu'elle avait écrit d'autres romans mais apparemment cela n'a pas été traduit... Allez-vous nous faire ce plaisir??? Happpy33
Happy33
bonjour je viens de lire le livre et vraiment c'est bouleversant. je n'ai pas de commentaires particuliers à émettre, je vais juste le faire passer de maman à maman pour que le plus grand nombre lit ce livre ! je souhaiterai simplement savoir si Mme Valérie de Boisrolin a des nouvelles de sa fille. merci pour votre réponse. cdlt mme borrel
bo
test envoi commentaires sur boite mail Anne-Claire et Louise ne pas valider ce commentaire
test
test envoi commentaires sur boite mail Anne-Claire et Louise ne pas valider ce commentaire
test
test envoi commentaires sur boite mail Anne-Claire et Louise ne pas valider ce commentaire
test
test envoi commentaires sur boite mail Anne-Claire et Louise ne pas valider ce commentaire
test
test envoi commentaires sur boite mail Anne-Claire et Louise ne pas valider ce commentaire
test
merveilleux !
ac
zf
etg
Après la perte d’une de leurs jumelles, il y a 14 mois, Sarah et Angus décident de quitter Londres pour une île qu’il vient d’hériter. Un nouveau départ pour la famille surtout que leur petite fille annonce à sa mère qu’elle ne se prénomme pas Kristie mais Lydia. De quoi mettre de nombreux doutes dans la tête de la jeune femme. La couverture m’a attiré irrésistiblement et donne vraiment envie de lire son roman. L’histoire est à la hauteur de cette couverture. Un bon thriller psychologique car on entre dans le destin d’une famille, un père, une mère, une fille qui a vécu la mort de la soeur jumelle il y a un an et demi. On dit que la mort d’un enfant ravage une famille. C’est bien vrai et l’auteur nous le démontre au fil des pages. Entre les secrets des uns et des autres et la révélation d’une petite fille de 7 ans, les parents veulent, avant tout, trouver le bien-être pour leur enfant. Mais comment faire quand on n’a pas toutes les données en main, quand on éprouve de la haine et que l’on voit sa fille sombrer au fil des jours tant et plus. Surtout que cette petite fille n’a pas la possibilité de les aider car je trouve qu’elle se sent rejetée, peu écoutée par ses deux parents. J’avais déjà anticipé une des révélations du roman. Je n’ai pas éprouvé de la compassion pour le père et la mère, Angus et Sarah. Pourtant, quand il y a des drames d’un tel acabit, ma nature cherchera toujours à leur trouver des circonstances atténuantes. Mais là, cela n’a pas été le cas. En effet, Sarah n’a pas assez surveillé ses filles, surtout le jour du drame. En plus, elle laisse sa fille seule dans une voiture, seule dans une maison coupée du monde. Mais quelle mère censée réagirait de cette façon ? Alors, oui, il y a énormément de culpabilité et franchement je peux la comprendre. Alors, oui, elle tente par tous les moyens de connaître la vérité, d’aider sa fille, en s’éloignant de ce mari qui ne semble plus en être un avec tous les soupçons qui s’amoncellent. J’avais ce sentiment, bien avant les révélations de la fin du roman. Quant à Angus, c’est un homme en proie aux doutes également. Comme le dit si bien l’auteur en faisant parler son héros, la douleur des hommes perdant un enfant est peu mise en valeur. Car ils doivent censés être forts, ne pas montrer leurs émotions. L’alcool semble être le refuge idéal. Pour raconter son histoire, les chapitres oscillent selon le point de vue de Sarah et le point de vue d’Angus. Si au contraire de Sarah qui avance petit à petit dans les révélations, on apprend dès le départ qu’Angus n’aime plus sa femme et surtout qu’il la hait. Le lecteur en saura, au fur et à mesure. Mais le décor est déjà posé. Le décor est également planté. Très isolé, peu de jour en hiver, une île où il est facile de se noyer pour rejoindre le contient. Mais Sarah trouve cela grandiose. La tache est ardue car ils doivent également retaper la maison. Dans Le Doute, l’auteur nous dévoile les jumeaux monozygotes. Quelle est leur vie ? Comment ils réagissent face aux autres, ensemble, à la mort de l’un d’eux ? Cela fait, bien sûr, psychologique, tout ça, mais cette petite fille a besoin de soins, elle ne pourra pas s’en sortir toute seule. D’ailleurs, l’auteur nous démontre bien ce qu’il a pu trouver à ce sujet cela nous donne certaines informations, sans toutefois aller dans le fond du sujet psychologique. La fin est assez surprenante. Mais en définitive à quoi pouvait s’attendre le lecteur ? Qui est cet auteur qui publie sous le pseudo de Tremayne ? Car Le Doute s’applique énormément au thème du roman mais Le Doute me vient par rapport à cet auteur. Je m’interroge parmi ceux que je peux connaître. Un auteur britannique ? J’ai fait des recherches sur Internet. Et bien, je ne connaissais pas. Je vous laisse faire de même. En tous les cas, le roman est prenant, je ne l’ai pratiquement pas lâché. J’ai voulu tout connaître de cette histoire si bien narrée.
Angélita
Un très joli livre qui aborde le deuil et les difficultés imprévues qui le suive bien souvent malheureusement, la tache compliqué d'une belle mère, mais tout ca baigné d'amour et de tendresse.... J'ai adoré, un vrai bonheur, autant coté pile que face!
wedley
Pour avoir "séjourné" a la MAF de Versailles a cette période là. Je ne pense pas que ce fut de l'amour ni pour l'un ni pour l'autre. Malheureusement ce cas n'est pas isolé il etait connu que la majorité des gradés (tous des hommes) entretenaient des relations purement sexuelles avec des detenues en echange de quelques "libertés" au sein de la maison d'arrêt. Bel angle de defense que l'amour mais quelle hypocrisie !!! C'est kiste un echange de bon procédé diront nous ou de la prostitution.
zozo
Un amour plus fort que le temps
Test
L'histoire débute en 1755 à Lisbonne où on rencontre Estrela, "cachée" dans un couvent juste avant le terrible tremblement de terre qui détruit une grande partie de Lisbonne...on apprend que celle ci à eu une vision de ce terrible événement. Tout au long du livre nous basculons d'une époque à l'autre avec comme toile de fond l'histoire d'amour d'Estrela la minstérieuse et le Capitaine Thomas de Trécesson,en 1755 et l'histoire d'amour naissante de nos jours du journaliste américain Will et de Anna survivante du Tsunami de 2004. Ce roman nous entraîne tantôt dans un roman d'amour, policier, thriller ésotérique avec une onde de mystère... Pour un 1er roman c'est vraiment une très belle réussite ! Je remercie Presse de la cité de m'avoir offert ce roman !
sandrinarr
Mon commentaire
Test
Une très bonne lecture !
LN
Je découvre ce livre incroyable. La qualité d écriture, l histoire et l émotion que nathalie de broc arrive à transmettre au lecteur ( pour la 2 ème fois à 42 ans je verse une larme en lisant!!)fait de ce livre un Grand LIVRE. Merci.
Mine29
Bonjour, Je cherche à contacter Audrey CHENU, je suis enseignante, j'ai un projet à lui faire partager. Merci de lui transmettre et qu'elle me contacte. Au plaisir
mathilde
Bonjour madame, j'adore tous vos romans mais celui m'a paru mitigé, c'est une belle histoire d'amour sans plus, désolée
elisalex
test de depose de commentaire sur la fiche livre gravé dans le sable
celineb
Un vrai suspens rendu encore plus palpitant par la menace du temps qui passe et de la mémoire qui s’efface. Des chapitres qui débutent par de petites anecdotes jouissives, provenant du site internet www.envie-de-tuer.com. Un vrai délice. Une manière de se repérer dans le temps originale grâce aux annotations comme « petite aiguille sur le 8, la grande aiguille sur le 4 », et des personnages aux noms évocateurs tels que les Lieutenants Lechevalier et Pasdeloup, la commande Augresse, Vasile Dragonman, Valérie Courtoise, Nathalie Delaplanque... Bien qu’étant un roman policier classique à l’intrigue bien ficelée, j’ai trouvé sa conception vraiment originale. Retrouvez la totalité de ma chronique ici : http://que-lire.over-blog.com/2015/05/maman-a-tort-de-michel-bussi.html
Velidhu - Que Lire?
Lecture pas finie mais j adore. Il est gonflé, l auteur ! Pourvu que la fin vaille l intégralité de cette oeuvre....
kikinou66
La présentation m'a déjà plongée dans un autre milieu et me donne envie de connaître cette histoire.
mariehlne
J'ai très envie de le lire, alors j'y vais de ce pas.......chez le libraire.
Soizette
Impressionant, pas un mot pour ces individus non humains qui comme nous ressentent la joie, la tristesse, l'angoisse et la douleur.
ibnshuraih
hate de partir en vacancés avec Sylvia !
Sabine
vous nous mettez l'eau à la bouche, à plus tard
loupot
bonne chance à tous, assidue de lecture, j'ai hâte de découvrir ce roman !
natho
Fan de livres et de cuisine , voici le livre qu' il me faut pour les vacances 😉
lire c est partir
J'aimerais trop gagner ce livre qui a l'air passionnant.MNOEL
GIGI2015
L'avantage d'un livre, c'est qu'on peu revenir en vacances tout le temps, tout au long de l'année. Vivement le tirage au sort.
nathalie
J'adore....
lilou31200
a bientôt pour le tirage au sort
nenette
Il manque à mes prévisions de lecture pour les vacances alors je croise les doigts .... en attendant bonnes vacances à vous ...
Doucinette25
ça donne envie de dévorer le livre pendant les vacances (et oui c'est là ou je peux lire le plus) ...
lounailona
c'est pile l'année de nos 35 ans de mariage!!!
dada
Ce roman m'a l'air plein de promesses...et je le lirai certainement avec beaucoup de plaisir.
canard49
J'adorerais pouvoir lire ce livre.
nadi71
je croise les doigts des mains et les orteils pour pouvoir lire le livre
Babouschka
c'est exactement le genre de livre que j'aime, plein de secrets, avec des ados...
city13
ça me ferait un beau cadeau d'anniversaire le 19 juillet . J'aimerais beaucoup le lire.
jackye57
Je ne connais pas cette "auteure" mais ces quelques lignes donnent envie d'en savoir plus
thuthurette
je croise très fort tous les doigts, je n'ai plus que 6 livres devant moi et très envie de découvrir cette auteure :)
katmanou
Voilà, vous avez allumé ma curiosité : Rien ne va se passer comme prévu... Ah, pourvu que les dieux du tirage au sort me soient favorables et me permettent de dévorer la suite et de découvrir cette auteure. Bel été et bonnes lectures à tous.
mbj
Un plaisir de jouer avec vous! Bonne chance à toutes et à tous! Et au bonheur de découvrir ce roman...
Martine
j'ai envie de connaitre , j'espère gagner....
basilic52
le soleil, la détente, et un bon roman, nouveau, afin de déguster pleinement le temps aimé des vacances... J'espère avoir la chance de le glisser dans ma valise, déjà prête, qui n'attend plus que lui pour que je puisse buller avec contentement entre deux visites culturelles...
Mikki
très envie de lire ce livre , l'entrée parait appétissante ....on verra !! merci
pénélope
j'attends avec impatience de pouvoir lire la suite... Je suis une dévoreuse de romans. Bonne chance à toutes!
Azylis
J'espère pouvoir gagner ce livre, car juste à lire le résumé, je me vois déjà le déguster car son style ressemble à Madeleine Wickham, alias Sophie Kinsella !
Cutcut
j'espère pouvoir gagner ce livre car j'adore les histoires drôles, pleines d'humour, avec une pointe de piment qui ressemble à Madeleine Wickham, alias Sophie Kinsella !
Cutcut
Moi aussi je croise les doigts. G hâte de le lire!
ulyssperle56
livre à suspense où à chaque page nous croyons trouver le le coupable et bing ce n'est pas lui il faut rechercher des indices plus concordants mais la fi est bluffante
platon
Je croise les doigts pour le tirage au sort pour avoir le plaisir de découvrir ce roman
Titi27120
je n'ai jamais lu emma straub. ce roman me parait très sympa et très indiqué pour passer un agréable moment pendant mes vacances.
yldom
Les vacanciers ,doit être un roman agréable à lire
Annamya
J'ai apprécié ce livre étant issu d'une famille de mineurs. il m'as permis de connaître la vie de mes grands parents qui sont de cette époque. Très bien écrit un régal
Lima
ce livre a l'air super bien j'aime ce genre d 'histoire!!!!!j'aimerais faire parti des gagnants!!!!!je crois les doigt pour mes vacances de septembre ce serait bien!!!!
gigipat
Magnifique couverture qui sublime la veine de ce grand roman.
cambon gb
Bonjour Nine, Vous trouverez, ci-dessous, la liste de tous les roman de Jean-Paul Malaval, par ordre de parution. Nous vous souhaitons d'excellentes lectures en compagnie de Terres de France! Le Domaine de Rocheveyre, 1999 Jours de colère à Malpertuis, 2001 Les Compagnons de Maletaverne, 2003 Le Carnaval des loups, 2003 ; coll. Trésors de France 2014 Une maison dans les arbres, 2006 Une reine de trop, 2006 ; coll. Trésors de France 2013 La Rosée blanche, 2008 L’Homme qui rêvait d’un village, 2008 L’Auberge des Diligences, 2009 Le Notaire de Pradeloup, 2009 Les Encriers de porcelaine, 2011 L’Armoire allemande, 2013 La Retournade, 2014 Les Vignerons de Chantegrêle (tomes 1&2) 1. Les Vignerons de Chantegrêle, 2000 2. Quai des Chartrons, 2002 La tradition Albarède (tomes 1&2) 1. Les Césarines, 2004 2. Grand-mère Antonia, 2005 Une famille française (tomes 1&2) 1. Une famille française, 2007 2. Le Crépuscule des patriarches, 2007
Presses de la Cité
Un résumé attirant et prometteur, qui semble se rapprocher du thriller psychologique. Dommage de lui avoir collé une couverture de littérature féminine...
N.L.
J'attends la 3ème partie de l'écho des coeurs lointains, c'est trop long. Merci de votre réponse
VIATKA72
pour cette superbe saga il manque un dernier livre ou est le voyage du fils d ayla pour retrouve sa mère
tinou
Oui moi aussi il me tente !
Florel
Après la réédition du roman de Jacqueline Susann "La vallées des poupées", les éditions Presses de la cité re-publie "Peyton Place" de Grace Metalious. Avez-vous l'intention de continuer cette collection des grands bestsellers d'autrefois ?
Mic
Bonjour, Je viens de découvrir la série télévisée des livres "Les cercles de pierre" et je voulais acheter les livres. J'ai lu quelque part que la traduction française entre votre maison d'édition et l'édition "J'ai lu" était différente et que la "J'ai lu" était moins bien. Donc j'aurai voulu acheter votre édition. De plus j'ai vu que vous aviez édité les livres en réunissant plusieurs tomes. J'aurai voulu acheter cette formule. Donc ma question est: est il possible d'acheter sur votre site? Sinon, connaissez vous un site où il est possible d'acheter cette série dans votre édition et non dans celle "J'ai lu"?
map040192
Ruth et Nelson sont en route car le cadavre d’un bébé a été mis à jour. Elle lui confirme que cette mort date de millions d’années. Nelson enquête sur la disparition de Lucy il y a dix ans. Pour lui, tant que cette affaire ne sera pas résolue, ce sera un échec. Avoir Ruth à ses côtés lui permet de lui montrer de nombreux indices car ils sont en relation avec le travail de cette dernière, l’archéologie, experte médico-légale. Le lecteur, enfin moi, a l’impression que le roman n’est pas prenant car pas franchement noir, pas de tensions réelles, mais c’est vraiment insidieux. Pour preuve, je n’ai pas pris beaucoup de notes pour faire ma chronique. Mais je me suis laissée porter par l’histoire, par l’élément (et il y en a pas mal, aberrants, cruels) qui nous permet de ne pas flancher, de nous permettre de continuer, même si je croyais avoir trouvé celui qui avait enlevé Lucy il y a dix ans et qui est responsable du deuxième meurtre. Le véritable coupable ne m’étonne pas. Je me suis également interrogée sur le rôle de Shona. Je n’ai pas été déçue. Pour cela, je dis vraiment chapeau à l’auteur. D’ailleurs, certains éléments m’ont fait penser que la petite fille était vivante, enfermée et surtout qu’elle avait bien grandi. L’auteur s’est attachée plutôt à ses personnages qui semblent normaux, communs. Sauf qu’ils sont très intelligents même s’ils ne semblent pas payer de mine car taciturnes. Je dirai même qu’ils ne m’ont pas franchement séduits. Ce n’est pas dû à l’auteur, loin de là, qui a su très bien les décrire avec leurs traits de caractère, leur vie, leur passé. Mais je ne me suis pas mis dans la peau d’un des personnages, comme cela m’arrive souvent. Ils ont eu tous un point qui m’a énervé. Pour Ruth, ce n’est ni son poids, ni son amour des chats, mais plutôt le fait qu’elle se confie aux uns et aux autres sur l’enquête en cours. Je trouve qu’elle n’arrive pas à tenir sa langue. Alors, oui, elle cherche des indices qui lui permettent de faire son métier, de tenter de retrouver des os pour aider la police mais bref, elle n’a pas à s’épancher comme ça. Quant à Nelson, le policier. Il est taciturne, grossier, amoureux de sa femme et père de deux grandes filles. Mais cela ne l’empêche pas de courir ailleurs et de profiter des femmes, sous couvert d’une trop grande émotion. Le gros point fort du roman est d’avoir mêlé archéologie et enquête policière. Je n’ai jamais eu à lire ce genre de combinaison. Mais en définitive, les deux ont le même travail. Chercher, essayer de trouve. L’archéologue s’occupe des morts, comme le médecin légiste. Grâce à la science, il est capable de dater les éléments trouvés. Grâce au travail, il peut faire le lien entre les différents éléments et donner un sens à une enquête, à un enlèvement. J’ai beaucoup appris avec ces frontières, ces sacrifices humains, ces offrandes, la position des corps. J’ai aimé le travail de Ruth, comment il est décrit, les précautions qu’elle prend pour exhumer des éléments. Comme je l’écrivais, cela ressemble à un travail de légiste. Rien ne doit être contaminé. J’ai aimé le cadre, ce paysage désolé, de marais battu par les vents, la pluie, que la mer recouvre. Il suffit de peu pour perdre son chemin, se retrouver seul sans être secouru et peut-être mourir. Le sable est un élément prépondérant du roman car il recouvre tout et ne laisse aucune trace. Tout cela convient aux personnes solitaires, qui se lient peu.
Angélita
très envie de lire ce livre qui a l'air fort intéressant : ce sera un de mes achats pour lire cet été...
Mikki
teste test
rsolnais
Mon commentaire de test RSO
rso
testtest
rso
bla bla Coucou tes test
rsolnais
bla bla Coucou tes test
rsolnais
De tome en tome, la traduction est de plus en plus décevante. Beaucoup de coquilles montrent un manque certain de relecture. Le traducteur n'a probablement pas de dictionnaire bilingue français-anglais puisqu'il conserve parfois le nom anglais d'animaux sans se poser la question de leur traduction en français. Pour un information, une "grouse" n'existe pas en français mais l'oiseau existe bien en France où il est connu sous le nom de tétra ou coq de bruyère. Enfin, ce dernier tome n'apporte rien mais il faut bien reconnaitre aussi que la la répétition est une spécialité de l'auteur et sa série aurait pu être plus courte et plus vivante si toutes les deux pages on ne retrouvait pas la recette du lagopède aux œufs ou toute autre redite sur les détails de la vie d'Ayla.
Olivier
A cinq jours de Noël, Rowena Cooper voit deux hommes armés. Son fils est enfermé dans sa chambre. Sa fille est dehors. Nell, sa fille, rentre et voit sa mère en sang sur le sol. Cette dernière lui ordonne de partir. A contrecoeur, Nell obéit à sa mère. Commence une course-poursuite. A San Francisco, Valerie Hart est inspecteur à la Criminelle. Elle tente de résoudre huit meurtres de femmes. Cela fait trois ans que cela a commencé. Il n’y a aucun indices, les femmes ont été violées, mutilées et tuées. Valerie retravaille chaque élément en sa possession, tout comme l’équipe affectée à l’élucidation des meurtres. Le titre de ce roman est vraiment bien trouvé. Ce ne sont pas des leçons d’un tueur en série qu’il veut donner à la police mais des leçons remontant à son enfance. Alors, oui, le cliché est bien là. Quand je dis cliché, c’est ce que l’on peut lire dans toutes enquêtes réelles, livres, pour expliquer les méfaits, les meurtres horribles d’un tueur en série, il faut remonter à ce qu’il a vécu dans son enfance et il s’en sert pour tuer des femmes, pour sentir sa toute puissance, pour donner un sens à sa vie. Mais un jour ou l’autre, la machine se grippe et il devient vulnérable. Malgré les mois, les années d’enquête, un seul élément peut tout faire basculer. S’engage alors une véritable course contre la montre pour le retrouver, retrouver ses victimes décédées ou celles qui sont en vie. Claudia, Nell, Valerie et même le tueur essaient tous de survivre. Ils replongent dans leur passé pour se donner la force d’affronter le présent. Mais les trois personnages féminins ont en commun une enfance heureuse qui est un véritable rayon de soleil pour les évènements difficiles qu’elles doivent vivre actuellement. Cela leur donne de la force, même s’il est aussi facile d’imaginer abandonner la partie. Chacune à leur façon, à leur âge, affronte l’indicible. Chacune à leur façon veut abandonner car c’est trop dur. Valerie, toutefois, est flic, un très bon flic. Elle a mis de côté tout sentiment pour que la victime ne soit qu’une victime et non un être humain. Cela lui a fait énormément de tort, dans ses relations personnelles et familiales. Saul Black, en en faisant son personnage principal, fait durer le suspense sur le passé de Valérie. Il y a eu un déclic, il y a trois ans, et depuis elle avance, en affrontant ses démons. Bien sûr, elle est alcoolique. Nombreux sont les flics, hommes ou femmes, à l’être. Cela n’enlève rien à leurs nombreuses qualités. Entre l’alcool et les nuits sans sommeil car ils cogitent, ils vivent sur la corde raide mais trouvent la force nécessaire, l’adrénaline indispensable pour avancer. Je regrette toutefois que l’on ne connaisse pas trop le but suivi par Carla York, l’agent du FBI dévolu à l’enquête, seulement à la fin. A part en vouloir à Valerie, vouloir lui retirer l’enquête car elle la juge irresponsable, les actes de Carla n’ajoutent pas grand chose au roman. Je ne connaissais pas la plume de l’auteur, ni sous son pseudo, ni sous ses autres noms. Mais, malheureusement pour moi, je n’ai pas été happée par la tension psychologique des personnages, même si l’enquête est très menée, même si les mots sont très choisis. J’arrive à me demander, est-ce que trop de polars tuent le polar ? A moins que mes envies de lectures, de polars, évoluent. C’est fort possible. J’ai même l’impression que j’ai un certain rejet, mot mis en italique car trop fort, face aux polars où l’action se situe aux Etats-Unis. A l’heure actuelle, je trouve ceux des auteurs français beaucoup plus riches, beaucoup plus intenses. Mais il en suffira d’un (et j’en ai eu deux trois cette année) pour que la sensation revienne. Je pense qu’avoir toujours la même construction commence à me gêner car je ne trouve pas matière à avoir peur, à m’immiscer dans la peau des personnages, comme je pouvais le faire auparavant. Quoi qu’il en soit, évoluer avec les pensées des uns et des autres, l’enquête, les trouvailles permet au lecteur d’être tenu en haleine pour connaître le fin mot de cette histoire. Comme vous pouvez le constater, enfin j’espère avoir su faire passer cette idée, Leçons d’un tueur est surtout un roman psychologique où l’humain, ses pensées, ses relations, ce qui sera son futur, sont profondément détaillées. Les personnages sont nombreux mais de pas façon à perdre le lecteur dans les évènements qui se déroulent. Saul Black nous détaille tout et veut faire monter la pression au fur et à mesure des pages qui défilent. On se demande tout de même s’ils vont arriver à sauver tout le monde. Les éléments extérieurs jouent contre la police. Tous les éléments sont donc là pour une assez bonne lecture qui ravira ceux qui aiment les polars mais qui n’en lisent pas forcément tout le temps. S’il y a bien un élément nouveau que je n’ai jamais vu dans aucun polar, c’est la fameuse Affaire, celle qui change définitivement le policier.
Angélita
Bonjour, Pour faire découvrir le roman aux internautes, ce serait formidable si vous pouviez mettre ici sur votre site mais aussi fur Facebook l'excellent trailer de ce nouveau roman de Lauren Beukes, et surtout si possible sous-titré en français. Il est déjà très beau (et inquiétant) visuellement, sans que l'on comprenne malheureusement la voix off en anglais, mais avec des sous-titre en VF, ce trailer déjà présent sur le site de la collection Sang d'encre cartonnerait vraiment et impressionnerait les internautes, de la même façon qu'il m'a impressionné moi-même ! Merci infiniment d'avance. Cordialement.
N.L.
test
test
Tous mes sens sont émus d'une volupté douce et pure, comme l'haleine du matin dans cette saison délicieuse. Seul, au milieu d'une contrée qui semble fait exprès pour un coeur tel que mien, j'y goûte à longs traits l'ivresse de la vie. Je suis si heureux, mon ami, si absorbé dans le sentiment de ma paisible existence, que mon art en souffre. Incapable de dessiner le mointre trait, la plus faible ébauche, jamais pourtant je ne fus si grand peintre. Quand mon vallon chéri se couvre autour de moi d'une légère vapeur; qu'au-dessus de ma tête le soleil de midi darde ses rayons embrasés sur la sombre voûte de mon bois, au fond duquel, comme d'un sanctuaire, il introduit à peine une tremblante lumière; qu'étendu sur le gazon touffu, à la chute d'un ruisseau, je découvre avec ravissement une multitude de plantes, de fleurs d'une délicatesse infinie; que je vois s'agiter entre les brins d'herbe des milliers de vermisseaux, d'insectes, de moucherons, aux formes variées et innombrables; que j'entends résonner à mon oreille le murmure confus de ce petit monde; quand l'auguste présence de l'Être tout-puissant qui créa l'homme à son image, le souffle vivifiant du Dieu d'amour et de
rsolnais
dsfsdfdsfdf
rsolnais
dsfsdfdsfdf
rsolnais
En se réveillant un matin après des rêves agités, Gregor Samsa se retrouva, dans son lit, métamorphosé en un monstrueux insecte. Il était sur le dos, un dos aussi dur qu’une carapace, et, en relevant un peu la tête, il vit, bombé, brun, cloisonné par des arceaux plus rigides, son abdomen sur le haut duquel la couverture, prête à glisser tout à fait, ne tenait plus qu’à peine. Ses nombreuses pattes, lamentablement grêles par comparaison avec la corpulence qu’il avait par ailleurs, grouillaient désespérément sous ses yeux.« Qu’est-ce qui m’est arrivé ? » pensa-t-il. Ce n’était pas un rêve. Sa chambre, une vraie chambre humaine, juste un peu trop petite, était là tranquille entre les quatre murs qu’il connaissait bien. Au-dessus de la table où était déballée une collection d’échantillons de tissus - Samsa était représentant de commerce - on voyait accrochée l’image qu’il avait récemment découpée dans un magazine et mise dans un joli cadre doré. Elle représentait une dame munie d’une toque et d’un boa tous les deux en fourrure et qui, assise bien droite, tendait vers le spectateur un lourd manchon de fourrure où tout son avant-bras avait disparu. Le regard de Gregor se tourna ensuite vers
rsolnais
Ce n'est presque plus de la SF. Et ça ne se passe pas seulement dans un seul pays. Ce genre de livre est nécessaire pour réveiller la population. Mais il est déjà un peu tard
violette
J'ai beaucoup aimé les échos du passé ,mais c'est dommage qu'il n'y ai pas de suite,nous ne savons pas ce que sont devenus les personnages principaux.
mjcl
Demain le soleil a été un vrai régal. Un livre que je n'ai pas pu lâcher avant la fin. Une histoire émouvante, j'ai adoré.
Marie
Découvrez mon billet pour ce fabuleux roman sur mon blog : http://atasi.over-blog.com/2014/09/les-lumieres-de-l-assam-de-janet-macleod-trotter.html
Atasi
Je suis une inconditionnelle des romans de J.P MALAVAL? Cependant je me dans beaucoup de lectures, je retrouve des personnages qui appartiennent à la même histoire mais j'ai du mal à obtenir une chronologie et souvent les texte font référence à une lecture que j'aurais du faire avant pour mieux suivre l'histoire.... comment faire pour les lire "dans l'ordre" des évènements?????
Nine
j'ai trouve ce livre merveilleux bien construit la fin etait tres emouvante. le deces du donneur de spermes etait tres proche de la réalite magnifique
mimiclem
Extrait de ma chronique: Un thriller à la Michel Bussi. Un peu complexe, bien recherché, qui tient la route et surtout qui une fois commencé est complètement addictif. Le côté psychologique est une nouvelle fois mis en avant, j'ai adoré cela. J'ai passé un excellent moment de lecture avec Maman à tort. Ce n'est pas, à mes yeux, le meilleur de cet auteur, mais il est tout de même très bon. Ma chronique entière : www.leaslecturesdelily.com/2015/05/maman-tort-ecrit-par-michel-bussi.html
Les lectures de Lily
jj ai les quatre livres que vous proposer j en possedes 92 en tout je suis france loisirs depuis plus de 20 ans des qu il en sort un je l achetes moi et ma soeur on adore danielle steel amities d une fidele lectrice
sabon daniele
Owww c wow j ai lu et j ai aimer
thalia la blonde
j ai adorée ce livre .J en ai eu les larmes aux yeux.ce livre m a plu du debut a la fin.a lire
vero du 28
<Juste une mauvaise action> est l'un des meilleurs livres que j'ai lus de votre collection avec notre bel inspecteur Lynley. Sa lecture m'a tenue en haleine du début à la fin. Et, enfin quelqu'un qui trouve quelques attraits à notre sergent Barbara préférée. J'espère bien les retrouver dans une autre aventure de cette formidable équipe et peut-être retrouverons-nous aussi l'<ispettore Lo Bianco> en visite en Angleterre pour former un trio d'enfer.
Jacqueline
Cilla a peur de l’eau. A 18 ans, elle a été abandonnée par ses parents. Elle comprend tout mais ne parle pas. Jenn Mc Daniels a 15 ans. Elle rencontre Annie Taylor qui souhaite qu’elle l’aide pour approcher Nera, un phoque noir qui revient chaque année à Possession Point. D’ailleurs, ce phoque fait l’objet d’une fête annuelle. Retrouver un auteur que l’on aime beaucoup, voire que l’on adore, c’est le top surtout lorsque cet auteur ne nous déçoit pas une seconde. Pour ce deuxième tome de The Edge of Nowhere, Elizabeth George maitrise, comme à son habitude, son sujet. Nous n’avons pas droit à des meurtres, mais Becca et Jen vont devoir mener l’enquête pour savoir ce qui se passe réellement avec ce phoque noir, Nera. Elizabeth George maîtrise les codes adolescents, sans tomber dans des expressions toutes faites. Elle maîtrise également leurs premiers émois, leurs amours, la vie des lycéens, les rivalités, l’agressivité de ces jeunes qui sont en train de se construire et qui préfèrent ne pas montrer leurs faiblesses, mais également ceux qui sont à la recherche de leur identité sexuelle. Donc dans L’île de Nera, nous retrouvons donc les personnages principaux du premier tome et nous continuons donc avec eux. Ils changent, ils évoluent. Becca vit toujours toute seule, aidée par son ami Seth. Elle est amoureuse de Derrick et lui aussi. Mais comme elle veut le protéger, elle ne lui révèle rien. De plus, Derrick ne comprend pas pourquoi elle est amie avec Seth. Leur relation va en pâtir. Derrick sera obligé de grandir, d’une certaine façon, loin de Becca. Cette dernière, avec cette expérience, devra également comprendre qu’elle ne peut pas tout dire. Un certain exposé sera également une belle prise de conscience, tout comme l’amitié qu’elle développera avec Jenn. Pourtant, rien n’était gagné au départ pour toutes les deux. Malgré le fait que Becca entende les pensées de ceux qu’elle rencontre, elle s’en sert très peu contre Jenn qui n’est vraiment pas tendre avec elle. Elle préfère laisser couler. Pour avoir une amie fille ? Possible. Elizabeth George nous offre du fantastique, des créatures imaginaires, avec ce roman et ce phoque noir, Nera. Pourquoi est-elle noire ? Est-elle une mutante ? Est-elle réelle. L’île la fête tous les ans car elle revient toujours au même moment. Mais cette année, rien ne se passe comme prévu. Les principaux concernés par Nera ne veulent pas qu’elle soit approchée. Et pour cela, ils sont pratiquement prêts à tout. Annie Taylor, d’ailleurs, en fera les frais. Et la vérité sera révélée sur la venue de Nera. Certains habitants seront obligés de se dévoiler et de rendre leur passé public. Mais ce qu’ils verront sera tu définitivement. Une petite fille que l’on rencontre très souvent en début de partie sera une des clés de Nera. Il me tarde de lire le troisième tome des aventures de Becca qui doit toujours se cacher pour que son beau-père ne la retrouve pas. Je pense que dans le troisième opus, elle arrivera à se dévoiler face à deux personnages qui ont une place importante dans sa vie. Elle a également trouvé un endroit où habiter, où elle se sent bien, où elle a noué des relations importantes qui lui permettent de grandir, d’évoluer.
Angélita
Bonjour, Où peut-on trouver ce livre ainsi que les 2 autre de la même série, SVP ? MERCI PS : quand sortira le dernier tome du cercle de pierre ?
Catherine
J'ai acheté et lu les 8 tomes du Cercle de Pierre puis les 2 tomes de l'Echo des Coeurs Lontains. Quand aurons-nous la suite (3, 4,...) en France et plus particulièrement chez France Loisirs ? Merci pour votre réponse et surtout pour les autres volumes.
maggy21
Bonjour, Pouvez-vous me dire s'il y aura une suite au roman "Le templier du Pape" de J.M. Thibaux car je trouve que la fin appelle une suite. On reste un peu sur une interrogation concernant les 2 héros de ce roman. Merci à vous. Bien cordialement.
Mariejo
Tout pile ce qui me fait.... vibrer
lili
Bonjour. L'histoire racontée par Paola Calvetti dans "L'amour est à la lettre A" est quasiment la même que celle que je vis actuellement. J'aimerais pouvoir lui écrire personnellement pour partager tout cela avec elle. Est-ce possible? Merci. Fanfan
fanfan
je veux le lire!!!!
helene
un superbe moment de lecture, frais rythmé
morgane
Je viens de terminer SOUVENIRS D'AMOUR, magnifique.
MAXIVAL
impossible de trouver l'echo des coeurs lointains tome 1 et 2 de Diana Gabaldon pouvez me dire ou puis je les acheter ou est ce qu'ils vont être reedite en vous remerciant
rosita
Et la suite, alors,la traductrice est décédée mais vous pourriez faire un effort pour trouver une autre personne.
Antar
Je n'arrive pas à trouver ce livre ni en librairie ni sur internet ainsi que les 2 autres (la confrérie de l'épée, une affaire privée). Pourquoi, est-il épuisé, si oui va-t-il être réédité ? Quand pourrons nous lire, en français, M.OB.Y., le dernier volume de la série "le cercle de pierre" (Outlander) . Merci de votre réponse
Catherine
bonjour, a quand la parution en français du dernier tome sorti en Mars 2015 sous le titre anglais written in my own heart'sblood
anne10
Tom a 12 ans, il vit à New York avec son père. Sa mère est décédée. Son père vend des lunettes comme commis voyageur, il décide de partir, avec son fils, vers l’Ouest, pour vendre des Colts. En effet, il a investi dans cette usine d’armes fabriquées selon le principe de la production en série. Au bout de quelques jours de voyage, le père de Tom est assassiné sous les yeux de son fils. Ils sont dépouillés. Tom revient au dernier magasin visité et il rencontre Henry Stands, un homme assez âgé. Tom décidé que Stands le ramènera à New York. Malgré le refus de Stands, il décide de le suivre. Commence alors une aventure pour le jeune garçon et cet homme solitaire. Un livre complètement dépaysant car nous sommes aux Etats-Unis, au XIXème siècle et le pays est alors en pleine construction. La nature est sauvage, les hommes tout autant. Les villes sont en train de se construire et au fur et à mesure les ouvriers partent laissant ces villes à l’abandon et des habitants en pleine détresse, sans argent. Ils sont démunis. Nous sommes, de plus, en pleine crise économique. Toutefois, certaines villes s’en sortent et se développent. L’auteu nous détaille, également, comment le courrier a évolué, la justice, l’emprise toujours prenante de l’alcool. Ces aventures de conquête de l’Ouest américain sont vraiment prenantes. J’aime beaucoup cette période. Les mentalités ont, en définitive, peu changé. Il y a toujours des malfrats qui tentent de profiter des plus jeunes, de ceux qui ont quelque chose à vendre. Et là, Thomas et son père n’échappent pas à la règle. L’homme est assassiné sous les yeux de son fils et ce dernier sera l’objet de poursuites car les meurtriers n’en ont pas fini avec lui. La nature humaine est vile. Elle est prête à tuer, s’emparer, poursuivre, se venger. Même ceux qui ont le pouvoir tentent par tous les moyens d’arriver à leurs fins. D’ailleurs, Robert Lautner démontre bien la différence entre les riches et les pauvres, l’évolution des premiers. Si la nature humaine peut être vile, il y aura toujours des personnes qui font le bien, comme certains commerçants. L’auteur, par la voix de Thomas, dénonce l’usage des armes aux Etats-Unis. De nombreux auteurs sont contre les armes dans ce pays. Robert Lautner nous démontre leur pouvoir, l’usage mauvais qui peut en être fait. Il y a également une bonne partie d’histoire concernant les armes, celles de Samuel Colt, en particulier et ses productions à la chaîne avec la volonté d’en vendre toujours plus, même en mentant. L’évolution est rapide. Thomas, ayant vécu l’indicible, ne reproduira avec ses fils, ce qu’il a vécu enfant. Il a une haine farouche des armes à feu. Il est timide, il n’a jamais été en contact avec d’autres enfants. Personne ne s’adressait à lui. Même en accompagnant son père dans ses périples, il était juste là pour tenter de l’aider à vendre. Mais en rencontrant Stands, pour une fois, il sait ce qu’il veut. Il peut même être effronté dans ses propos, ses questions. Il ne se laisse pas faire. La relation, entre eux deux, sera une relation de confiance. Tom a mis sa vie dans les mains de Stands. Même ce dernier, qui veut se débarrasser au plus vite de lui, lui faisant penser qu’il ne le fait que pour l’argent, se sent responsable de ce jeune garçon qui a perdu, d’une façon cruelle, son père. Le lecteur s’attache à Tom et à Stands. On a peur pour ce jeune garçon. Tom s’est attaché à Stands, il pensera toujours à lui. En nous montrant l’évolution de Thomas au cours de ces quelques semaines et également d’Henry, Robert Lautner nous entraîne tout de même dans une véritable aventure machiavélique. Je remercie Les Presses de la Cité pour leur confiance et surtout pour m’avoir permis de découvrir cet auteur et de me plonger dans un univers que j’aime beaucoup.
Angélita
En tant que fan du grand Connolly, comme chaque année je ne vais pas manquer ce nouveau roman ! Par contre, je me demande toujours pourquoi vous ne mettez pas la 4ème de couverture, encore plus alléchante, en intégralité ?
N.L.
Un résumé minimaliste mais alléchant. En cherchant sur le net, et même si je n'ai quasiment plus aucun souvenir de mon allemand, j'ai vu qu'une critique avait même comparé l'auteure à Sebastian Fitzek !
N.L.
J ai adorée ce livre.J en ai eu les larmes aux yeux.Je vais lires les autres de cet auteur
popororololo5928
l'écho des coeurs lointains les fils de la liberté existe-t-il en tome 1 ? merci de me répondre SVP
DANY
Ellie MacIntosh est enquêtrice. Elle est appelée suite à la découverte d’une voiture abandonnée. Pas de traces d’un meurtre mais avec cette quatrième disparition sans cadavre en un an et demi. Bryce Grantham a décidé de se reposer dans le chalet de ses parents dans le nord du Wisconsin. Il rencontre une jeune fille, Melissa, qu’il raccompagne chez lui suite à un souci de voiture. Le lendemain, il veut lui ramener son portable mais il découvre des traces de sang et une chaussure. Il appelle la police. Un bon polar qui fait passer un très bon moment. Le scénario n’est pas nouveau avec un tueur en série, des femmes qui disparaissent, la police qui n’a aucune piste et un homme qui semble être le coupable idéal. Mais l’auteur nous entraîne tout de même dans une belle aventure avec ces grands espaces, ces forêts, le temps exécrables puisque nous sommes à la sortie de l’automne et qu’il ne reste que les autochtones. Les routes deviennent vite impraticables avec la tempête. Les coins sont reculés. Seuls sont là ceux qui veulent trouver le silence comme Bryce ou Melissa, qui continue ses études. Lorsqu’on habite dans ces contrées, si sauvages, difficile d’en partir, comme Ellie. Chaque chapitre commence avec les réflexions du Chasseur. On voit très vite que c’est un homme. Il est un Chasseur dans les deux sens, animaux et êtres humains et en particulier les femmes. Vers le milieu du roman, on sent très vite qu’il se méfie d’Ellie, l’inspectrice, même s’il est heureux d’être passé entre les mailles du filet pendant tout ce temps. Même s’il s’en prend aux femmes, il fait de Bryce un parfait bouc-émissaire pour détourner les soupçons. Si intelligent soit-il, il commet des erreurs car les disparitions sont trop rapprochées. Je ne pense pas que la relation entre Ellie et Bryce soit un élément important à ce roman. C’est un petit rajout de l’auteur pour donner un côté romantique, si je puis dire et démontrer que l’un et l’autre sont amplement différents. Ellie, bien que faisant son travail d’enquêtrice, n’a jamais pensé qu’il pouvait être coupable. Son intuition était assez importante en % et a joué en sa faveur. Comme je l’écrivais, il fallait un coupable idéal. Bryce l’est. Son emploi du temps, son passé correspondent aux disparitions. En plus, il trouve les éléments qui font avancer la police. Il est un peu perdu, c’est un homme sel. Il a besoin de calme. Il veut travailler à un livre. Il sort d’un divorce très difficile. Il ne semble pas connaître son pouvoir de séduction et ne sait pas y faire avec les femmes, il ne semble pas savoir séduire. Il n’est pas dragueur pour un sou même s’il se pose des questions. En découvrant le premier cadavre, sa réaction est normale. Tout comme la seconde, il réfléchit trop, mais peut-on lui en vouloir ? Malgré les traits tirés, les insomnies, la peur d’être arrêté et d’être déclaré coupable, il ne semble pas si traumatisé que ça. Il semble avoir pris son parti des situations et se défend assez mollement. Son caractère ? Il est lucide mais il ne sait pas trop quoi faire. Il voulait évacuer son stress avec ces vacances mais ce n’est pas réussi. Ellie est une femme sensible qui évolue dans un monde d’hommes. Elle est une enquêtrice hors pair. L’intuition compte beaucoup. Elle se sent vulnérable car elle ne comprend pas le tueur, qui est un homme intelligent, diabolique. Le cadre du Wisconsin Nord est absolument magnifique. L’été, cela doit être superbe avec ces immenses forêts, ses lacs. La saison, le lieu se prêtent très bien aux découvertes macabres, à ce Chasseur. Ce qui change dans l’approche de l’auteur par rapport aux tueurs en série. L’enquête est locale. A la découverte du premier corps, les rênes sont confiées à la police de l’Etat. Mais le FBI et son profiler n’interviennent que par lors d’un coup de téléphone. Pourtant la découverte va vite dépasser les frontières de cette petite bourgade et de l’Etat, avec un homme bien établi impliqué. Son nom n’est pas tout de suite divulgué. Pour une fois, au sein de cette police, le grand chef n’a aucune prétention politique et il ne met pas de bâtons dans les roues de ses adjoints. C’est le premier roman policier de Kate Watterson et somme toute, c’est assez bien réussi puisque les dernières pages nous offrent plusieurs pistes pour les héros. On ne s’ennuie pas une seconde, le lecteur est happé par l’enquête et souhaite connaître le dénouement. J’espère toutefois que les prochains seront beaucoup plus noirs. Je remercie les Presses de la Cité pour leur confiance.
Angélita
je viens de lire Le Lys et les ombres de Bernard Simonay, je l'ai eu par la bibliothèque de ma ville, je me suis régalée et je suis tout à fait d'accord avec votre thèse. je vous remercie
normandie
Etat de Washington à Loyalty Island. Cal a 14 ans. Son père est peu présent car il navigue en Alaska pour ramener du poisson. Il ne connaît pas bien sa famille. John Gaunt, le riche armateur de Loyalty Island décède. Se pose la question de l’avenir de sa flotte et de son entreprise, surtout que son fils Richard est peu présent. Tous et le père de Cal veulent faire en sorte de conserver leur emploi. Mais Richard annoncera sa décision qui ne plaira pas à tout le monde. Soit ce roman est à relire pour tenter de comprendre les aspirations de l’auteur, soit il est à oublier. En effet, je n’ai pas trop adhéré à l’atmopshère dégagée, à l’histoire. Pourtant, l’auteur ne juge en aucun cas les personnages et leurs décisions, et surtout pas Cal. Pourtant le début semblait prometteur avec les explications de ce lieu, lié à l’océan, à la pêche, à des habitants qui se serrent les coudes. Mais avec la mort du grand patron, ils sont trois à prendre les décisions pour la survie de leur emploi, de leur ville, de leur vie, au détriment, si l’on peut dire des familles. Je n’ai pas compris les décisions de Cal. A qui veut-il plaire ? Son père ? Même si ce dernier part six mois dans l’année, c’est vers lui qu’il se tourne pour l’informer de ce qui se trame. Cal en veut à sa mère. Il ne lui laisse pas de chance, pensant avoir été abandonné par cette femme, qui ne juge pas son mari mais son départ sonne comme un jugement. Est-ce également parce qu’elle ne s’est pas fait à cette vie, parce qu’elle n’a pas d’amis. Cal lui ressemble de ce côté là. Avec Jamie, les relations sont faussées dès le départ. Jamie comprend très vite, a une autre approche de la situation. Cal, d’ailleurs, se confiera, jugeant ce secret trop lourd à porter pour lui. Il a besoin de quelqu’un pour prendre les décisions car il est tiraillé entre ce qui est juste au niveau de la loi et ce qui lui semble juste pour sa famille et ceux qui vivent dans cette ville. Cal se construit mais cette décision ne semble jamais lui avoir apporté l’apaisement recherché, surtout pour ses années futures, puisqu’il fuit en définitive cet univers. Les enfants semblent faits pour suivre les traces de leurs parents. Prendre la mer, embarquer sur des bateaux pour aller pêcher et ramener du poisson qui les fera vivre les autres mois de l’année. Mais il semble que certains parents retardent ces moments. D’ailleurs, la mère de Cal ne veut pas que son fils suive les traces de son père. Il existe énormément de ressemblances entre Cal et Richard. D’ailleurs, ce dernier, lors de leurs échanges, le lui démontre. Ils ont le même caractère, le même type de père. Richard, sans réelle communication avec son père, a été malheureux. Il semble que pour Cal, cela soit pareil. Son père est un héros, son héros et il veut qu’il le reste. Mais tiraillé entre les envies d’avenir de sa mère pour lui et ce que souhaiterait son père, il ne sais pas quoi choisir. En définitive, la fuite. Cal a donc le choix de se taire ou de parler, d’agir ou de laisser faire, de laisser éclater la vérité ou pas, de se confier ou pas pour que quelqu’un prenne une décision à sa place. Il n’est pas du tout armé. Il lui manque une figure paternelle. Sa mère a été peu présente et il n’a pas tissé de liens forts avec elle. L’a-t-il voulu d’ailleurs ? L’auteur nous décrit parfaitement la vie dure du pêcheur, son travail, son départ et les mois loin de sa famille. Tout cela pour ramener de l’argent et vivre le reste de l’année. Leur travail, dans cette petite communauté, est important. Sans cela, que deviennent-ils ? Rien. Ils n’ont pas la force de recommencer ailleurs. Les questions restent toujours sans réponse. Les gens malgré la peur, l’enfermement, l’état de santé, ne changent pas. Ils restent tels qu’ils sont. Ils diront oui pour satisfaire mais feront, en définitive, ce qu’ils veulent. J’ai été frappée par les odeurs. Tous ceux qui partent se rappellent, où qu’ils soient ces odeurs fortes, faites de poissons, d’essences, d’embruns, de tempêtes… Les odeurs sont vraiment la force du souvenir, heureux ou malheureux.
angelita
je rajoute tout de suite à ma liste de course : "ne mettre jamais de livres des Presses de la cité dans mon caddie.
Geoffroy
Bonjour. Ce thriller est certainement celui que j'attends avec le plus d'impatience cette année, pas uniquement parce que son auteur sera aux Quais du Polar à Lyon mais parce que j'ai appris que Saul Black était justement le pseudonyme qu'avait décidé d'utiliser pour écrire des polars le talentueux Glen Duncan, virtuose du roman fantastique au succès international. Par contre, je dois avouer avoir été de prime abord légèrement déçu à la lecture du résumé présenté sur cette fiche, que je trouve trop classique et peu accrocheur. Heureusement que j'ai eu la bonne idée de lire les premières pages grâce au widget présent, car j'ai ainsi pu avoir accès à la 4ème de couverture du livre qui, fort heureusement, présente un résumé autrement plus intéressant ainsi qu'un commentaire de l'éditeur tout à fait pertinent et qui met bien ce roman en valeur. Quant à la citation de Linwood Barclay, elle mériterait pour le coup de figurer bien visible sur un bandeau rouge entourant le livre !
N.L.
Ce roman est-il traduit par Sophie Duval, comme indiqué sur la page de titre à l'intérieur du livre, ou par Isabelle Maillet, comme indiqué ici sur votre site ainsi que sur la 4eme de couverture ?
N.L.
Je me suis régalé avec ce bouquin!
Arc33
Le premier tome de cette courte saga est tous simplement géniale comme tous les romans de l'auteure. J'ai été particulièrement touché par le vécu du personnage principale (Marie) de la découverte de son père jusqu'à l'arrivé de l'amour , des souffrances qui s'en suivent , et puis les méchants personnages de M.B.D qu'elle dépeint si bien . Apres une lecture comme celle-ci ; une seule envie , lire la suite !
Carey83
Bonjour villecresnesvalou94, Nous vous conseillons de vous adresser à la maison d'édition J'ai Lu, qui publie désormais l’œuvre de Diana Gabaldon. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, je cherche quand sera publié la suite? merci pour votre aide
villecresnesvalou94
Ciao, Mr. e Mrs. Offerta di prestito. Grazie a contattarmi via e-mail: beraud10@aol.fr Questo messaggio è per gli individui, o chiunque abbia bisogno di un prestito particolare per ricostruire le loro vite, si è pronti a cercare per le vostre attività o riavviare sia per un progetto o per si acquista un appartamento, ma è vietato bancario o la cartella era stata respinta la banca. Io sono una persona mi concedo prestiti che vanno da 1.000 a € 20 milioni a chiunque in grado di soddisfare le condizioni. Il mio tasso di interesse è del 3% annuo. Se hai bisogno di soldi per altri motivi, non esitate a contattarmi per ulteriori informazioni. Individui seri e onesti. Grazie a contattarmi via e-mail: beraud10@aol.fr
beraud10
Icare a été enlevé, il y a quelques années en Italie. Claire Ward, 13 ans, aurait déjà dû mourir une fois. Sa famille d’accueil est assassinée. Elle ne doit la vie sauve qu’à un ange blond. Le même scénario arrive à Will Yablonski. Jane est appelée sur un quintuple meurtre. Le seul survivant, un jeune adolescent, Teddy. Qui pouvait en vouloir à cette famille d’accueil ? Surtout que Teddy est toujours en danger. Encore une fois, en cette année 2015, je retrouve dans une partie de la trame d’un roman, un sujet déjà évoqué sur une de mes anciennes lectures, des enfants qui survivent à des meurtres et qui sont en danger. Cela commence à faire beaucoup, je trouve ! Les auteurs ont-ils si peu d’imagination. Il est vrai que lorsque l’on écrit un roman policier, un thriller, certains sujets reviennent inlassablement et ce qui fait la magie d’un bon roman, c’est de la façon dont ils sont traités. Ce qui est le cas ici. Donc, le point n’est pas aussi mauvais que ça en a l’air. C’est la deuxième enquête mettant en scène Jane et Maura que je lis. Et je les adore toutes les deux. Elles sont extrêmement attachantes avec leurs points forts et leurs faiblesses. Maura en a vraiment pas mal dans ce roman. Outre son attachement de plus en plus fort à Julian, attachement qui est réciproque, elle a énormément de soucis avec les hommes et ne choisit pas ceux qui peuvent lui apporter l’amour et la tranquillité. Le souci des médecins légistes ? La peur de s’attacher, vraisemblablement mais aussi le passé qui entre en ligne de compte et là, il me manque un énorme élément. Il faudrait donc que je me plonge dans les anciennes enquêtes. Quant à Jane, on la laisse pratiquement là où on l’a laissée avec les soucis de couple de sa mère et de son père. Ce n’est pas de tout repos pour elle, mais elle arrive à gérer grâce aux bons conseils de son mari. Sa mère doit se débrouiller seule, elle n’a pas à s’en mêler et doit lui apporter son soutien. Quant aux relations entre Maura et Jane, elles n’étaient pas au beau fixe dans le précédent roman. Est-ce qu’elles arriveront à se confier, à revenir à leur ancienne amitié. Qui fera le premier pas ? Bien entendu, pour un roman d’une bonne qualité, il faut un flic atypique. C’est le cas de Jane. Un flic avec des intuitions, qui n’hésite pas à passer outre des ordres, qui n’entretient pas des relations cordiales avec son supérieur direct. Mais son travail est reconnu plus haut et c’est ce qui importe. De cette façon, en se cachant, elle pourra continuer son enquête et suivre ses intuitions. L’enquête, quant à elle, nous emmène dans de nombreux endroits des Etats-Unis car les meurtres sont liés entre eux. Le lieu où les enfants ont été envoyés nous parait immense, très protégé, voire un peu lugubre, surtout que ce sont des enfants qui ont tous eux des évènements violents à subir, souvent la mort de parents. Ils semblent toutefois être « heureux » dans cet endroit, même si la finalité n’est pas connue d’eux et qu’ils pourraient se rebeller. Mais ils semblent arriver à s’épanouir et c’est un point important. Les enquêteurs arrivent à découvrir les liens de ces meurtres mais ils en seront aidés par les enfants eux-mêmes. Ils doivent toutefois ne pas trop en dire car il faut se méfier de tout le monde. Les chapitres revenant vers le passé nous le laissent vraiment supposer et nous permettent de nous interroger. Pour une fois, j’ai mené mon enquête et essayé de trouver ce lien. Je l’ai plus ou moins trouvé mais j’ai tout de même été assez surprise par la suite des évènements. Le personnage auquel je me suis le plus attaché est Claire. Une jeune adolescente qui a tout perdu et qui porte une immense culpabilité en elle, suite à l’assassinat de sa famille d’accueil. Sa blessure à la tête, à Londres, l’a changée. Elle ne peut plus se concentrer comme avant, elle est prompte à agir dans ses paroles et dans ses actes. Elle ne peut plus faire confiance à personne. Mais elle apprendra et arrivera à sortir plus ou moins de sa coquille. J’ai dévoré La dernière à mourir. J’aime le style de Tess Gerritsen. Elle ne nous laisse aucun temps mort. L’enquête est bien menée. Les rebondissements sont nombreux, notamment sur la fin, avec les implications des uns et des autres, qui fait quoi, qui a fait quoi, qui est coupable. Et ce point est normal dans un policier. Elle ne nous laisse pas sur notre faim, tous les éléments sont traités. Tous les ingrédients d’un bon polar sont présents avec des assassinats, des doubles jeux, les nombreuses ramifications, les jeunes qui se mettent en tête de mener leur enquête, de trouver l’origine de ce qui se passe au sein de cet établissement. Malgré tout, il y aura deux personnes heureuses à la fin de ce roman et je suis ravie pour elles. Tess Gerritsen nous démontre toutefois qu’il faut avoir la foi, essayer de faire confiance à l’autre pour tenter de survivre, de mener à bien une mission, même si ce n’est pas facile lorsque l’on est un jeune ado, en proie à des souvenirs violents.
Angélita
Bonjour Nanou, Aucune réimpression de ce livre n'est prévue aux éditions Presses de la Cité. En effet, c'est désormais la maison d'édition J'ai Lu qui publie l’œuvre de Diana Gabaldon. Nous vous conseillons de vous adressez directement à elle pour avoir plus d'informations. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Steph64, Aucune réédition de ce livre n'est prévue aux éditions Presses de la Cité. En effet, c'est désormais la maison d'édition J'ai Lu qui publie l’œuvre de Diana Gabaldon. Nous vous conseillons de vous adressez directement à elle pour avoir plus d'informations. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
pour Steph64, vous trouverez L'Echo des Coeurs Lointains, chez France Loisir si vous n'êtes pas au club, trouvez une amie qui y sera ! Bonne lecture
Angel
Bonjour, Quand est ce que vous réimprimez ce tome ? Impossible de le retrouver... Sniff
Nanou
Pourquoi ce livre : Parce que la couverture me plaisait et que la 4ème me promettait une lecture amusante. Et je ne me suis pas trompée ! J’ai bien ri tout au long de cette histoire. Des passages un peu plus sérieux et tendres (moi qui n’aime pas vraiment ça, cette fois-ci, c’est passé sans problème). Une histoire de vaches qui pourrait être transposée aux humains (sauf l’histoire d’abattoir et de viande, bien sûr) avec ses questions sur l’homosexualité, la fidélité, la famille, l’amour … Bref, des choses de la vie. Un vrai moment de détente que je pense poursuivre, quand je trouverai d’autres titres de David Safier. On a même droit à un peu de musique ! http://www.accrobiblio.fr/archives/2015/02/13/31540943.html
Accrobiblio
Elle a 12 ans, son frère Alex, 6. Il y a de la terreur dans leurs yeux. Ils meurent de faim. Leur mère les brutalise. Ils trompent leur ennui avec des jeux dangereux. Elle vole pour améliorer son quotidien mais vit dans ses rêves et s’imagine une vie toute autre. La fille sans nom déshumanise complètement l’héroïne de ce roman. C’est peut-être ce qu’a voulu l’auteur, ne pas donner de prénom à son adolescente qui devient au fil des pages une jeune femme. J’ai également l’impression qu’elle ne veut pas que le lecteur s’attache à cette fille. Pourtant, il y a quelques petites accroches mais bien minces, pour mon compte. Je me suis un petit peu attachée à elle. La fille sans nom pourrait être toutes les filles ayant vécu à cette période, dans ce pays, au sein de foyers identiques. Ce qui m’a plu chez cette jeune fille, c’est son envie d’aller de l’avant, de trouver des refuges dans les livres, dans l’imaginaire, pour fuir un quotidien plus qu’instable, une mère qui rabaisse ses enfants, une femme qu’elle connaît par coeur et dont elle se méfie tout le temps. Elle a un sacré caractère. Elle se construit et oscille entre faire confiance aux autres et avoir des amis ou rester en retrait pour ne pas souffrir. Elle sait qu’elle pourrait réussir si elle travaillait mieux, mais elle n’en a pas envie. Elle fait comme bon lui semble. Elle n’a aucune attache à part ses frères, et encore. Elle pense toujours à cette mère qui la bat, qui ne la pousse pas vers le haut. Elle veut, malgré tout, lui faire plaisir, en lui envoyant des cadeaux. On a l’impression qu’elle se languit d’elle, de la vie qu’elle menait auprès d’elle, surtout lorsqu’elle rencontre des gens qui lui apportent un peu de réconfort. D’un autre côté, elle connaît cette mère à fond et ses nombreux défauts. Elle n’hésite pas à fuguer et ensuite à mentir. Une jeune fille qui se retrouve, tout de même, abandonnée, qui doit trouver sa place dans un foyer où elle passera de nombreuses années. Ah bien sûr, il y a les vols, les mensonges… mais que ne ferait-elle pas pour améliorer un tant soit peu son quotidien et celui de ses frères ? Ils manquent de tout et surtout ils ont toujours faim. D’ailleurs, elle aura toujours cette sensation. La fille sans nom doit se construire, portée par ses rêves, son amour de la littérature. L’auteur ne la juge pas, loin de là et les lecteurs non plus. On se demande comment peuvent vivre, survivre, les enfants face à de tels parents, face à cette mère qui ne pense qu’à elle, qu’à ramener des hommes chez elle, à les chasser, à boire et surtout à martyriser ses enfants lorsqu’elle est réveillée. Ce qui est vraiment dommageable pour ces enfants, c’est que l’espoir est toujours anéanti. Pas étonnant qu’ils comprennent tout, se révoltent, qu’ils soient en colère de ne pas être aimés par la famille et les amis de l’école. Ils souffrent continuellement et comment ne pas faire souffrir les autres dans ce cas. C’est un système d’auto-défense car ils ont peur de se ridiculiser, de ne pas être compris. Cette souffrance morale engendre également une souffrance physique car ils ne grandissent pas de la même façon que les autres. Ils sont en retard. Les chiens ne font pas des chats. Cette phrase est peut-être réductrice, mais c’est le sentiment que me procure ce premier roman. Rien ne change. On dirait que le schéma familial se reproduit. Qu’en sera-t-il le jour où elle aura des enfants, si elle en a ? Je ne garderai pas un souvenir impérissable de ce premier roman d’Angelika Klüssendorf. Le roman est très court, c’est vrai et en un peu plus de 200 pages, tout est dit. La plume est malheureusement assez répétitive.
Angélita
Bonjour, Est-ce que ce livre va être de nouveau édité ? Il est impossible de le trouver nulle part ... Merci,
steph64
à notre chèr danielle. souvenirs d'amour est une belle histoire. j'ai la cherche partous mais ??????????
benyamine
Je suis en train de lire ce livre excellent, et quelle ne fut pas ma stupéfaction lorsque je constatais que l'on passait de la page 416 à la page 385, pour répéter tout un passage... Puis, de retour à la page 416 bis, le livre reprend à la page 449 : les pages 416 à 449 sont donc remplacées par les pages 385 à 416 ! Il me manque tout un passage du livre : d'autres lecteurs ont-ils remarqué cette étrange anomalie ? Sinon le livre est génial, même si je ne peux pas juger l'intrigue dans sa totalité ^^
Julia
J'ai adoré et dévoré "le rêve et les amours de la grenouille" , il me semble que Madame Fischer a écrit mon histoire en très édulcoré,. Je suis née et vécu dans les corons miniers de Lens jusqu'à mon mariage fuite , à l'âge de 19ans. Bcp trop à dire , simplement hors le thème du roman , j'adore le style de l'auteure.
Claudia
Bonjour Je recherche une édition du livre "La Malvialle" qui date de 1991. c'est une édition du Club France Loisirs réalisée avec l'autorisation des presses de la Cité. Merci de ma dire où je pourrais trouver cette ancienne édition. Cordialement Aline Canaan
linou
je ne connais pas cet ecrivain aidez moi à la connaitre je recommencerai à son premier roman merci <3
angyandy
Bonjour Est-ce que les derniers tomes de la serie (la neige et la cendre / les canons de la liberte) sont encore disponibles en version numérique (ibook) ? si oui, où pourrais-je les télécharger ?
fanfan
Noria est une toute jeune fille lorsque son père décède après qu’elle ait été sacrée Maître de thé. Il lui avait auparavant montré le secret de la famille, une source d’eau cachée. Source d’eau qui prend tout sens alors que l’eau est contrôlée par les autorités et que ceux qui tentent d’en avoir plus sont tués. Noria est amie avec Sanja, une jeune fille futée qui s’occupe de tout réparer. J’aurais voulu le commencer plus tôt pour donner ma chronique tôt également. Mais cela a été sans compter un déménagement et des heures de lecture qui n’ont pas eu lieu. Toutefois, si j’ai dû attendre, je ne le regrette absolument pas car ce roman est absolument magnifique, plein de poésie, de sens, d’inquiétudes, surtout que le pays est en guerre, que les soulèvements sont légion, que les actes sont sévèrement réprimés, que l’armée et les délateurs sont partout. L’eau, l’eau, l’eau. Sans elle, on ne peut rien faire. Et lorsque les autorités la rationnent, qu’elle est payante, que peuvent faire les habitants ? Noria a sa petite idée à ce sujet. Aider son amie Sanja et après tous les habitants de son village, quitte à ce qu’elle soit dénoncée et bien pire encore. D’ailleurs, le lecteur apprend au fil des pages ce qui arrive à ceux qui ont leur maison avec un rond bleu. Noria a une autre idée. Partir à la conquête des terres interdites suite à l’écoute d’enregistrements. Mais est-ce que cela sera possible alors que tout le monde est surveillé et pas libre de mouvements ? Elle doit prendre soin de sa source, qu’elle ne faiblisse pas. La mort, la mort, la mort. L’auteur nous démontre que l’eau et la mort sont étroitement liées et en tout. A chaque partie, elle commence par l’une et l’autre pour le corps, le mouvement,… Dans quel pays vivent-ils ? Ils doivent se protéger des insectes. Il ne reste pratiquement plus rien. Tout a été englouti par l’eau (encore !), ils ont des vestiges de notre monde (ustensiles, livres…). Noria s’interroge beaucoup sur notre monde actuel, elle tente de l’imaginer avec ses personnes, ses saisons, ses pays. Elle semble nostalgique de ce monde-là, de ce qu’elle ne connaît pas. Pour ces habitants, c’est le monde d’antan. Mais ces habitants agissent avec des révérences face aux autorités. Ils semblent renfermés sur eux-mêmes. Si le lecteur pouvait penser que la famille de Noria est soudée, au fil des pages, il va se rendre compte que non. La mère part, laissant son mari et sa fille. Sa fille va tenter, à la mort de son père, d’avoir des nouvelles de sa mère, mais tout est coupé. D’ailleurs Noria en veut à ses parents de l’avoir laissée seule. Elle doit faire face à un monde où tous sont fichés, surveillés et où il lui est difficile de prendre des décisions. Noria a son amie, même si elles semblent toutes les deux moins proches et que Noria s’interroge. J’ai vraiment apprécié la cérémonie de thé avec les coutumes – comme asperger la pelouse, se laver les mains, le tintement de la cloche -, la maison de thé, les invités qui doivent se conformer aux coutumes. Tout cela démontre l’égalité de tous face à l’eau, qui est choisie selon le thé. Le thé est suprême, divin. Ils ont toutefois des efforts à faire en matière d’égalité homme-femme car Noria est sacrée mais vraiment parce qu’elle habite un village et qu’il n’y a personne d’autre car il semblerait que ce métier soit dévolu aux hommes. Le maître de thé doit consigner dans des carnets tout ce qu’il fait. L’héritage de Noria est donc conséquent puisque cela se transmet de père à enfant. En nous décrivant ces paysages qui ont changé, l’auteur semble mobilisé pour l’environnement et les dégâts causés par les être humains. Sécheresse dans ce pays. Avec une eau rationnée et aussi trafiquée, la population est malade. Je remercie les Editions Presses de la Cité pour leur confiance
ANGÉLITA
à quand la suite des aventures de Claire et Jamie ?
ferrini
Bonjour Ferrini, Le dernier livre de Diana Gabaldon, publié le 16 octobre 2014, s'intitule "Le Prisonnier écossais". Vous y retrouverez Claire et Jamie... Bonne lecture !
Les éditions Presses de la Cité
Mo Hayder est l'une de mes romancières préférées... J'achète ses livres dés leur publication et je les lis d'une traite !!! Elle crée des situations terrifiantes et dérangeantes ...Parmis ses oeuvres ,celles que je préfère ,sont TOKIO ,L'HOMME DU SOIR ,PIG ISLAND..... Ses personnages sont tous torturés par leur passé...et elle arrive à nous faire partager leurs angoisses .... c'est LA REINE DU POLAR!!!
arno02
J'adore les romans policiers ... je n'ai pas encore lu de livres de Mo Hayder , mais j'avoue que cette intrigue me met en appétit si j'ose dire ... !!! Ajouté à ma liste pour un prochain achat ... !!!
Effie
Moi qui aime énormément les romans policiers, de terrorisme ou franchement, j''avoue que j'aimerai bien lire celui la. il doit etre terriblement angoissant. voila ce que je pense. cet auteur, dont j'ai pas lu un seul livre, doit etre véritablement un maitre dans le genre. nicole reijasse
jolie123
Fascinant et terrible j'adore parfois j'ai très peur mais l'intrigue me patio ne je suis scotchée à mon histoire et je n'arrive pas à laisser pour plus tard
mazette
J'essaie d'acheter la version numérique de La neige et la cendre, sans succès. Pouvez vous me dire si cela sera encore possible prochainement ?
Vony
Bonjour, J'aurais voulu savoir si une réédition de La neige et la cendre/Les canons de la liberté était prévue car ce tome est introuvable. Merci
Marguerite
Bonjour,y aura t’il une réédition de la suite de la saga, c'est à dire l’écho des coeurs lointains t.1 et 2 en un même livre? Merci d'avance pour votre réponse.
Virginie
Pourquoi avez-vous interrompu la publication de l'exceptionnelle saga maritime de Julian Stockwin alors que vous avez publié la totalité des ouvrages de Patrick O' Brian . Ce domaine est pauvre en littérature . J'ai lu et relu l'intégralité des ouvrages des tout aussi talentueux C.S Forester et Alexander Kent , en attendant une éventuelle suite des aventures de Thomas Kydd . Un ancien second-maitre infirmier de la Marine nationale qui a navigué sur toutes les mers du globe et qui aurait tant aimé continuer à naviguer auprès de T. Kydd . Bien cordialement .
Bosco
Je conseille ce livre pour tous ceux qui n’ont pas l’esprit obtus, qui ne vont pas juger ces juges, qui s’intéressent un tant soit peu à l’histoire allemande, avant la Seconde Guerre Mondiale, qui aiment les livres racontant des tranches de vie sans aucune fioritures. Ce n’est pas un véritable coup de coeur même si je n’ai pas été du tout déçue. On ne peut pas parler de coups de coeur lorsqu’on détaille la vie de personnes qui souffrent, même si c’est très bien écrit, que l’on avale les pages, que l’on ne peut pas laisser tomber l’histoire. Cela se passe à Berlin, au début des années 30, certes, dans une ville qui compte 6millions d’habitants (qui meurent de faim), mais cela pourrait se passer ailleurs, à Paris notamment, là où il y a de nombreux orphelinats, où ces jeunes de l’Assistance Publique souffrent. Car en définitive, la vie n’est pas rose dans ces institutions. Oui, ils ont un toit, oui, ils ont un couvert (pas top non plus), mais ce qui leur manque le plus, c’est la liberté. Il sont brutalisés psychologiquement et physiquement. Ils doivent se conformer aux règles établies. Difficile dans la rue, c’est vrai, de s’y conformer, lorsque l’on n’a pas les papiers adéquats pour trouver un logement ou tout simplement pour travailler. Malheureusement, avant 21 ans, on appartient toujours à l’Etat. Ces jeunes ont choisi la liberté, la faim, dormir dehors, se retrouver dans des endroits chauds spécialement ouverts le jour. On pourrait penser que ce sont des animaux, ils n’ont pas de vie, ils sont toujours sur le qui-vive. Ils ne respectent pas les prostituées et les femmes en général. La prostitution est un énorme marché. Les prostituées sont très bien encadrées par leur souteneur. La violence est partout et visible. Ce qui se dégage de ce livre est une belle histoire de fraternité entre ces jeunes qui appartiennent à une bande. Y entrer n’est pas simple. En effet, il faut être sûr qu’un mouchard n’ira pas parler à la police. Ils ont leurs codes. Ne pas être plus de trois. Un chef permettra aux autres de manger, d’avoir des cigarettes, d’avoir également un toit. Ils sont peu à s’interroger d’où vient cet argent qui arrive. Ils sont frères, frères de sang. Ils se soutiennent dans les bons, comme dans les mauvais moments. Ils ne se soulèvent pas contre l’autorité de ce chef, car ils savent que ce sera pire sans lui. On pourrait dire que c’est à la vie, à la mort. Ceux qui partent, les autres pensent qu’ils ont été arrêtés par la police. Berlin est tellement grande qu’ils doivent changer de quartier pour ne pas être retrouvés. Car qu’arrive-t-il à ceux qui ont décidé de partir, d’avoir une vie autre, d’avoir passé un cap supérieur ? La peur de la police est toujours présente. La peur des autres gangs également. C’est la loi du plus fort qui prime mais tout de même avec un certain respect. La prostitution et la criminalité règnent. D’ailleurs, on peut s’interroger comment ils peuvent tout de même se payer des cigarettes, de l’alcool, des filles (l’auteur nous donne le coût de tout, démontrant qu’ils doivent tout de même faire attention même en ayant un peu d’argent. L’alcool et la cigarette aident à tenir. Heureusement que ce livre a été réédité. Il nous permet de nous rendre compte de ce qu’a pu être la vie en ce temps-là. D’ailleurs, pourquoi ce livre a-t-il vraiment disparu ? Même pour les autorités de l’époque et future, il ne fallait vraisemblablement pas donner la vérité sur toute cette misère humaine, sur tous ces jeunes abandonnés par leurs parents ou qui avaient choisi de fuir une existence plus ou moins misérable ou qui ne leur correspondait pas. L’auteur ne les juge pas, il informe juste avec des mots vrais. A-t-il fait partie de cette jeunesse ? En effet, il a disparu et aucune nouvelle n’a filtré quant à son avenir. A méditer, l’Allemagne, en ce temps-là, avait instauré que tous ces habitants étaient égaux. Egaux, oui, mais dans la misère.
Angélita
Bonjour, Je cherche désespérément ce volume ainsi que celui regroupant "le voyage" et "les tambours de l'automne". J'ai réussi a trouver le premier volume à prix raisonnable malgré sa rupture mais apparemment j'ai trop tardé pour les suivants.... J'imagine qu'étant donné que ces deux livres sont désormais également en rupture sur tout l'Internet, cette situation restera définitive ? Merci d'avance
flo
Glory Fischer attend que tout le monde soit endormi pour aller retrouver un chaton. Mais un incendie criminel ravage la maison et la grange. Elle arrive à s’en sortir. Six ans plus tard, on la retrouve dans un hôtel où a lieu un concours de danse auquel sa soeur participe. Glory, saoule, retrouve un homme. Le lendemain, elle est retrouvée assassinée sur la plage. Commence l’enquête de police. Sur les lieux, au moment du drame, Mark Bradley et sa femme Hilary. Mark Bradley est automatiquement soupçonné car il connaît Glory. En effet, il a été soupçonné de détournement de mineure lorsque Tresa, la soeur de Glory, est tombée amoureuse de lui. L’enquête entraînera Cab Colton sur les lieux de vie de Glory et Mark. Il rencontrera divers personnages qui veulent que Mark Bradley paient pour le passé et le présent. Se laissera-t-il prendre au piège ? Je ne m’attendais pas à une telle chute. Soit, je suis vraiment naïve, soit je suis tellement plongée dans l’enquête que je dévore les pages sans trop me poser de questions, laissant le suspense agir sur moi pour me donner un bon final. Personnellement, L’empreinte du soupçon n’est pas véritablement un coup de coeur même si le roman est très bien construit. Je pense que j’évolue dans mes lectures. J’ai besoin de plus de tensions dans les thrillers, les policiers. Comme si je n’avais pas assez de tensions dans ma vie actuellement. Mais cette tension dans les lectures me permet de m’évader. L’empreinte du soupçon continuera bel et bien à la fin du roman. Car Hilary ne sais pas si elle doit toujours faire confiance à son mari. Elle ne sais pas s’il lui a dit la vérité. Alors même si elle enfouit ses doutes au plus profond d’elle-même pour continuer à avancer, le soupçon pourra toujours resurgir. Le roman est riche en personnages. Certains sont des héros qui ne font confiance à personne. A un moment ou un autre, ils sont liés par l’histoire. L’auteur s’attache à revenir sur des moments du passé pour tenter de nous dévoiler ce qui a pu bien passer cette fameuse nuit de l’incendie. Mais tout se décantera dans la quatrième partie, car tout va s’enchaîner. Comme dans tout roman, il y a les bons et les mauvais. Mais je ne me suis attachée à pratiquement aucun des personnages. Peut-être Cab, l’enquêteur et celle qui l’aide dans son enquête. J’ai aimé comment cela se finit pour eux. Il met son passé de côté pour tenter de vivre enfin sa vie amoureuse. Car bien sûr, il sait ce qu’est la mort. Il en a été le témoin et bien plus. Cab n’est pas si torturé que ça. Il s’est fait avoir par une femme, celle qu’il considérait comme sa fiancée. Il semble vouloir faire payer les autres, mais grâce à l’amour qu’il porte à sa mère, il n’est pas obtus, ni si macho que ça. La vengeance est la trame de ce roman. Le coupable est idéal. Une mère veut venger sa fille, sans avoir toutes les données en main. D’autres ont trop de choses à cacher pour être tout à fait honnêtes. Mais entre des personnes bien installées dans la communauté et des « étrangers », vers qui peut-on se tourner ? Brian Freeman arrive à nous démontrer ce que l’on peut trouver dans n’importe quelle petite ville, n’importe quel village, n’importe quelle enclave que ce soit aux Etats-Unis ou ailleurs. Difficile de se faire une place dans une communauté. On veut s’intégrer et on accepte des amis sans penser à mal. Quand on est professeur, cela peut très vite mal tourné. On est vite soupçonné. La méfiance et les accusations tournent vite au désavantage de l' »étranger ». Les gens prennent le parti de ceux qui sont là depuis longtemps. Et bien entendu, il y a tellement de choses à cacher. Mark est un homme en colère depuis plus d’un an. Il a rencontré la femme idéale. Il l’aime mais est-il vraiment au-dessus de tout soupçon ? Hilary, sa femme, a des soupçons, qu’elle balaie très vite. Elle est forte, ne se laisse pas marcher sur les pieds et elle se moque de ce que l’on peut penser d’elle. Elle s’est engagée à aimer cet homme qui la vénère, qui n’a pas peur d’elle, qui n’a pas peur qu’elle lui soit supérieure. Le lieu de l’intrigue est absolument magnifique. Grâce aux mots de l’auteur, nous avons les images qui se forment dans notre esprit. Un espace sauvage entouré d’eau où le temps n’est pas clément. Avec la Floride, cela crée un formidable contraste. Malheureusement, la victime est bel et bien Glory. Elle a assisté à un incendie, elle a vu le criminel. Pendant six ans, elle a mal tourné. Et au détour d’une rencontre, elle meurt assassinée. Car la vérité n’a jamais été dite sur ce qui s’est réellement passé cette nuit-là. Que peut-on demander à des enfants, à des amies, qui connaissent le bien et le mal, certes, mais qui ne semblent pas avoir conscience de la portée de leurs actes.
Angélita
bonjour J'aimerais acquérir les deux tomes de l'écho des cœurs lointains sous cette forme (bleue pour le tome 1 et rouge ocre pour le 2), mais meme chez vos partenaires je ne les trouve plus surtout le 2 ou alors a des prix exorbitants 75 voir 90 euros, alors que sur votre site il est a 25.40. Le 1 je le trouve à 25 euros. meme si j'adore la saga, je ne me vois pas mettre 90 euros ds un livre. Merci a vous de bien vouloir m'aider
marjorie
Bonjour, quand est ce que ce livre sera réédité car il est introuvable partout.... Merci
seb_dijon
J'aimerais acheter ce livre dans l'édition presse de la cité mais impossible à trouver... Va-t-il être de nouveau disponible?
Isardee
Bonjour, j'aimerais savoir quand apparaîtra le Tome 3 de l'Echo des coeurs lointains. Merci; Cordialement. Maria
Maria
Ce livre n'a jamais été réédité ni publié en poche. Du coup, il est totalement introuvable si ce n'est d'occasion et hors de prix.
Tabernic
Bonjour, Est ce que les volumes 7 et 8 de la série le Cercle de Pierre de Diana Gabaldon sont encore disponibles en version numérique ? Les liens communiqués il y a un mois ne fonctionnent plus Merci par avance
Camille
Dinah Jefferies nous offre sa plume qui est tout en douceur et en poésie. Son style est vraiment très beau et nous offre en prime un magnifique voyage à travers la Malaisie. Une bonne touche d'exotisme ponctue tout le long cette jolie lecture.Pour le coup, j'ai vraiment ressenti l'attachement de l'auteur à ce pays. C'est donc un bon livre contemporain avec un drame familial touchant et prenant.
Au jardin suspendu
Comment se procurer les fils de la liberté ? il est indisponible de partout. Merci
Marie13
Bonjour Ju91, En effet, "Le Prisonnier écossais" est le dernier livre de Diana Gabaldon publié par les éditions Presses de la Cité. Il n'y en aura pas d'autres. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, Si j'ai bien compris votre précédent commentaire vous ne comptez pas traduire le dernier roman de la série de Diana Gabaldon en question intitulé : Written in my own blood's heart en anglais ? Merci par avance
Ju91
Bien reçu il y a une dizaine de jours et notre première impression est confirmée. Ce cru est une belle réussite à tous points de vue. Vous pouvez tenter de gagner un exemplaire de cet almanach (jusqu'au 30 novembre à minuit) en vous rendant sur cette page : http://www.lorrainetv.com/jeux-et-concours/almanach-tdf-2015/
Lorraine TV
Bonjour, vous avez réédité plusieurs tomes de la série "le chardon et le tartan", le dernier étant : la neige et la cendre, les canons de la liberté. Quand viendra le prochain ? (j'aimerais continuer la collection dans le même style de couverture et d'impression). D'avance merci.
Neige
L'Echo des Cœurs Lointains tome II J'ai comme l'impression que l'histoire n'est pas terminée.
Didu
Je me demande si vous compter réimprimer L' écho des coeurs lointains car je ne les ai pas encore lu et je les trouve dans aucune librairie.
vanessa
Qui est Wi Duc Tu?
Mich42
Bonjour Samix, "Infiltrée" de Taylor Stevens, qui voit Vanessa Munroe infiltrer une secte, est également disponible aux éditions Presses de la Cité : http://www.pressesdelacite.com/site/infiltree_&100&9782258085183.html. Pour le moment, nous n'avons pas d'autre parution prévue. Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
A quand la sortie des 2 prochaines aventures de Vanessa Munroe ???
Samix
Bonjour, Ce livre est-il la suite de la saga outlander? ou bien est-ce simplement l'histoire de Jamie? De son point de vue? Merci =)
Sandra
Lors d’un match, Thomas Linley tente de séduire une femme qu’il a connu un nuit. Barbara Havers a un voisin dont la petite fille a été « enlevée » par la mère. Elle est dans tous ses états et se propose comme détective privé. Au mois d’avril, cette petite fille est enlevée en Toscane. Contre toute attente, Thomas part mais Barbara n’a pas dit son dernier mot. Elle enquête, distille des informations aux tabloïd même si son avenir, au sein de la Met, est en jeu. Par la force des choses, j’ai mis pas mal de temps à lire ce roman, près de deux semaines pour un livre de près de 700 pages. En effet, pendant quelques soirées, je n’ai pas pu lire. Et le reste du temps, j’ai été prise par cette histoire que j’ai savouré tout le long car j’ai adoré retrouver l’inspecteur Linley et Barbara Havers. On va donc dire, qu’à ce moment-là, j’ai fait durer le plaisir. J’adore ces deux personnages récurrents des romans d’Elizabeth George dont j’ai lu la plupart des romans. Je ne me rappelais pas que l’auteur avait autant d’humour, car j’ai franchement eu le sourire à certains endroits, lors de certaines phrases prononcées. De l’humour noir, certes, mais des fois de l’humour tout court entre de nombreux personnages mais aussi l’incompréhension, la barrière de la langue entre Havers, avec son caractère, et Salvatore. Le titre Juste une mauvaise action est très bien trouvé. L’auteur nous dévoile assez rapidement les soupçons de culpabilité qui pèsent sur le père de la petite fille enlevée. Mais tout comme Barbara, en tant que lectrice, je n’ai pas voulu y croire. Pas parce que je suis amoureuse du personnage interprété par le père, non, ni parce que j’éprouve de l’admiration. Mais je voulais que ce soit quelqu’un d’autre qui soit coupable. Car ce père a juste commis une mauvaise action pour l’amour de sa fille, le seul enfant qui lui reste et qu’il ne veut pas perdre, même s’il n’apparait sur aucun papier officiel. Outre cette histoire d’enlèvement et ce qui en découle, nous avons toujours les relations entre Linley et Barbara. Le premier s’interroge sur sa coéquipière qu’il connait depuis de nombreuses années. Une relation faite de non-dits également et de respect. Malgré les doutes qu’il éprouve, ce qu’il doit accomplir en tant qu’inspecteur, il veut lui laisser une chance, la couvrir. Mais c’est dur. Il est tiraillé entre sa conscience professionnelle, son chef et surtout l’amitié, car c’est bien une histoire d’amitié indéfectible, qu’il éprouve pour Barbara, qui l’a soutenu sur de nombreux coups durs. Juste une mauvaise action est donc un roman sur l’amitié. Car Barbara, flic, use et abuse de ficelles, quitte à ne plus avoir d’emploi, malgré ses talents d’enquêtrice. Elle est et reste un personnage hors du commun que ses semblables n’aiment pas car elle reste hors des sentiers battus, par son caractère, son style vestimentaire et surtout comment elle accomplit son travail. Barbara, amie (et amoureuse) d’Azhar, veut lui laisser toutes ses chances et le couvrir. L’amitié, également, se dessine entre Salvatore et Barbara. Malgré ses habits, pour l’Italien, elle est attirante avec son teint d’Anglaise et ses yeux bleus. Même s’il sait qu’elle le trahit, il la couvre tout de même. Est-ce également de l’amitié entre Havers et le journaliste du tabloïd. Il ne la couvre, la menace constamment de sortir des papiers, mais en définitive, pour son dernier papier, il ne nommera pas le sergent. Elle en prend bonne note et sait qu’elle ne donnera plus aucune information. Dans son roman, il y a bien entendu des personnages que l’on ne supporte pas, comme la mère et la tante et surtout les grands-parents de la petite fille mais aussi l’amant de la mère. Il y a également le grand chef, une femme, de Linley et d’Havers, mais aussi ce misogyne qui veut tout faire pour faire tomber Barbara. Quelle plaie ce type ! Heureusement que tous savent comment il est mais en faisant ces enquêtes sur Barbara, puisqu’il cherche à s’en débarrasser, oblige le grand chef à prendre des décisions. Il y a également ceux qui sont en Italie. A part l’enquêteur, les autres franchement, on n’aurait pas envie de les rencontrer ou avoir affaire à eux. J’ai retrouvé avec bonheur, même si c’est pour quelques pages, Simon St James et sa femme Deborah. Elisabeth George ne fait en aucun cas du neuf avec du vieux. Dans Juste une mauvaise action, tous les ingrédients du bon polar y sont. Un enlèvement, une famille abandonnée pour une femme, une enquête avec de nombreuses ramifications, des personnages atypiques, de la folie et aussi de nombreux rebondissements auxquels on ne s’attend pas, comme un décès, une bactérie tueuse. En plus le cadre ne gâche rien puisque nous sommes partis en Toscane, une région que j’ai visité et que j’ai adoré. J’ai toujours aimé la plume d’Elizabeth George et avec ce roman cela ne change pas. On ne s’ennuie pas même si certaines descriptions sont nombreuses. Elle jongle avec de nombreux personnages, avec leurs caractères, avec maestria. Tout coule de source. Aucun temps mort, aucune répétition même si la nouvelle relation à laquelle aspire Linley peut sembler lente à se mettre en place. Mais l’homme est un Lord, il est le parfait gentleman. Il préfère prendre son temps.
angelita
Bonjour, Pourriez-vous me dire comment et où me procurer l'echo des coeurs lointains tome 2 car il est indisponible dans toutes les librairies que j'ai pu faire ... Merci d'avance. Cordialement
ldu
J'ai particulièrement apprécié le roman "La vérité pour héritage". Je ne connaissais pas l'auteur mais elle m'a conquise par la richesse de sa langue et de son style. Tenir en haleine avec une histoire de famillettoute "en demi-teintes et en details subtils....il faut le faire.
M.Stock
Voilà, je viens enfin de me prendre ce "Fétiches" de Mo Hayder (mieux vaut tard que jamais...) ! Et surtout, j'ai vu la magnifique couverture de "Viscères", son prochain roman à paraître en janvier 2015, c'est clairement l'une des plus réussies depuis la nouvelle maquette de la collection Sang d'encre (avec aussi celle, superbe, de l'excellent "La Cabane des Pendus" de Gordon Ferris - que j'aimerais tant pouvoir relire un jour, lui aussi !) : elle est percutante, esthétique, elle attire le regard et provoque immédiatement l'attention et l'intérêt du lecteur ! Bien vu, elle ne passera pas inaperçu sur les tables des libraires ! D'ailleurs, celle du prochain roman de Martha Grimes non plus, et je trouve que c'est ce type de couverture, à la fois étrange, liée au titre (ou à l'intrigue) du roman, esthétique, flashy et moderne, qu'il faut justement à tout prix rechercher pour illustrer vos romans ! Juste une dernière chose : je regrette juste que depuis mars dernier je crois, vous ayez à nouveau renoncé à commenter le contenu des livres que vous publiez à la fin du résumé. Comme je le disais l'an dernier, cette dernière phrase du résumé de "Fétiches" donnait vraiment encore plus envie de se jeter sur ce roman, pourtant, inexplicablement, vous vous êtes remis à publier - notamment pour vos polars - des résumés bruts, sans même l'accompagner d'un petit commentaire expliquant pourquoi vous avez choisi de le publier, donnant envie au lecteur en développant un minimum les qualités du livre publié. Croyez-moi : avec les innombrables polars (par exemple) qui sont publiés chaque semaine, si vos nouveautés n'attirent pas l'oeil dès la couverture ou si, une fois la curiosité du client piquée, celui-ci s'empare du livre pour lire un résumé qui, de toute façon (puisqu'en plus vous ne publiez, en nouveaux auteurs, pratiquement plus que des "procedural" ultra-classiques et banals ou des polars visiblement féminins) risque fort de ressembler à des dizaines d'autres résumés lus ailleurs, et le client se désintéressera alors immédiatement dudit livre ! C'est pourquoi il ne faut surtout pas négliger la "présentation globale" (quatrièmes de couverture comprises) de vos publications et qu'à chaque résumé, il faut aussi ajouter à la fois une accroche intrigante et un commentaire mettant en valeur les qualités du livre ! D'autant plus que vous refusez toujours de mettre des bandeaux d'accroche autour de vos publications, comme le font pourtant la plupart des autres éditeurs. Enfin, pour terminer, sachez que je n'ai cessé d'offrir et de conseiller autour de moi le superbe "Tu es le mal" de Roberto Costantini, qui constitue - avec "Les Lumineuses" de Lauren Beukes - en vérité la dernière nouveauté de grande envergure et de qualité supérieure depuis sa parution en septembre 2012, et j'ai systématiquement eu des retours de lecture plus qu'enthousiastes, toujours accompagnés de la même question : "Est-ce qu'il y a d'autres polars de cet auteur ? " ou "Quel dommage qu'il n' y ait pas d'autres enquêtes de Balistreri !", et ce y compris sur le forum du site Polars Pourpres comme vous pourrez vous-même le constater !... Comme quoi, il faut vraiment à tout prix que vous donniez à cette trilogie et à cet auteur si talentueux une seconde chance en France, mais cette fois-ci en soignant autant la "présentation globale" que la promo accompagnant sa sortie (et à une autre période que la rentrée littéraire aussi !...) !! Je garde espoir en vous, et vous supplie de m'écouter, moi ainsi que tous les autres qui demandent eux aussi le retour de Costantini. Cordialement.
N.L.
Bonjour Céline, Merci pour votre intérêt pour les œuvres de Diana Gabaldon. "La neige et la cendre", et "Les canons de la liberté" sont séparément disponibles en numérique depuis novembre 2013. Vous trouverez un lien d'achat sur notre site juste au-dessous de la couverture sur les pages http://www.pressesdelacite.com/site/la_neige_et_la_cendre_&100&9782258063365.html et http://www.pressesdelacite.com/site/les_canons_de_la_liberte_&100&9782258072336.html. Chaque titre de Diana Gabaldon est en effet disponible en numérique séparément. Bonne lecture !
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, Quand est-ce que ces tomes seront disponibles en version numérique? Merci d'avance
Céline
Bonjour, Je voudrais savoir quand est-ce que ce volume sera disponible en version numérique? Merci d'avance. Céline
Céline
Bonjour Helwy, Nous vous remercions pour votre lecture attentive des livres d'Elizabeth George. Leur traduction n'est en effet plus assurée par Dominique Wattwiller, qui a récemment pris sa retraite. Nous vous invitons cependant à poursuivre votre lecture des œuvres de la "Reine du crime", et en particulier ce chef-d’œuvre de suspense psychologique... Bien à vous,
Les éditions Presses de la Cité
Pourquoi Dominique Wattwiller ne fait-elle plus les traductions? C'est vraiment dommage! J'hésite à acheter cette nouvelle aventure tant ma déception a été grande à la lecture du roman précédent traduit par Isabelle Chapman. "Lourdeur du style": voilà ce qui caractérise le mieux cette traduction... J'attends votre réponse qui sera déterminante pour mon choix
Helwy
Pour notre part, bien que ne l'ayant pas encore reçu, il nous a été donné de le consulter en librairie. L'avis général est que cette nouvelle formule est bien plus pratique que les versions précédentes à l'aspect trop "rigide et compact" qui était moins agréable à consulter. Les spirales sont un véritable plus : elles permettent de consulter une page de toutes les façons, en tous lieux, assis, couchés, et d'une seule main, de laisser l'almanach ouvert à la page souhaitée, posé sur son bureau, sa table de salon ou de nuit et d'y revenir à son gré. Quant à la qualité du papier, elle donne un aspect "ancien" à l'ouvrage, dans l'esprit des grands almanach d'autrefois, du Messager boiteux au Vermot. Enfin, la participation et la supervisation de Pierre Bonte, que nous adorons, sont une vraie plus value. A nos yeux, cette édition est en tous points une réussite et nous espérons que les prochaines seront conçues à l'identique.
Lorraine TV
Cher Kry, Nous sommes désolés que notre nouvel Almanach ne vous plaise pas autant que les précédents. Si nous avons ajouté une spirale, c'est pour qu'il soit plus pratique à consulter (cela évite de casser le livre), et si le papier a été changé, c'est pour que les lecteurs qui l'utilisent puissent écrire dessus, ce qui n'aurait pas été faisable sur un papier glacé. Nous espérons que vous aurez un autre regard sur ce bel objet. Cordialement, L'équipe des Presses de la Cité
Presses de la Cité
Je suis la collection Almanach des Terres de France depuis 5 ans et je viens d'acquérir l'édition 2015. Je pense, hélas, que ce sera la dernière année. Je suis déçue par : - la brochure (une grosse spirale : triste effet dans la bibliothèque) - la qualité du papier (médiocre par rapport au papier glacé) - ...et par voie de conséquence, de l'imagerie - le contenu réduit à la portion congrue malgré l'ajout d'un agenda. Bref, cette édition a perdu tout son attrait malgré un coût plus réduit qui reflète blen le manque de qualité. Kry
Kry
Ce roman, qui en plus d'avoir été couronné du Prometheus Award 2014, a été finaliste de nombraux autres prestigieux prix de SF, me tente énormément. En visitant le site de l'auteur, j'ai remarqué qu'il avait reçu de nombreux commentaires très élogieux de la part de la critique américaine. C'est pourquoi je voulais savoir s'il était possible que vous les traduisiez, afin de faire une revue presse pour ce roman ? Merci d'avance.
N.L.
Bonjour, pour "le prisonnier écossais " la commande est passée. J'attends que soit traduit le dernier livre de la série le cercle des pierres.
Flo
Bonjour Annick, Vous trouverez le prochain livre de Diana Gabaldon à partir du 16 octobre 2014 dans votre librairie. Il s'intitulera "Le Prisonnier écossais". Notez bien la date !
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, Un troisième tome de l'écho des cœurs lointains de Diana Gabaldon est-il prévu dans les mois à venir ? Dans l'attente de votre réponse, cdlt, Annick MAILLARD
Annick
Bonjour, J'aurais deux petites choses à demander à M. Siccardi : - Où est Saint Cabraire ? Est ce Saint Cézaire rebaptisé ? Vous etes très précis en parlant de Mons, des Tuilieres, de Beauregard qui ne sont que des hameaux alors pourquoi avoir inventé Saint Cabraire ? - Lors du trajet de Casimir pour aller au marché de Aups vous parlez du Lac de Sainte Croix !... Créé en 1973/1974 alors que le roman est censé se passer dans les années 20.... Petite boulette ? Je vous remercie d'avance de votre réponse. Nous vivons à La Motte et je me régale toujours de vos romans. C'est toujours très agreable ces histoires du Var d'antant. Merci, Bien à vous, Anne
Anne c.
Je trouve bien regrettable pour ne pas dire scandaleux et irrespectueux vis a vis du lecteur et de l auteur , de publier depuis plus de 10 ans les aventures de jamie et claire fraser et de prendre la décision de stopper . Déjà les délais de traductions sont vertigineux, maintenant on atteint des sommets. Je ne vous félicite pas. Une lectrice en colère
sophie
Bonjour. Pourriez vous le dire si le prisonnier écossais est la suite du tome 2 de l'écho des coeurs lointains. J'avais acheté toute la série en livre de poche, puis les 2 tomes des coeurs lointains chez vous ... et je suis sure qu'il y a une suite !!! quelle est elle ?? Merci pour votre réponse. Cordialement
Genyfer de Toulouse
Dernier tome sans intérêt . Ayant fait voyager ses lecteurs dans la préhistoire elle aurait dû faire retrouver le premier fils d'Ay la . D'autre part les ébats des deux personnages principaux sont de trop et récurrents . Martha
martha
1793 : la Terreur fait rage et à Nantes, plus qu'ailleurs, les “brigands” vendéens, les aristocrates et les cléricaux, sont les victimes toutes désignées de cette folie meurtrière incarnée par le sinistre Carrier, ses noyades organisées, ses mariages républicains et autres atrocités perpétrées au nom d'une purification révolutionnaire. Dans le bas Chantenay (quasiment au pied de chez moi), Lucile (12 ans) voit ses parents humiliés, attachés et exécutés sans autre forme de procès, dans une barque sabordée, et rapidement car la marée descend… Le retour vers le château familial va être un nouveau drame pour cette enfant que décidément rien n'épargne, car les sbires de Carrier ont saccagé, vandalisé et brûlé la Grande Gibraye, demeure familiale des Neyrac. Lucile n'a qu'une idée en tête, la vengeance à l'égard d'un homme qu'elle a vu juste avant la mort de sa famille, et dont elle a entendu prononcer le nom, le Chevalier de Préville. Trois ans ont passé, les exactions ne sont plus qu'un souvenir, surtout pour ceux qui n'en ont été que les témoins, et un semblant de gaieté semble animer une ville que viennent fréquenter les Inc'oyables et les Me'veilleuses, arrivés de la capitale. Nous retrouvons Lucile dans les bas quartiers de la ville entre la Fosse et ses quais et le théâtre Graslin à peine inauguré, avec une bande de vauriens qui ne cherchent qu'à survivre, ayant tout perdu, y compris une hypothétique famille. À partir de là et de l'incendie du théâtre, le destin de Lucile va basculer d'une bien étrange façon. Son idée de vengeance la dévore encore comme un feu intérieur et rien ni personne ne saura l'en détourner. Au-delà de sa trame historique véridique et de ses itinéraires dont on connaît aujourd'hui toutes les rues, le récit brille par sa documentation particulièrement fouillée et de l'ambiance que l'auteur a su y insuffler. La bibliographie à la fin de l'ouvrage suffit à le vérifier quand on est un peu bibliophile nantais. Sensibilisé très jeune par cette époque, je retrouve dans le texte, tout ce que me racontait mon grand-père, incollable sur l'histoire de Nantes et des Guerres de Vendée. Dès le prologue on plonge dans l'enfer de la Terreur et jusqu'au bout du roman, même quand les événements seront apaisés (?), on vit au rythme des aventures de la petite héroïne. Le texte est simple sans être simpliste, le vocabulaire recherché, le style fluide et le rythme soutenu. J'ai particulièrement apprécié les incises en tête de chapitre qui introduisent avec finesse les textes à venir. D'où j'habite je ne peux plus sentir le calfatage des bateaux, car le dernier construit à Nantes date des années quatre-vingts, et le port ne bruit plus des harangues des marchands pour attirer le chaland, là où l'on déchargeait les navires de toutes les denrées arrivées du lointain. Les ballots de coton et les sacs de café, ou le sucre à raffiner ont laissé la place aux vélos du dimanche. Les lanternes rouges ont disparu et s'il reste quelques bars à hôtesses, la réputation du quartier de la Fosse s'est estompée, au profit d'un éléphant mécanique qui barrit tous les jours de l'autre côté du fleuve. Mais il faut rendre grâce à l'auteur de nous avoir rappelé ce qu'était cette ville magnifique avec son quartier Kervégan où subsistent la plupart des immeubles du XVIIIe, dont l'hôtel de la Villestreux, le théâtre Graslin plusieurs fois rénové et trônant sur son large escalier, et, malgré les dégâts des bombardements, on peut encore admirer sur les quais nombre d'anciens hôtels particuliers, aux balcons ventrus ornés de ferronneries d'art et soutenus par des cariatides ou autres atlantes et télamons, et aux larges portails surmontés de mascarons grimaçants. Et ce titre : « Et toujours ces ombres sur le fleuve… » Ombres que je devine le matin en partant travailler en longeant la Loire…
Domichel
Un grand roman pour moi ...Une époque ( l'Apartheid) qui a gangréné l'Afrique du Sud...Le combat et la souffrance de Ada m'ont beaucoup touché ...Et l'amour de la musique et du piano a su réunir deux femmes de race différente et identique...Merci pour cet Humanisme.
Robin des Villes
Bonjour Milla, Nous vous remercions d’être une fidèle lectrice de Diana Gabaldon ! Pour l’instant, nous ne prévoyons pas de publier la suite de cette saga, mais si vous êtes intéressée par son écriture, vous trouverez son prochain livre en librairie à partir du 16 octobre 2014. Il s'intitulera "Le Prisonnier écossais". Cordialement,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Roredoz, Merci pour votre message ! Pour l’instant, nous ne prévoyons pas de rééditer le titre « L’Echo des cœurs lointains » dans la même édition que celle de la saga « Le Cercle de Pierre » car il s’agit d’une parution assez récente. Cordialement,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Roredoz, Merci pour votre message ! Pour l’instant, nous ne prévoyons pas de rééditer le titre « L’Echo des cœurs lointains » dans la même édition que celle de la saga « Le Cercle de Pierre » car il s’agit d’une parution assez récente. Cordialement,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Roredoz, Merci pour votre message ! Pour l’instant, nous ne prévoyons pas de rééditer le titre « L’Echo des cœurs lointains » dans la même édition que celle de la saga « Le Cercle de Pierre » car il s’agit d’une parution assez récente. Cordialement,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour, l'écho des coeurs lointaisn est prévu pour quand dans cette même édition?
roredoz
Bonjour Eina, Merci pour votre message ! Nous ne possédons malheureusement plus les droits du titre "Le Chardon et le Tartan", mais la version epub est toujours disponible ! Par ailleurs, les éditions J’ai Lu rééditent le livre, et il devrait bientôt être disponible en librairie. Quant au prochain livre de Diana Gabaldon, vous le trouverez dans votre librairie à partir du 16 octobre 2014. Il s'intitulera "Le Prisonnier écossais". Cordialement, Les éditions Presses de la Cité
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Eina, Merci pour votre message ! Nous ne possédons malheureusement plus les droits du titre "Le Chardon et le Tartan", mais la version epub est toujours disponible ! Par ailleurs, les éditions J’ai Lu rééditent le livre, et il devrait bientôt être disponible en librairie. Quant au prochain livre de Diana Gabaldon, vous le trouverez dans votre librairie à partir du 16 octobre 2014. Il s'intitulera "Le Prisonnier écossais". Cordialement, Les éditions Presses de la Cité
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Eina, Merci pour votre message ! Nous ne possédons malheureusement plus les droits du titre "Le Chardon et le Tartan", mais la version epub est toujours disponible ! Par ailleurs, les éditions J’ai Lu rééditent le livre, et il devrait bientôt être disponible en librairie. Quant au prochain livre de Diana Gabaldon, vous le trouverez dans votre librairie à partir du 16 octobre 2014. Il s'intitulera "Le Prisonnier écossais". Cordialement, Les éditions Presses de la Cité
Les éditions Presses de la Cité
Ça peux pas finir comme ça. Il faut que Aila retrouve son premier fils.
Tcamo
Bonjour, J'attendais avec impatience que vous éditiez le prochain roman de Diana Gabaldon sur la saga de Outlander et là j'apprends que vous ne l'éditerez pas!!!!! je suis super déçue !!!!! avec le succès des livres et de la série tv, je pensais c'était bon mais visiblement non, mais pourquoi?????? l'édition J'ai lu c du pocket et j'attendais votre version pour continuer mon format saga presse de la cité. changerez-vous d'avis? Je l'espère ! Cordialement,
milla
Bonjour. Tout d'abord, un grand merci pour votre travail! Je voulais savoir si un prochain tirage était prévu pour ce livre ( Le chardon et le tartan / Le talisman de Diana Gabaldon, Novembre 2012). En effet, j'ai pu constater que le livre était devenu indisponible sur les sites d'achats en ligne. Il me tarde vraiment de découvrir cette aventure! A la première lecture du résumé, je m'attendais à un roman à l'eau de rose complètement mielleux, mais en lisant plus attentivement les commentaires et les critiques, il est apparu que je faisais fausse route, ce qui me donna vraiment envie de le lire! Merci pour votre réponse
Eina
EN 1823, Hugh Glass participe à une mission comme trappeur dans l’Ouest américain. Mais il est gravement blessé par un grizzly. Le chef de l’expédition, Andrew Henry, décide que deux hommes doivent rester auprès d’Hugh jusqu’à ce qu’il décède afin de l’enterrer dignement. Mais les deux hommes le laissent en lui dérobant tout ce qu’il possède. Contre toute attente, Hugh Glass, mu par une profonde vengeance, arrive à se déplacer et à s’en sortir jusqu’à trouver ces deux hommes. Cela fait un petit moment que Les Presses de la Cité m’avaient envoyé ce roman suite à ma demande car j’avais flashé sur la couverture et le titre. Je n’ai pas été déçue par cette lecture, ce roman à consonance historique car les faits, même romancés, sont tirés d’une histoire réelle et les hommes ont réellement existé, tout comme les forts qu’ils visitent et les progressions, ralenties par les Indiens, les conditions difficiles. Michael Punke nous offre un roman très complet. Il nous détaille les caractères des principaux personnages, leur passé, leurs aspirations et ils sont tous réellement différents. Bien entendu, il s’attarde sur Hugh Glass, sur cette histoire de vengeance, comment elle se déroule. Michael Punke nous détaille cette attaque de grizzly, les soins prodigués, avec les moyens du bord en recousant les hommes comme on peut et en s’y connaissant un tant soit peu, à Hugh et à ses blessures, comment il arrive à survivre malgré l’absence de fusil, d’instruments et surtout les conditions climatiques qui rendent tout déplacement difficile, surtout lorsqu’on n’est pas en possession de tous ses moyens physiques. Hugh, lors de son périple, ne fait pas tout tout seul. Il y a des rencontres indispensables, des personnes qui vont l’aider. Mais ce trappeur, très intelligent, très professionnel, reste un solitaire. J’ai également été subjuguée par ce roman car il nous détaille un pan de l’histoire américaine avec cette guerre entre les Blancs et les diverses tribus indiennes, dont celles qui ne veulent pas signer de traité, comme le Arikaras, et d’autres qui ont compris que le commerce devait faire partie intégrante de la nouvelle évolution de vie afin que tout le monde survive. Michael Punke a également une très belle plume qui ne lasse pas lorsqu’il nous raconte la vie des trappeurs dans les milieux hostiles, comment ils font pour trouver à manger, pour dormir, pour ne pas révéler leur présence à l’ennemi. Les mercenaires sont également bien détaillés, tout comme les paysages, tous atypiques, ils n’ont pas encore été conquis par l’homme mais au fil des années, cela ne saurait tarder. Le fil conduction est le point d’eau que l’on suit et qui permet le commerce, surtout des fourrures, avant l’arrivée, bien entendu, des trains. De l’historique également avec l’histoire des tracés des cartes qui sont mis à jour régulièrement, à chaque expédition, donc découverte. En fin de roman, Michael Punke revient d’ailleurs sur ce qui leur est réellement arrivé après cette histoire, suivant les informations qui ont été diffusées. J’ai passé un moment plus qu’agréable avec ce livre. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant. J’ai aimé la grandeur de ces paysages vierges, la dureté de ces hommes qui doivent survivre, l’époque également puisque nous sommes au XIXème siècle et le cadre, le Missouri.
Angélita
Bonjour Brina, Bonjour Mimi, Merci pour vos messages ! Vous trouverez le prochain livre de Diana Gabaldon dans votre librairie à partir du 16 octobre 2014. Il s'intitulera "Le Prisonnier écossais". Ce sera à priori le dernier titre de Diana Gabaldon à paraitre aux éditions Presses de la Cité. Concernant la parution du huitième tome de la série Outlander, vous pouvez vous adresser aux éditions J’ai Lu pour tout renseignement. Cordialement,
Les éditions Presses de la Cité
J'avais tellement hâte de lire le dernier que je l'ai acheté en anglais à l'aéroport... !!! Ce fut un peu plus difficile mais je me suis REGALEE... A quand la version française pour que je puisse compléter ma série ????
Mimi tahiti
S'il s'agissait d'une allusion au style d'une liste, on écrirait "ne jamais oublier", par exemple de se relire...
lolo
Quand est-ce que le tome 8 Written in my own heart blood de Diana Gabaldon sortira en version française ?
brina
Je passe de très bonnes vacances avec l'analphabète.... mais malheureusement je lis trop vite alors vite un nouveau livre !!! j'aime beaucoup winni l'Ourson....
sabine
Très beau roman !
Cindy
Personnellement j'ai trouvé ce livre profondément ennuyeux. Bien à vous
Poppins
J'admire les gens qui s'en sortent, qui vont de lavant, et j'aimerais rencontrer Audrey et lui parler de mes projets qui, j'en suis sure, lui conviendraient totalement et seraient un succès pour elle, le monde des enfants et aussi bien des adultes. J'ai 64 ans, beaucoup d'expérience et idées à transmettre. Merci de me contacter. Marielle
marichaul
Tout d'abord, bravo pour la très belle couverture de ce roman, suffisamment lumineuse, claire, esthétique, et à la fois "macabre" ou "effrayante" pour susciter l'intérêt des amateurs de thrillers sur les tables de librairies. Il est vrai que je pense qu'un fin bandeau rouge ornée d'une citation de presse ou d'un "blurb" d'un auteur reconnu qui mette en avant le suspense et les rebondissements présents dans le roman permettrait certainement de "lancer" de manière encore plus efficace ce livre. Et si vraiment vous vous refusez à tout bandeau autour du livre, peut-être alors serait-il bon de trouver cette citation de presse (ou ce "blurb") et de le mettre en 4ème de couverture, comme je l'espère que le seront aussi les citations de presse présente dans les résumé du roman, et où d'ailleurs il pourrait à mon avis avantageusement remplacer la citation mettant l'accent sur l'amour de Maeve et l'humour de l'auteur, détails qui peuvent faire fuir les amateurs de thrillers ou de polars noirs. Enfin, bravo aussi pour le changement de titre, "Dernier jugement" étant tout de même bien plus efficace et évocateur que le triste "Compte-rendus" !
N.L.
Très belle couverture là aussi, dans ces tons de kaki, malheureusement, comme pour d'autres parues auparavant dans la collection, j'aimerais attirer votre attention sur le fait que le titre du roman n'est guère lisible. Peut-être faudrait-il un rouge plus vif, en accord avec le logo de la collection ? Evidemment, là aussi l'emploi d'un bandeau rouge avec citation de presse ou "blurb" d'un auteur reconnu permettrait d'accrocher plus efficacement le lecteur, surtout en la période de rentrée littéraire où ce livre sera publié, et alors que de nombreuses "grosses pointures" sont attendues, tout autant que les éventuelles nouveautés des grandes et prestigieuses collections de romans noirs ou de thrillers. C'est d'ailleurs pourquoi j'espère qu'au plus vite vous vous remettrez à publier et à lancer beaucoup plus d'auteurs masculins de vrais romans noirs ou thrillers originaux et efficaces, et si possible de diverses nationalité : américains bien sûr (il suffit de piocher dans les listes des titres et auteurs retenus dans les sélections pour les nombreux prix du meilleur polar américain (Edgar, Anthony, Shamus Awards, etc), mais également irlandais, italiens, espagnols ou sud-américains. Et surtout, une fois ces auteurs de qualité repérés et publiés une première fois, savoir ensuite les suivre meme si leur(s) tout premier(s) roman(s) ne deviennent pas immédiatement des best-sellers, afin de ne pas répéter l'erreur de l'abandon de Roberto Costantini par exemple.
N.L.
Bonjour Chris, Merci pour votre message ! Il n’est pas prévu de suite pour "Les Revenants du Haut-Barr" de Marie Kuhlmann. Cependant, si la magnifique plume de Marie Kuhlmann vous a séduit, n’hésitez pas à vous plonger dans ses différents univers. Sur notre site, vous découvrirez plusieurs titres que nous avons publiés de cet auteur ! Bonne lecture !
Les éditions Presses de la Cité
existe t'il une suite au livre les revenants du haut - barr
chris 85
Même question - je viens de terminer ce superbe livre l'espoir est une terre lointaine - Y a t'il un second volume ????
Tickoeur
Même question - je viens de terminer ce superbe livre l'espoir est une terre lointaine - Y a t'il un second volume ????
Tickoeur
Superbe saga. J'ai dévoré les 3 premiers tomes. A quand les traductions des tomes 4 & 5 de la serie "The Conqueror", l'épopée de Gegis Khan.
johan
Bonjour Tickoeur, Merci pour votre message ! "L’espoir est une terre lointaine" ne prévoit pas une suite. Cependant, si vous êtes intéressé par la magnifique plume de Colleen McCullough, n’hésitez pas à chercher sur notre site ses deux autres romans :" Le temps de l’amour" et "César et Cléopâtre". Très belle lecture,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Tickoeur, Merci pour votre message ! "L’espoir est une terre lointaine" ne prévoit pas une suite. Cependant, si vous êtes intéressé par la magnifique plume de Colleen McCullough, n’hésitez pas à chercher sur notre site ses deux autres romans :" Le temps de l’amour" et "César et Cléopâtre". Très belle lecture,
Les éditions Presses de la Cité
Bonjour Malain, Nous vous remercions pour votre message ! "Une chanson pour Ada" constitue le premier, et pour l'instant le seul, roman de Barbara Mutch. Tout comme vous, nous attendons avec hâte une suite potentielle... Cordialement,
Les éditions Presses de la Cité
Magnifique histoire, style léger . Merci à Barbara pour nous voir fait découvrir la vie de ces noirs obligés de supporter l'apartheid. A quand le prochain roman ?
malain
Bonjour Claire, Vous trouverez le prochain livre de Diana Gabaldon à partir du 16 octobre 2014 dans votre librairie. Il s'intitulera "Le Prisonnier écossais". Notez bien la date ! Les éditions Presses de la Cité
Les éditions Presses de la Cité
j'ai lu votre récit de vie,quelle parcours , quelle résilience! bravo pour votre pugnacité, votre sortie de l'enfer. si vous voulez on pourra comparer nos techniques pédagogiques, vous en boxe et moi en karaté...au fait: elle était bonne?
poune
Cher Lunadark, En fait, il s'agit d'un extrait de liste à faire. Par exemple: lire pendant l'été, aller chez son libraire, et... n'oublier jamais. Voilà l'explication! Par ailleurs, l'auteur et l'éditeur souhaitaient que le titre interpelle. Il semblerait que ce soit réussi! :D Nous vous souhaitons une excellente lecture si ce n'est pas déjà fait, et un très bon été. L'équipe des Presses de la Cité
Presses de la Cité
Y a-t-il une explication à la faute d'orthographe grammaticale dans le titre? Je m'interroge... Merci à celui qui pourra éclairer ma lanterne. :-)
Lunadark
Bonjour, A quand la sortie de son nouveau roman "written with my heart own blood" de la série Outlander? Merci pour votre reponse
Claire fraser
j'adore celivre magnifique <3
02ghozlene
Beth Hill appelle le 911 car elle a retrouvé son mari mort chez elle. Un mois avant, Richie Forman, ancien détenu, postule pour un emploi à la Fondation pour la réhabilitation. Mais Richie qui se produit en chantant du Sinatra est vite considéré comme suspect, vu les liens qu’il possède avec la victime. Cela fait du bien de lire un si bon policier. Je m’y plonge dedans avec délice et je suis les aventures des uns et des autres. Je ne suis pas comme certains lecteurs à découvrir pratiquement de suite le coupable. Ce n’est pas que je n’ai pas un esprit d’investigation mais j’aime que l’auteur nous emmène là où il veut avec des péripéties, en nous distillant les infos au fur et à mesure. Déjà, on sait très vite qui ne sont pas les coupables. Et on se doute que pour le héros, c’est plutôt une histoire de vengeance, mais pourquoi ? Le roman n’est pas très psychologique comme certains thrillers ou policiers peuvent l’être. Mais il s’attache à nous détailler les différents personnages qui ont tous un lien avec le passé. Certains ont changé de vie, d’autres ont dû continuer la leur envers et contre tout. Donc, ils ont tous un lien, amis, amants, policier et avocat qui ont condamné. Ils se retrouvent mêlés à cette histoire dont le coupable semble très vite connu. Je trouve dommage que la police ne s’interroge pas plus à ce sujet. Ils ont, d’après eux, celui qui a fait ça. Normal à cause de son passé mais Richie a toujours clamé son innocence sur ses faits. J’ai bien aimé le fait que Caroline ait été choisie par Beth comme avocate. Elles ont également des liens elles aussi mais pourquoi cette rencontre et le fait que Caroline tente de la défendre. Pourtant elle ne s’interroge pas plus concernant les motivations de sa cliente. Caroline, comme avocate, va tenter par tous les moyens d’avoir les éléments nécessaires afin que sa cliente ne se rendre pas trop tôt auprès de la police pour être interrogée. Car Beth en a des choses à cacher, semble-t-il à moins qu’elle n’ait vraiment été manipulée. Les personnages ne sont pas des cas sociaux, mais presque, en tous les cas des personnalités atypiques. L’avocate Caroline Dupuy est en congé forcé car elle avait conduit en état d’ivresse. De plus, elle profite de ce congé pour tenter de donner un nouveau sens à sa vie après sa rupture avec son petit ami. Madden, le policier, aurait pu prendre sa retraite et en profiter mais il veut rendre à sa ville ce qu’elle lui a donné. Pourtant, malgré sa finesse de raisonnement, son expérience, il semble être comme un bleu face à ce défi, cette mort. Abusé enfant, il compte tout de même à son actif, la mort d’un suspect. Richie est bien évidemment le coupable idéal. Mais ils seront peu à le croire, malgré des menaces, des photos… Il semblerait que tous les personnages soient manipulés. Et c’est bien le cas. Un polar n’empêche en aucun cas l’humour. Et nous l’avons dans les titres chapitres qui sont repris. Tous les ingrédients sont donc là, un meurtre, des suspects, des témoins que l’on tente de faire parler, que l’on utilise pour faire avouer. Je n’ai constaté aucun temps mort dans ce roman. Le fil conducteur est toujours là même s’il y a des retours à ce passé, indispensable à l’intrigues. Pour de l’argent, on peut tout faire, assassiner, tenter de se volatiliser et faire accuser des gens plus ou moins proches. En tous les cas, je n’aime pas le coupable, sa personnalité. Celui qui m’a fait le plus rire, si l’on peut dire, c’est ce blogueur qui profite de chacune des situations pour faire des chiffres d’audience sur son blog, en étant le premier à tout dévoiler, en donnant sa version des faits et surtout en tapant sur le dos de la police. Malgré ses airs de fanfaron et sa réussite, c’est réellement un peureux.
Angélita
Bonjour Sophie, Merci pour votre message ! La parution en format de poche de "La disparition de Maura" de Tess Gerritsen est prévue pour le premier semestre 2015. Il faudra patienter encore un petit peu, mais en attendant n’hésitez pas consulter régulièrement notre site : des nouveautés frissonnantes sont prévues prochainement !
Les éditions Presses de la Cité
bonjour , j'attend avec impatience la sortie du livre de poche " la disparition de Maura " de Tess Gerritsen ! Savez-vous quand il sortira en livre de poche ? merci pour votre réponse !
sophie
salut audrey moi aussi j'suis au placard je pratique la boxe également en prison je tiens a te féliciter d'une pour ton parcours et également pour ton livre bonne continuation signé: binch la patate
une binch
après avoir lu 3 fois la série, j'attends avec IMPATIENCE la suite !!!!!
minou
Je viens de finir le livre de Colleen Mc Cullough, l espoir est une terre lointaine, y a t il une suite de la vie Merci de Richard Morgan
marite
Je viens de finir le livre de Colleen Mc Cullough, l espoir est une terre lointaine, y a t il une suite de la vie Merci de Richard Morgan
marite
Bonjour, Je serais heureux que vous puissiez passer ce commentaire aux auteurs. Ils sont indéniablement contre la peine de mort. L'Honneur d'Edward Finnigan est un plaidoyer contre la peine capitale mais alors imaginer une fin aussi stupide dépasse tout ce que j'aurais pu penser. Un type qui assassine une jeune fille sans aucun mobile mais juste pour prouver, 15 ans après, que la justice américaine peut tuer des innocents... délirant. Quand on donne du temps à un bouquin, on est dedans, on participe et c'est pour ça qu'on aime lire, mais quand ça se termine en "eau de boudin" comme ça je ne comprends pas qu'un auteur ( deux ici) puissent à ce point bâcler la fin. A voir Finnigan tellement acharné à la mort du supposé assassin de sa fille, je pensais qu'il était coupable et voulait faire punir celui qui avait sali sa fille.... mais non, rien de tout ça. Cordialement. J
Jacquot29
Un bon polar, dans la même veine que ceux d'Indridason et Thorarinsson, selon moi. Une image de la police islandaise que je commence à connaître et apprécier. Un auteur à suivre donc pour moi. http://www.accrobiblio.fr/archives/2014/07/02/30192108.html
Accrobiblio
Les 4 premiers tômes s'on pour moi un classique, le 5ième un complément...mais le sixième franchement je voudrais comprendre, 9ans pour ecrire cela...une visite guidée d'un pacquets de grottes musée de la préhistoire avec de court résumés ou flashback des cinq autre tomes de la saga, tous particulièrement le 3ième, Les chasseurs de mammouths, le même genre d`histoire entre Ayla et Jondalar, jalousie et Ayla qui consomme la racine sacrée et Jondalar qui la ramene avec la force de son amour pour elle...Chère Mme Auel est-ce que votre talent pour l'écriture c'est tarie après le grand voyage, j'espère pour vous que non, mais au vue des 2 derniers tomes, le Gand voyage aurais du êtres la fin. Certaine gens pourrais me dire, écrit un livre et tu pourra critiquer après, je ne possede pas le talent pour écrire mais par contre je crois bien possèdé le talent pour lire, apprécier une bonne histoire et la juger. Vous avez fait naitre Ayla dans mon imaginaire et j'ai l'impression que vous tenté de l'assasiner...
Le_Wizz
intrigue très bien ficelée,à la limite de la maladie mentale,déroutant,personnages réels de tous les jours,beaucoup d'humour un peu grinçant,juste ce qu'il faut d'amour mental et physique,bonne écriture un seul souci à quand le prochain livre car on devient accro....il faudrait voir à écrire plus vite que votre ombre car un après midi pluvieux et c'est lu!!bon élève doit persévérer!!
grisoni_f
Bonjour Bernard, Nous vous remercions pour votre message ! Pour le moment, Jean Auel a décidé de faire une pause dans ses activités d'écriture. Mais, ne vous inquiétez pas, nous serons ravis de la publier à nouveau si elle change d'avis ! Cordialement,
Les éditions Presses de la Cité
I bought and I did read all the books in original versus and I'm looking forward to reading the next one when will you be able to create the seventh in order to increase my English
bernard
BRAVO et MERCI DE TOUT COEUR pour ce magnifique ouvrage. Né en 1935, les souvenirs de ma première jeunesse me reviennent à l'esprit très vivement et avec émotions : merci merci et encore merci J'habite Douai et natif d'un hameau près de Waziers. Avec mes sincères salutations.
KLIMASZEWSKI
Bonjour Ginette, Nous vous confirmons que le livre "Le Premier vrai mensonge" de Marina Mander se termine bien à la page numéro 199, comme vous l'indiquez. C'est une convention répandue dans l'édition que de présenter le nombre de pages d'un livre en incluant les pages blanches à la fin. Cela explique pourquoi nous indiquons que le livre contient 204 pages. Cordialement,
Les éditions Presses de la Cité
Mon volume se termine à la page 199, et vous mentionnez dans la présentation 204 pages. Est-ce que le volume se termine avec la phrase suivante: " Je ne sais pas pourquoi, mais je sors la tête de la cuvette et je vais ouvrir".
Ginette
Test
Anne Claire
Entre deux silences est l’histoire de ces deux enfants, Cica et Walker. L’auteur nous raconte des tranches de vie. Pourquoi ces deux enfants qui ne se rencontreront qu’à la fin lors d’un évènement dramatique ? Qu’ont-ils en commun ? Telle est la question ? L’une a failli mourir avec sa mère. Elle en conserve les cicatrices dans le dos. Elle a peur de l’eau. Elle est très intelligente et n’a aucun lien, surtout affectif, avec son père qui s’est éloigné d’elle car Cica lui rappelle sa femme. Elle adore son loup qui vieillit et grandit avec elle. Elle a peu d’amis car elle est différente et surtout elle a un caractère bien trempé. Elle est tout de même jalousée. Mais Cica est tout de même, très jeune, indépendante. Toutefois, une voisine va compter dans sa vie, le temps qu’elle restera dans le nord. Walker est entouré d’une famille aimante. Certes, il est atteint de trisomie 21. C’est l’aîné de la famille et il conserve sa position, même s’il ne comprend pas, même s’il n’a pas trop d’instruction. Il a un rôle de protecteur. Mais il arrive tout de même à se débrouiller et prend des initiatives, non couronnées de succès. Il a un personnage fétiche, Walker Texas Ranger, auquel il s’identifie. Entre deux silences nous laisse un beau sentiment d’espoir. Rien n’est jamais acquis mais tout est à imaginer, à vivre. Surtout lorsque Cica apprend enfin la vérité sur sa mère. Entre une première partie qui nous permet de faire connaissance avec eux et l’autre partie où ils sont pratiquement adultes, dix ans passent et les changements ont été effectifs puisqu’on assiste également aux premiers émois amoureux. Le personnage que j’ai le plus aimé est celui du grand-père de Walker. Il adore son petit fils. Il tente de lui rendre la vie la plus agréable possible. Il est constamment avec lui et a énormément de patience par rapport aux femmes de la famille. Femmes, la sienne et sa fille, qui sont toujours après lui mais il faut comme s’il ne les entendait pas. Leur lien est si fort que Walker passera ses journées à l’hôpital jusqu’à la fin. Dans une seconde mesure, le second personnage que j’ai bien aimé est Angelo, le frère de Walker. L’enfant du milieu, le second, car la famille compte également une petite fille. Angelo ne se sent pas aimé. Il fait des bêtises pour se faire remarquer. Il hait, si l’on peut dire, son frère qui monopolise toute l’attention. En grandissant, Angelo le prendra toutefois sous son aile, même si son frère est très secret. Une jolie histoire qui se laisse lire, vivre. Au fil des pages, le lecteur n’est pas démuni. Ah oui, il y a de la tristesse dans ces familles. Ah oui, ils font en sorte de ne pas la montrer. Il existe une belle joie de vivre qui devient assez communicative, malgré les difficultés, la maladie, la mort. Les mots dans la bouche de Cica forment comme une poésie. Les deux enfants, puis adolescents, sont attachants. Je m’attendais toutefois à une autre fin. Que Cica et Walker, outre cette rencontre, puissent faire un bout de chemin ensemble et partagent autre chose que cet accident. Car ils pourraient apprendre tellement l’un de l’autre, deux âmes écorchées vives, deux caractères bien trempés. L’Italie est bien présente dans la description des paysages qui changent d’une région à l’autre. Elle est également bien présente dans cette colonie de vacances tenue par une soeur et retrouver laver la bouche avec le savon pour retirer tout blasphème. On ne mélange pas les enfants.
Angélita
Magnifique.
Domy
Bonjour, je vous rejoins totalement, quelle frustration d'attendre ce tome 3, dont on ne sait pas quand il sortira en français. Diana Gabaldon est une découverte extraordinaire avec cette saga écossaisse qui nous emporte et nous laisse un goût d'inachevé, une fois la dernière page tournée. Je suis à chaque fois, tellement impatiente de retrouver les aventures de Jamie et Claire, c'est comme une "drogue". Croisons les doigts, pour que la sortie du tome 3 se fasse rapidement! Bonne lecture à tous.
ninette
Oh! larmes, oh! désespoir... Quand publierez-vous le Tome 3 ? Il est dans les kiosques en langue anglaise de l'autre côté de la Manche, depuis belle lurette.. Allez un petit effort , laissez-nous découvrir la suite de cette saga qui nous passionne.
gweddy
Très surprise par ce nouveau livre je n'ai pas retrouvé la richesse de vocabulaire de l'auteur. De l'eau de rose pour ado. je me suis même demandé et j'ai vérifié sur internet si c'était bien EG qui avait écrit ce livre....Je ne suivrai plus cette série. Dommage
mireilleray
pourquoi "n'oublier" alors que ce devrait être "n'oubliez" ?
laurie15
j'aimerais vrmt avoir c roman car je l'ai perdu et il e vraiment emouvant car c le seule a m'avoir faire pleurer. es ce possible de le telecharger?
fatim bangoura
Ben Non!!!!!!
foutoidemoi
pourriez vous nous donner une date pour la sortie de LORD JOHN ET LE PRISONNIER ECOSSAIS. Nous sommes toute impatiente de le lire. Merci d'avance.
cath85
je crois que nous devons lui accorder le bénéfice du doute tant que l'enquête policière n'est pas terminée
micheline503
j adore cette auteur. j ai la collection de l enfant des neiges ainsi que d autres. je l ai fait connaitre a plusieurs personnes qui l ont aimé aussi.merci bcp de nous faire voyager comme ca .au canada entre autre
noisette
Je reve d'avoir le livre "rayon de soleil" et je vit en egypte j'ai lu beaucoup d'euvre de daniel steel je suis son plus grand fans aider moi pls
rokoba
Un livre très émouvant qui démontre l inertie internationale!!!
Sass
Bonjour, Est ce que le livre " le lit d'aubépine" a une suite. Merci
hans87
Je me suis régalée avec cet exceptionnel roman épistolaire très bien mené du début à la fin ! Une lecture délicieuse et terriblement addictive dans la lignée du "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates". www.deslivresetmoi.fr
Critique littéraire
J'adore DANIELLE STEEL et ses romans j'ai lu quelques romans et j'ai aimé de plus Double Reflet des deux soeur
chaimaa
Bonjour, j'ai énormément aimé, mais je trouve incorrect de mettre en 4ème de couverture que ça se passe en Lauragais, alors que c'est en Comminges. cordialement Marie
MarieVirgule
tout a fait d accord a quand la suite de l echo des cœurs lointains 3 c est trop long
scott
L’époque viendra sans doute où les conserveries bretonnes ne seront plus qu’un lointain souvenir, tout comme la sidérurgie en Lorraine ou les houillères du Nord-Pas-de-Calais. Face à cette disparition programmée dans le cadre d’une mondialisation galopante, Daniel Cario, romancier-historien, nous rafraichit la mémoire dans un roman passionnant d’un bout à l’autre. La petite histoire, celle d’une grève de sardinières à Douarnenez en 1924, s’inscrit dans la grande histoire de l’émancipation de la femme et de la lutte contre l’exploitation des travailleurs et des travailleuses par le grand capital. Dans Les Coiffes Rouges, le vent du large, le cri des mouettes et l’odeur de poisson remplacent l’air vicié, le bruit des pompes et le parfum de coke brulé qui se dégagent de Germinal, mais le propos reste le même : il faut lutter sans cesse pour vivre debout et organiser la solidarité pour triompher de l’adversité. Les visages pâlots qui hantent les souterrains et les faciès aux joues rougies par le froid font partie d’une seule et même épopée, celle de gens en quête de dignité qui refusent de se mettre à genoux. L’auteur évite les lourdeurs du régionalisme tout en situant son histoire au plus près des faits et gestes de ces grévistes au courage admirable, il traduit simplement le parler des pauvres gens en langage universel pour donner de l’ampleur à un message d’une actualité confondante. Les bonnets rouges d’aujourd’hui ne sont-ils pas, dans l’esprit, les héritiers de ces travailleuses en lutte ? Un roman attachant que je recommande à tous ceux et à toutes celles qui s’intéressent à l’histoire sociale de notre pays.
Jean Marcel
Le Revenant est une histoire vraie qui s’est déroulée au début du 19ème siècle, en Amérique du nord. Hugh Glass, un trappeur chevronné, est attaqué par un grizzly. Les terribles blessures infligées par le plantigrade sont apparemment mortelles. Ses compagnons, qui le croient à l’agonie, l’abandonnent en pleine nature hostile, seul et sans arme. Puisant dans des ressources insoupçonnées, Glass va survivre, soigner ses plaies béantes, réapprendre à marcher et parcourir des centaines de kilomètres dans l’espoir d’assouvir sa soif de vengeance. Je connaissais déjà cette histoire grâce au film Le Convoi Sauvage de Richard Sarafian, un spectacle qui m’a beaucoup impressionné dans ma jeunesse. Hugh Glass, malheureux Robinson Crusoé des immenses territoires vierges d’Amérique, blessé dans sa chair et dans son âme, vit un véritable calvaire que j’ai partagé au fil des pages avec une angoisse qui ne retombe jamais. L’auteur puise dans la littérature d’aventures pour retracer la trajectoire de son héros. On retrouve le Construire un Feu de jack London, la saga de Bas-de-Cuir de James Fenimore Cooper et bien autres œuvres inoubliables. J’ai pensé aussi à un roman, bien oublié aujourd’hui, Les Trappeurs de L’Arkansas de l’écrivain français Gustave Aimard, une curiosité que je recommande à tous ceux qui apprécient l’Ouest américain. Les grands espaces, l’eau glacée des torrents, les tribus indiennes menaçantes ou pacifiques, les troupeaux de bisons, le vent dans les branches des sassafras, les chasseurs crasseux et barbus, tout un monde perdu qui revit sous nos yeux émerveillés grâce à ce bon livre. Une œuvre qui ne laissera pas un souvenir impérissable, certes, mais qui remplit parfaitement son rôle : distraire le lecteur en le dépaysant. Michael Punke s’en sort avec les honneurs, son travail n’est pas génial mais d’une honnêteté et d’une précision irréprochable.
Jean Marcel
Ce livre me paraît être le recyclage complet du "Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire"...un auteur qui se plagie lui-même c'est quand même un comble! Tout y est, la rétrospective historique, la bombe atomique, la Suède, la retraite des héros dans la campagne suédoise,l'interprète chinois qui devient président....plus des invraisemblances telles qu'elles n'en sont même plus sympathiques. Vraiment une terrible déception.
la lectrice qui a de la memoire
"Jusqu'à ce que le mort nous unisse" me donne très envie de le découvrir pour le présenter aux lecteurs de mon blog et aux lectrices du club de lecture que j'organise chaque mois...Un bon polar en perspective !
Fabienne Rêve
Il doit être vraiment génial et drôle !! Une bouffée d'évasion dans ce monde sans concessions !
CHRISTINE52
Drôle et touchant à la fois ce"vieux raleur, sans travail qui plus est" est un personnage de tous les jours, que l'on peut rencontrer dans chaque quartier...mais au fond de ce raleur invétéré se cache une profonde solitude, un désaroi tel que l'envie d'en finir peut finir par l'emporter...un suspens à déguster.
frederic66
Une bouffée d'O2 dans une société qui marche sur la tête! J'ai hâte de lire F. Backman. Merci pour ce concours.
Azylis
On ne peut toujours pas partager la couverture (pourtant très belle) de Moxyland sur Facebook...
Norbert
Un court roman qui me tente énormément ! Bravo pour votre couverture... et votre bandeau !! :)
Norbert
Rien qu'en lisant la quatrième de couverture, j'ai hâte de le lire. Je vais direct à la fnac!
lou luby
Bonjour, Pour ce nouveau roman de Lauren Beukes qui sort jeudi, si on veut le partager sur Facebook, je regrette que le visuel de sa couverture n'apparaisse pas : celui-ci ne figure dans aucun des 3 choix de visuels qui sont alors proposés !... Dommage !!!
Norbert
Bonjour, De nouveau, je remarque que si l'on veut partager l'un de vos romans sur Facebook, le visuel de couverture dudit roman n'apparaît pas et ne figurent que son titre et le nom de l'auteur... Dommage !
Norbert
Tout simplement excellent a la fois palpitant et surprenant des les premiers nous sommes dans l'histoires je le recommandes vive ments
Emi
Bonjour, Je suis absolument désolé de devoir à nouveau vous contacter, mais si cette fois-ci il y a bien des visuels qui apparaissent lorsque l'on veut partager Moxyland sur Facebook, aucun de ceux qui sont proposés ne correspondent malheureusement pas à la couverture de Moxyland, mais pour la plupart aux romans que vous conseillez en bas de cette fiche, voire à d'autres romans de SF. En aucun cas malheureusement, on ne peut cliquer sur l'icône Facebook présent sur cette page et partager le visuel de couverture de Moxyland... Cordialement.
N.L.
I reread the series for the 3rd time in 20 years. I wonder if you think putting a writer to write a sequel to the last book is THE LAND OF SACRED CAVES. There remain an area that has not been talking or both son and whether Ayla Ayla will see his son Durc. thank you
mldiane
Je suis entrain de lire la série pour la 3ieme fois en 20 ans. J'aimerais savoir si vous penseriez écrire une suite au dernier livre soit LE PAYS DES GROTTES SACRÉES. Il rester un coin qui n' a pas été parler soit les deux fils d'Ayla et savoir si Ayla va revoir son fils Durc. Merci
mldiane
En voulant partager ce livre sur Facebook, je me suis aperçu que si le titre et la phrase d'accroche figuraient bien comme d'habitude, le visuel de couverture, lui, n'apparaît malheureusement plus. J'ai fait plusieurs essais avec d'autres livres et c'est systématiquement la même chose. Dommage ! Sinon, pour ce roman en lui-même, pourriez-vous installer s'il vous plaît un widget, afin de pouvoir lire les premières pages ? Merci d'avance pour votre compréhension. Cordialement.
N.L.
J'ai hâte de pouvoir lire ce nouveau roman de Lauren Beukes, et de la recontrer aux Quais du Polar. Le résumé est en plus terriblement alléchant, le genre de thriller d'anticipation dont je suis friand ! Est-ce que l'on pourra bientôt lire les premières pages du roman, svp ? Et, comme dans sa biographie, vous dîtes que ce roman a été encensé par la critique lors de sa parution, serait-il possible d'avoir également une petite revue de presse étrangère ? Merci d'avance !
N.L.
j'avais adoré le 1er tome, et le 2eme est aussi torride, mais sans tomber dans la vulgarité. Les personnages sont toujours là avec leurs forces et leurs faiblesses, mais surtout très attachants. J'attends le 3eme tome avec impatience.
bichette47
le titre de diana gabaldon une affaire privee est introuvable, est ce qu'une reedition est prévue ?
marion
J'ai faim de la suite, donnez nous encore des émotions, que sont devenu nos héros, Ayla aura d'autres enfants, retrouvera t'elle sont fils ??? tant de sujets pour une suite attendue
alain-dit-tonton
j ai adore ce livre poignant bravo
joe
Bonjour, Je suis un particulier à la recherche du livre de Ken Alibek intitulé "la guerre des germes". Comment puis je me le procurer ? Je vous remercie. Julie
Julie
Je recommande chaudement la lecture de ce polard politique qui tombe au moment des élections municipales. Bien documentée, cette fiction laisse planner un gout de vrai ou de possible sulfureux.
Colette
Facile à lire, avec une chute brutale à la fin laissant une impression d'inachevé.
Ignatus
A la suite du Destin d'Honorine, je viens de terminer cet excellent ouvrage que j'ai adoré !
Binchy
En date du 08/02/2014, je me demande si je pourrai enfin savourer la suite de cette sage que nous sommes plusieurs à lire avant de mourir
fanny
Quel suspens, quel rythme ! On ne pense à rien d'autre que ce que l'on lit. Voici un livre que l'on ne lache pas tant que la dernière page n'a pas été lue. Bravo! Merci pour ces "fortes" heures de lecture, stressantes certes, mais ce fut un bon stress !
ReLec
Je viens de me le commander. Ce roman a l'air excellent, et les différents avis confirment la bonne impression que j'avais eue, tout en donnant encore plus envie de le découvrir !
N.L.
En tant que fan de John Katzenbach, je dois vous dire que le résumé que je lis ci-dessus sur votre site me consterne tellement il est peu alléchant ! Ou alors, on dirait qu'il ne s'agit que de la première partie du résumé réel en 4 de couverture, mais la preuve est que je n'ai toujours pas créer de sujet spécifique à ce nouveau roman sur le forum de Polars Pourpres de peur que les autres lecteurs le considèrent comme inintéressant... J'espère que cela sera vite corrigé, et surtout qu'il y aura aussi un long commentaire de l'éditeur vantant les mérites de Katzenbach, le maître du suspense psychologique, et de ce nouveau roman. La couverture est très belle, malheureusement le titre y est quasiment illisible, écrit en caractères trop petits. Enfin, j'espère que ce nouveau roman bénéficiera de la promotion qu'un auteur comme Katzenbach mérite, si possible avec un bandeau pour le livre comportant, par exemple, une phrase comme : "John Katzenbach est depuis longtemps l'un de mes auteurs favoris" ou "JK est vraiment le maître du suspense psychologique", signée par un auteur de la trempe de Mo Hayder, Michael Connelly et autres grandes "stars" du polar - voire d'un célèbre magazine américain. À défaut, le bandeau pourrait comporter la mention en gros caractères "lauréat du Grand Prix de Littérature Policière" avec, au-dessus et en plus petit : "Par l'auteur de L'Analyste". Bref, il est déjà assez incompréhensible que John Katzenbach ne soit pas invité aux Quais du Polar alors que le calendrier s'y prêtait parfaitement, ni d'ailleurs qu'il n'ait jamais été invité en France alors qu'il a déjà fait le tour de l'Europe à plusieurs reprises, et que ses anciens romans, dont beaucoup ont été adaptés au cinéma, ne figurent même plus au catalogue des Presses de la Cité depuis des années... John Katzenbach est l'exemple-type de l'auteur sous-évalué par son éditeur et pas assez mis en avant, alors qu'il a pourtant un potentiel commercial énorme, mais malheureusement sous-exploité... Il mériterait vraiment un effort marketing et commercial de la part de son éditeur !
N.L.
C'est dommage que la présentation ci-dessus ne reprenne pas le résumé qui figure en 4e de couverture du livre. C'est également le cas pour "Ce qui meurt en été", et d'ailleurs pour les deux il manque la photo de l'auteur ainsi que sa biographie. De plus, ce serait bien qu' à chaque parution, il y ait une petite "revue de presse" étrangère (en l'occurrence américaine), comme le fait systématiquement Belfond, par exemple. Enfin, je voulais vous faire part d'une remarque concernant les titres des livres publiés dans la collection Sang d'encre : si celle-ci bénéficie d'une belle maquette, sobre et élégante, les titres sont écrits beaucoup trop petits et sont souvent quasiment illisibles sur les plateformes de ventes sur internet par exemple, où les visuels de livres apparaissent souvent en petit format. Pour terminer, je trouve également que les ouvrages de la collection Sang d'encre ne sont pas suffisamment mis en valeur, notamment par l'emploi de bandeaux attractifs (même les plus grands éditeurs y ont recours) avec des citations de presse ou d'auteurs élogieuses, ou autres mentions qui valorisent le livre et attirent le regard des clients parmi les nombreux polars jonchant les tables des libraires. Par exemple, pour le livre de David Carnoy, Harlan Coben avait écrit une phrase élogieuse (cf Amazon.com). Cela permettrait notamment de mettre en valeur les polars d'auteurs inconnus, ou de booster ceux d'auteurs comme John Katzenbach qui mériterait en France une promotion à la hauteur de son talent (lauréat du GP de Littérature policière, best-sellers adaptés à l'écran, etc).
N.L.
bonjour le livre est vraiment très beau, je l'ai lu quatre fois de suite tellement il est passionnant
Massy
bonjour le livre est vraiment très beau, je l'ai lu quatre fois de suite tellement il est passionnant
Massy
Un livre original dans son parler du terroir et son intrigue loin des histoires d'amour convenues. Je recommande absolument !
Cel38
Un super polar... . belle découverte
papier colette
ce livre est introuvable ! avez vous prévu une réédition comme pour le cercle de pierre ? merci de votre reponse
MARION
Oui oui il y aura une suite à " la ronde des mensonges ", JUST ONE EVIL ACT ( juste une mauvaise action en Français ) est paru en octobre 2013 mais seulement en Anglais . Il n'y a plus qu'à suivre les sorties françaises ( Presses de la cité ? .. )
active retraitée
j'ai lu les 5 tomes de cette histoire du "moulin du Loup" . J'aimerai qu'il y ait une suite tellement c'était passionnant. Mes félicitations à Marie-Bernadette Dupuy.
djkris
Bravo pour cette passionnante histoire que j'ai lue d'une seule traite! A quand la suite?? Encore toutes mes félicitations Mite
Mite
je voudrai commander le livre de colette vlerick .les mains de gabrielle
annie rioual
voir l'île des naufragés de Louis Even Le problème c'est l'usure il faut éradiquer les usuriers comme Soros
louis even
Livre superbe ; j'ignorais le problème avec l'Autriche ; il fait comprendre le parallèle avec l'Alsace. Je l'ai déjà lu 2 fois. Une 3e ne me déplairait pas, car il y a toujours à découvrir...
ninarosa
Magnifique! J'ai lu ce roman en une nuit! Les personnages sont vivants et on se retrouve plongé dans le début du XXème siècle...j'ai adore!!!! Merci!!!!!
M
bonjour je m'excuse je suis tombé sur votre site par hasard. mon père est né le 06 05 1904 de père et mère non dénommé ,par chance,si l'on peut dire il a été reconnu par son père le 28 05 1904 puis a disparu dans la nature en février 1906 selon le dossier de la DASS ,à noter que son lieu de naissance était mal orthographié j'ai plusieurs documents le concernant y compris que j'ai un temps eu un contact une fois avec un de ses neveux ,qui aurait hérité à la place de mon père,mais je ne situe en dernier mon grand père qu'à NY début 1929. j'ai retrouvé ma grand-mère ,grace à une généalogiste en octobre 2011. bien évidemment j'ai cherché à refaire son parcours. cela n' a pas été facile je passe outre l'aide de plusieurs adhérents ou non aux clubs généalogiques auxquels je suis membre les courriers dans les administrations ne se comptent pas. bref en comparant les photocopies diverses il ressort que ma grand-mère n'a pas reconnu mon père parce qu'elle était mariée . mon père n'a connu ni son père ni sa mère en comparant deux audiences concernant le divorce celui de 1909 que j'avais obtenu et celui de l'audience de 1908 qu'un petit cousin contacté par mail avait envoyé par internet il est clair que ma grand-mère a dans les années 1897 1898 été obligée de se prostituer à PARIS pour élever ses enfants. prostituée probablement fichée de plus résidant chez son futur mari elle n'avait aucune chance. le comble étant que ses deux premiers enfants pourraient avoir été placés ensuite après la décision du tribunal de PARTENAY en 1909. outre le petit cousin ,fils et frère de gendarme qui a coupé tout lien j'ai des contacts très fructueux avec deux autres petits cousins issus arrières petits fils de ma grand-mère. de toutes façons mon objectif est de rétablir l'honneur de ma grand-mère je vous remercie de m'avoir lu bien respectueusement VOGEL roger 3 rue jean moulin 45130 MEUNG SUR LOIRE
rojavogel
J'aimerais avoir votre adresse mail....j'ai passé la plupart de mon enfance chez ma mémé Louise adorée...au "Sourire d'Avril"...et je pense que l'on s'y est rencontrés...il y a de ça....une trentaine d'années...Happy new year to you and your family!!!!
Isabelle
J'ai fini toute cette série du Cercle de Pierre, en livre et en numérique. Je commence à être en manque, Claire et sa fille se reverront-elles de nouveau, et dans quelle époque?
bob13
Bonjour Audrey, vous avez réussi à devenir ce que vous vouliez bravo, certaines personnes arrivent à retomber sur leurs pattes aprés des périodes difficiles ou instables, vous faites partie des vraies battantes dans la vie et vous vivez apparemment très bien votre votre homosexualité pour cela aussi chapeau bas.... moi je suis dans la fonction publique dans un métier très physique qui ne me rend pas du tout heureuse et je n'arrive pas à changer ma vie et mon homosexualité je ne la vis pas super bien vu mon célibat forcé, je ne trouve pas le bonheur avec qui que ce soit...j'aspire au vrai bonheur et à la stabilité affective... j'espère des jours meilleurs et j'aurai aimé rencontré une battante comme vous et me sentir plus forte et comblé en amour... en tout cas vous avez réussi une grande étape de votre vie c'est déjà beaucoup car tout le monde ne peut pas en dire autant...
hametaro91
bonjour, voici en réponse à ta question: L'écho des cœurs lointains, T.1: Le prix de l'Indépendance L'écho des cœurs lointains, T.2: Les fils de la Liberté
ouftic

chun
Bjr,j'ai 35 ans, je suis malgache, j'habite l'île de Madagascar et à force de patience j'ai pu rassembler petit à petit tous les tomes de la Saga des Enfants de la Terre ( mon 1er tome date de 1983!). Pour vous dire que depuis ma petite île j'ai en effet bien suivi toutes les histoires d'Ayla ! Malheureusement la fin du dernier tome (le 6ème) m'a laissé sur une grande faim et je pense que beaucoup d'autres ont été dans le même cas que moi ! Merci de demander à Mme Jean Auel de faire au moins un tome 7 de la saga, ne serait - ce que pour donner des nouvelles de tous les autres personnages secondaires de l'histoire ( Broud, Durc, Brukeval, le Clan, Madroman, Marona, Ranec etc ... etc ... ). Je pense que cela donnerait une "vraie" fin à la saga et ne laisserait pas des milliers de lecteurs dans la frustration ... Merci
Bako Toky Niaina
je voudrais trouver la série des 3 épisodes merci de m'indiquer ou je pourrais les trouver
sagnes
"Ne lâche pas ma main " Pourquoi avoir sacrifié Imelda ? Dommage...
Michatou
c'est bien de raconter ses états. L'héritage n'est pas seulement pour lui mais pour toute la communauté noire de par le monde.
the best
Comme tous les affamés de cette série, j'attends le Tome 3 avec impatience. A quand la parution dans notre pays ? Et maintenant, j'apprends qu'un Tome 4 est paru, pourquoi sommes-nous si en retard ?.....
gweddy
Bonjour Est-il prévu que l'écho des coeurs lointains tome 1 et 2 de la saga de Diana Gabaldon soit réuni dans un seul livre ? Comme cela a été fait pour les précédents cercles de pierre 1,2,3 et 4 Merci pour votre réponse Cordialement
atlantica33
Vos romans sont plus beau les un que les autres , des que je mets le nez dedans difficile dans sortir continué a nous faire rêver merci MADAME!!
isabelle
Bonjour, Je suis intéressé par cette magnifique édition collector, mais quelle est l'opération promotionnelle dont vous parlez ? D'autre part, envisagez-vous de publier prochainement une version collector des Nymphéas noirs, du même auteur ? Merci d'avance pour votre réponse.
N.L.
j'ai adoré Saratoga Woods, je suis embarquée à la première page, en même temps je m'ennuie de Barbara et de notre aristocrate
lanana
Un polar fascinant. Thriller actuel, drame passé, on découvre les personnages au cours de l'enquête pour meurtre dont la victime, Fiona, a grandit pendant la guerre. Mon compte-rendu complet : http://acediedeletere.blogspot.fr/2013/11/lenfant-de-personne-charlotte-link.html
AcédieDélétère
et la version numérique de cet ouvrage, pas d'actualité? Une maison d'édition comme la vôtre qui fait encore ce choix en 2013, c'est un peu incompréhensible... Et cet ouvrage qui fait près de 700 pages se prêterait particulièrement bien à une édition numérique.
Alex
salut, je te contacte avec un peu de retard,mais vois-tu ton livre m'a appris pleins de choses sur la Picardie et sur Amiens,j'espère que tu vas bien,j'ai en ce moment ci une chatte qui s'impose à moi comme Myrtille à Thomas, je te fais des bisous et te dit à plus. Je ne possède pas d'adresse Email encore je te donne mon numéro de portable le 0671819469 . Bye. Si tu passes par ici viens prendre le café. Prends soin de la planète, schuss.
kiki
Je suis très heureux du premier livre écrit par Barack Obama.Je lui souhaite bon vent dans la lutte pour l’émancipation de l'Afrique.
accro
cette nouvelle série s'adresse , plus à un public d'ados , jaie été , je l'avoue, décue , je suis habituée à autre chose de la part d'ELISABETH GEORGES , continuera t elle à écrire pour nous seniors ??
cocobibi
j'aime bien sa manière d'écrire.
gérard
CRITIQUE DU ROMAN: L'auteur revisite à sa manière et dépoussière les feuilletons des romans du 19eme siècle avec une intelligence et une maitrise absolu à propos du livre " LE MONDE ENTIER EST UN THEATRE " Boris Akounine est un conteur hors pair pour raconter les aventures de Eraste Fandorine qui est le digne héritier du Sherlock Holmes Russe dans cet opus ou se résume habilement mystere,aventure,histoire avec une intelligence hors du commun et une intrigue passionnante...
Jerome
J'ai beaucoup aimé. J'y retrouve beaucoup de similitudes avec la façon de fonctionner des ados. Merci pour cette lecture, j'attends la suite avec impatience.
Mouche007
Bonjour, Chaque année je me régale aussi de lire toutes ces informations intéressantes!! comment vous faire part d'informations que nous trouverions intéressantes de voir paraître dans votre almanach?? merci de votre réponse et espérant pouvoir contribuer à ce chouette ouvrage!
Julie
Très bon, comme d'habitude. Tous les ingrédients des Fandorine sont là, avec une bonne dose d'humour. Un régal.
Ariane
Comme Moni, j'attends avec impatience la suite de Diana Gabaldon, l'écho des coeurs lointains 1 et 2. Je les ai tous et suis vraiment ravie de savoir que la suite arrivera, j'espère bientôt. Amitiés
dany
Je viens de finir ce réjouissant roman. Je me suis régalée !
waleska
Je viens de poster un message et je souhaiterais savoir s'il est possible d'adresser un courrier personnel à Audrey CHENU. C'est très important pour moi.
maman
Je vous ai découvert samedi 19 octobre sur Canal +. Je suis restée scotchée devant la télé à écouter votre histoire. Je suis maman d'une fille de 23 ans que j'adore, elle même maman d'une petite fille de 3 ans, mon ange! ma fille est actuellement incarcérée et pour encore au moins 6 mois. Enfant pleine de vie, parcours scolaire sans faute, elle est tombée dans l'enfer de la drogue à 18 ans et depuis je mène un véritable combat à ses côtés.J'ai tout tenté pour l'aider à se sortir de tout cela. Elle est ma seule préoccupation. Je souhaite de tout mon cœur que la prison lui donne ce "déclic" à elle aussi, qu'elle en sorte avec l'envie de se battre et qu'elle puisse élever sa petite princesse en toute sérénité. Je l'aime tant!
maman
tres beau roman bien ecrit rien a redire sauf une chose ; peut on etre fonctionnaire et prof des ecole avec un casier ? moi perso je pense qu il s agit d une histoire bien ecrite mais a tout point romancée....papillon avait fait la meme chose je crois a une autre echelle...mais excellent texte quand meme !
annie72
je viens de te voir chez ardisson. t'as ete super et ca m'a fait trop plaisir de te revoir. la derniere fois c'etait y a 5 ans au vertigo. jean-marc de dumont.
jm
tres beau parcours mais juste une question : il me semble qu on ne peut pas etre fonctionnaire si on a fait de la prison ?je pense qu elle a ecrit un beau roman mais pas le fil de sa vie ....un peu comme papillon en sorte ...
annie72
waw ce livre a mis beaucoup de larmes a mes yeux en le lisant! mille mierci Danielle
sheldy
j'attend avec une très grande impatience la suite et j'espère que les éditions presses de la cité n'oublient pas ses lecteurs
Khésa
Je vais paraphraser Nick Hornby, mais ce roman est effectivement profondément original, je dirais même unique, en plus d'être intelligent. Si la critique des milieux de l'art contemporain est très pertinente, c'est réellement l'histoire de cette famille qui passionne et... dérange. C'est un livre dans lequel on sourit beaucoup aux nombreuses frasques de la famille Fang, mais plus le récit avance et plus celles-ci, prennent une dimension plus profonde et symbolique. Oui, ce roman est vraiment poignant et la fin inattendue. Les personnages de Annie et Buster (mon préféré, peut-être parce qu'il semble le plus "faible") sont terriblement attachants. Vraiment une très belle découverte.
N.L.
J'aimerais acheter ce livre. Mais je ne le trouve nul part. Va t il être réédité?
flore
Présentement je lis votre livre "Les images du passé" et je suis rendue à la page 151 et vous n'avez pas encore abordé le sujet du livre........assez curieux ! Pour moi, le résumé de l'histoire est trompeur. Je vais y penser à 2 fois avant d'acheter un prochain livre, désolée !
L. Bertrand
J'espère que les Presses de la Cité publieront plus souvent (et régulièrement) de la littérature étrangère de cette qualité, destinée à tous lecteurs ou lectrices, mais qui ne soit pas uniquement destinée à un public féminin comme ça a été le cas pour le premier semestre 2013 (hormis les romans de Morten Brask et de Kevin Wilson). D'ailleurs, ce serait bien il me semble de créer une collection de littérature étrangère avec sa propre maquette, et pourquoi pas, une collection plus "féminine" en parallèle. En tout cas, la revue de presse peut augmenter, car entre Paris Match, Lire et d'autres journaux ou revues, les articles n'ont pas manqué pour cette Femme à 1000° !
N.L.
Il aurait fallu mettre un bandeau rouge avec rappel de la couverture de "Fête fatale", comme pour le nouveau roman de Jonas Jonnasson, pour attirer l'attention (et la mémoire) du public. Y compris pour mettre en valeur des nouveautés et premiers romans d'auteurs (notamment dans la collection Sang d'encre), un bandeau avec un citation élogieuse d'un auteur célèbre ou de la presse étrangère est toujours efficace : c'est comme ça qu'a été lancé notamment Brian Freeman pour son premier roman "Jamais je ne reviendrai". Et pour être lus esthétiques, beaucoup d'éditeurs ont recours à des bandeaux qui jouent sur la transparence, en reprenant en arrière-plan le bas de l'illustration de couverture. Ca peut être un élément important pour le lancement d'un nouvel auteur, en plus d'une quatrième de couverture accrocheuse et comportant, elle aussi, une ou deux citations de presse étrangère ou d'auteurs connus !
Norbert
Un excellent roman, malheureusement le dernier publié par les Presses de la Cité et le seul qui ne soit pas épuisé ! Comme quoi, Greg Iles a déjà réussi à se faire connaître d'un petit cercle, car encore le mois dernier, un participant du forum de Polars Pourpres est venu nous demander si on savait où il pourrait se procurer "Passion mortelle", introuvable comme les autres, y compris La mémoire du sang, qui avait pourtant été d'abord publié chez France Loisirs, puis aux Presses de la Cité en 2008, et a très vite été épuisé malgré une réimpression de votre part. Et puis, cela ferait un autre auteur américain de polars, il n'y en a quasiment plus, hormis Brian Freeman et John Katzenbach ! Mais le plus important, c'est qu'en consultant dernièrement le site internet de Greg Iles, celui-ci annonçait avoir signé avec William Morrow aux USA et s'apprêtait à publier le premier volume d'une trilogie avec le personnage de Penn Cage, déjà rencontré dans La Femme au portrait, Passion mortelle et Une peitite ville sans histoire. Ce serait l'occasion idéale pour les Presses de la Cité de publier à nouveau cet excellent auteur ! Son site : http://www.gregiles.com/
N.L.
je ne comprends pas le lien entre situation familiale et la vente de la mort à des jeunes ! en espérant qu'elle ne rechute pas!
bobololo
Je n'ai été un peu déçue des nouveaux personnages, l'histoire est un peu décevante, la fin encore plus. J'espère que E.GEORGES (que j'aime beaucoup), nous fera le grand plaisir de renouveler avec ses anciens personnages
mamoune
Bonjour Catherine: Félicitations, encore une b eau bijou à lire. Merçi en tous les cas. F
francois
Est-ce que la phrase "L'animal serait-elle menacée ?" est vraiment correcte? Sans être forcément très douée en orthographe et en grammaire, je pense que les maisons d'éditions doivent faire très attentions à ce genre de détails, notamment quand il apparaît en quatrième de couverture. Cette phrase risque d'en choquer plus d"un.
Em0001
Toujours en attente du tome 3 des canons de la liberté pour voir l'achèvement de cette SAGA que nous commençons à oublier je suis déçue que Presse de la Cité ne l'ait pas encore édité - A quand la fin ....
VIATKA72
En voilà une excellente présentation qui donne envie de se plonger dans ce nouveau Mo Hayder ! En attendant, pour 2014, plus de diversité dans la collection, avec des polars venant de partout dans le monde (Etats-Unis, Italie, Espagne, Irlande, Amérique du Sud, etc) et qui ne soient pas quasi-exclusivement féminins comme cette année. Et bien sûr, la suite du magistral "Tu es le mal" de Roberto Costantini !
N.L.
Continuez avec ce courage, Audrey ! De la part d'un retraité de l'Education Nationale, ancien Maître Formateur pendant 20 ans. et puis, Freinet, c'est le top ! Zef
Zef
Un superbe polar atmosphérique dans le Glasgow d'après-guerre ! L'Ecossais Gordon Ferris n'est pas un petit nouveau dans le monde du polar car il a déjà publié plusieurs romans, et la critique britannique le surnomme même "le nouveau Ian Rankin".. Toujours est-il qu'avec ce premier roman noir publié en France, remarquablement écrit, il nous offre vraiment un roman passionnant, avec un anti-héros particulièrement touchant et attachant. Ancien flic qui a ensuite combattu pendant la 2nde Guerre mondiale, mais qui a depuis le plus grand mal à s'en remettre et à retrouver le goût de vivre, Douglas Brodie va revenir dans sa ville natale, à Glasgow pour mener une enquête qui va prendre des allures de descente en enfer. Flics corrompus, gangs tout-puissants, machination pour condamner à mort un innocent à la place du vrai prédateur (intouchable), l'intrigue de ce polar ménage un suspense savamment dosé de rebondissements qui fait froid dans le dos. Polar crépusculaire, mais aussi roman atmosphérique qui est une remarquable reconstitution de l'Ecosse à cette époque, de sa population misérable, de ses ruelles et pubs mal famés, et de cette chape de plomb et de désespoir qui semble avoir obscurci un ciel autre fois si prometteur. Les personnages sont tous dessinés avec finesse, attachants et crédibles avec leurs failles. L'écriture vive, fluide et évocatrice ne manque pas non plus d'humour. Voilà un vrai bon polar, une belle découverte qui sort des sentiers battus des thrillers habituels, et qui nous donne envie de lire à nouveau cet auteur et son anti-héros au plus vite ! Captivant !
N.L.
Mais où sont Linley, Barbara et les autres ? Saratoga Woods ne m'a pas du tout intéressée et j'ai été très déçue par ces nouveaux personnages, à mon avis, plus créés pour plaire aux jeunes ! Snif ! J'espère que Mme E. George continuera à nous régaler avec notre aristo préféré !
lullabell
Je viens de terminer votre livre que j'ai acheté après vous avoir vu lors d' un entretien télé. J'ai aimé et je vous remercie pour votre témoignage humble et vrai. Je vous souhaite beaucoup de bonheur Audrey.
Sylvie
est-il prévu de traduire la suite?? J'aimerais beaucoup offrir ces livres à mon père mais je ne vois pas l'interêt de commencer une série si les tomes suivants ne sont pas traduits... Or le dernier tome traduit date déjà un peu ...
poet24
Bonjour,nous sommes des anciens instits d'Audrey et son témoignage hier soir nous a ému.Nous voudrions lui témoigner notre sympathie et la féliciter pour sa reconversion:Institutrice en plus .Nous souhaitons avoir son livre et si possible avec une dédicace (nous paierons bien sûr le livre et les frais)Bravo Audrey tu as choisi un merveilleux métier.Yves et Roseline FEREY
Yves et Roseline FEREY
Professeur des écoles, enseignante en SEGPA, touchée et intéressée par le témoignage d'Audrey Chenu, déjà le livre dans mon sac, je voulais savoir s' il était possible d'entrer en contact avec l'auteur, via un mail professionnel ou autre... Merci
fleurtiju
BAH VOYONS ! dealer, prison et...succès ! Que tous ceux qui ont des vies de merde n'ont qu'a se laisser aller dans la bauge, quelle morale ? Message à tous les banlieusards: vendez de la drogue, on vous tendras la main ! Tans-pis pour les autres petits gens qui bossent comme des cons, ce sont de toutes manières des CONS ! et dire qu'ils y aura des gens encore plus cons pour acheter ce bouquin!
karelita12
Bonjour, Quelle est la date de parution de "Corpus Christi" de Pierre Siramy ? Annoncé sur le site de la Fnac une première fois pour le mois de juin, ensuite pour juillet, début août et dernièrement pour le 8 septembre, je l'ai déjà pré-commandé deux fois depuis juin, avec donc à chaque fois une annulation. C'est dire si je suis impatient de le voir enfin publié ! Merci d'avance pour votre renseignement.
N.L.
A QUAND L'EDITION 2014 ? EST QUE LA VENTE PAR INTERNET SE FERA ? MERCI
DENISETJOELLE
Ce premier roman de Roberto Costantini est tout simplement époustouflant, un des tout meilleurs polars lus ces dernières années ! Avec une intrigue machiavélique et magistralement construite, d'une ampleur rare, Costantini nous embarque dans les arcanes du pouvoir italien, au fil d'une enquête hallucinante et addictive où les rebondissements et retournements de situation laisse le lecteur bouche bée. Et puis, il y a aussi cette formidable galerie de personnages tous plus vrais que nature, ambigus, troubles et pourtant inoubliables. En premier lieu, son commissaire Balistreri est plus qu'attachant : c'est un personnage éblouissant et profondément touchant, de par son parcours et ses erreurs personnelles, mais aussi à travers les drames qu'il va être amené à affronter. Thriller magistral d'une intensité rare, "Tu es le mal" est une véritable pépite : non seulement la découverte d'un nouveau grand talent du roman noir, mais aussi le formidable premier volet d'une trilogie qui s'annonce explosive ! D'ailleurs, en refermant le livre, on n'a qu'une envie : faire partager notre plaisir de lecture, et courir acheter le prochain roman de Costantini ! En lisant ce livre, j'ai vraiment eu cette sensation rare de découvrir un nouvel univers puissant et unique, avec un premier roman de la trempe des premiers Mo Hayder, John Connolly ou Caryl Ferey ! Et comme je ne suis pas le seul dans ce cas-là, je supplie les Presses de la Cité de publier le reste de cette trilogie de Roberto Costantini qui, j'en suis certain, peut, avec un peu de perspicacité, devenir lui aussi un grand nom en France. Il a toutes les qualités pour, et même bien plus que certains autres...
N.L.
Un roman bouleversant, tantôt léger, tantôt dramatique. Une écriture subtile (et une traduction sublime), toute en petites touches, qui nous emporte et nous maintient à l'écoute. Qui eût cru qu'un roman si court pouvait nous emmener si loin ?
Yann
Je n'ai trouvé que ce moyen pour essayer de contacter Frédéric Charpier.... Je cherche à rentrer en contact avec cet auteur. Par ce mail pourrait-on me dire où le trouver ?? Par avance, merci.
Nicole Cullierrier
Je n'ai trouvé que ce moyen pour essayer de contacter Frédéric Charpier.... Je cherche à rentrer en contact avec cet auteur. Par ce mail pourrait-on me dire où le trouver ?? Par avance, merci.
Nicole Cullierrier
Ancien marin ,j'ai lu toutes les sagas maritimes de A.Kent ,S C Forester , Patrick O'Brian et les quatres volumes de Julian Stockwin dont le dernier publié par les PDLC "La grande mutinerie " .Quelle merveille ,ce sont ces romans qui m'ont poussé vers mon engagement dans la Marine ,j'y ai passé les 10 plus belles années de ma vie et maintenant j'attends la publication du cinquième roman de J. Stockwin.... cette publication qui se fait attendre , 100 fois j'ai passé la porte de la librairie et 100 fois je suis ressortis ,déçu ,il y a tant de romans sans intérêt que personne n'attends . Bien cordialement. J. Claude
Bosco
beaucoup aimé.attend avec impatience la suite.la fin du livre n'est pas tout à fait une fin mais la promesse du début d'un autre.
dani56
Roman époustouflant et riche ; on y suit l'épopée d'une femme entre les années 1930 et aujourd'hui, entre Islande, Allemagne en guerre et Argentine. Beaucoup de poésie, de l'humour grinçant et un regard sans concession non seulement sur l'Islande mais également sur l'humanité.
Mumuz
A quand la suite en édition Française ?
Guirec
Contente d'apprendre que "The scottish prisonner" va être enfin traduit , sachant que le prochain tome du "Cercle de pierre" va paraître aux USA et aux pays anglo-saxons début 2014. A quand la traduction du prochain tome en français de ce 8ième tome (le 11ième pour nous??)
Lessa
Gros coup de cœur pour un roman qui se lit comme une épopée enthousiasmante. Je ne connaissais pas cet auteur, j'attends avec impatience la prochaine parution. Je tiens aussi à saluer le travail du traducteur pour adapter l'humour cinglant et les pirouettes littéraires de l'auteur.
horlin
Excellent roman. Je sors de la lecture de ce roman complètement épuisé. Parce qu’il est gros, parce qu’il déborde de tout et partout, parce que j’ai ri de scènes mémorables, parce que j’ai blêmi devant des horreurs physiques ou morales. Bien entendu j’en conseille la lecture, mais attention ne le prenez pas à la légère, ce n’est pas un best-seller pour la plage, il sait faire mal.
Le Bouquineur
Bonjour, cette édition est trouvable sur les sites d'occasion style Price... et cie. Après, si j'ai bien compris, les Presses de la Cité les republient progressivement en intégralité par deux. Enfin, pour info, D. Gabaldon est entrain de finir la suite : le 8ième tome pour elle et pour nous, le 11ième voire 12ième s'il est divisé en deux comme à chaque fois. Mais il nous faudra encore longtemps attendre... 2014 aux USA donc nous?????
Solyane
Des femmes, des vies de femmes qu'elles soient carriéristes ou femmes au foyer. Eduquer les enfants, les câliner et jongler avec des horaires qui rétrécissent de plus en plus. Leurs sentiments de culpabilité lorsqu'elles assument une activité extérieure, leurs amours, déceptions, joies et tourments. Des situations banales où nous nous retrouvons et qui souvent nous font sourire. Traité sur le mode comédie romantique, une lecture légère et distrayante convenant particulièrement bien pour les vacances, où tout est bien qui fini bien! Pas de lassitude pour cette gentille histoire où les chapitres alternent les déboires de nos trois héroïnes Certains y trouveront peut-être de la mièvrerie? Pas d'introspection intérieure compliquée des personnages. L'écriture est simple et compréhensible pour tous. Une bonne lecture de vacances, je vous dis!!!
Chocolette
EXCELLENT !!!! MAIS A QUAND LE TOME 3 QUI EST EFFECTIVEMENT SORTI DANS D'AUTRES PAYS DEPUIS BIEN LONGTEMPS (TOMES 3 ET 4) DECIDEMMENT QUAND LES LIVRES SONT BONS IL FAUT TOUJOURS ATTENDRE.... C'EST TROP LONG EN FRANCE.
juju66140
bonsoir jai adoré l histoire du roman parfait inconnu mais jai pas pu lire la fin qui peu me resumé svp
sofia
bonsoir jai adoré l histoire du roman parfait inconnu mais jai pas pu lire la fin qui peu me resumé svp
sofia
Est-il déjà en librairie.
Joce
Bonjour Joce, Ce titre est en librairie depuis le 20 juin, vous pouvez d'ores et déjà l'acheter en cliquant sur la petite icône de panier sous la couverture. Bonne lecture !
Editions Presses de la Cité
Chers lecteurs, Le prochain Diana Gabaldon, The Scottish Prisoner, sortira courant 2014, nous sommes en pleine traduction ! Nous aussi nous avons hâte que vous le découvriez ! L'équipe des Presses de la Cité
Les Presses de la Cité
A quand la sortie en francais de "Lord John Grey et le prisonnier écossais" de diana GABALDON
malemortaise
Chère Moni, Le tome suivant n'a pas encore de titre et n'est même pas encore paru aux Etats-Unis, mais soyez bien sûre que nous le publierons dès que possible ! Amicalement, L'équipe des Presses de la Cité
Presses de la Cité
Bonjour Monsieur, Nous sommes ravis que la lecture du premier chapitre vous ait donné envie d'en savoir plus sur l'incroyable destin de Sidis. Pour insérer notre widget à votre blogspot, voici les étapes à suivre : http://integrationdvnmdts.blogspot.fr/ Le livre est d'ores et déjà en librairie, nous espérons qu'il vous plaira ! Cordialement, L'équipe des Presses de la Cité
Editions Presses de la Cité
Jai suivi toute la série mais je reste sur ma faim car je n arrive pas a trouver la suite de'' l écho des coeur lointain 1 et 2 .Je crois que c est la voie des songes .peut on le trouver aux presses de la cite .Merci de me répondre
moni
Après l'excellent et formidablement dépaysant "Chaleur blanche", M.J. McGrath confirme avec "Un garçon dans neige" son talent pour dépeindre une région, une culture aussi inconnues que le cercle arctique, le peuple inuit, ici l'Alaska. Le genre de nouveaux talents publiés dans la collection Sang d'encre à suivre impérativement ! Peut-être aurons-nous le plaisir un jour de la voir en France à l'occasion d'un (ou plusieurs !) salons ou festivals consacrés au polar... aux Quais du Polar, par exemple, avec John Katzenbach ?!... ;)
Norbert
Vous n'aimez pas trop ni la lenteur habituelle des intrigues scandinaves, ni la mode qui jusque là nous a amené à force le meilleur, mais aussi le pire, des polars polaires ? Découvrez vite le duo de choc Roslund & Hellström, absolument uniques en leur genre et qui, depuis l'immense claque que nous a mis leur roman "La Bête" explorant les thèmes de la pédophilie et de la vengeance, en passant par la prostitution et ses réseaux sordides à travers l'Europe de l'est abordés dans "Box 21", la peine de mort et la vengeance encore dans l'excellent "L'honneur d'Edward Finnigan", nous livre un nouveau roman coup de poing avec "La Fille des souterrains" ! Roslund & Hellström ? Deux des nombreux talents de la collection Sang d'encre...
Norbert
se livre est passionnant et se laisse tout simplement dévoré
amy21
Incroyable ! Juste par curiosité, j'ai commencé à lire les premières pages grâce au widget (dommage que je n'arrive jamais à les intégrer à mon blogspot), sans connaître ni cet auteur danois qui a déjà publié il y a deux ans un roman visiblement apprécié sur Amazon, et moi qui suis plus polars ou romans noirs à la base, je ne pensais pas du tout accrocher dès le début à ce point, ni même être intéressé par le sujet à vrai dire ! Et pourtant, je n'ai qu'une envie maintenant, me le commander pour pouvoir lire la suite tellement j'ai été bluffé et captivé en deux chapitres ! Il s'agit visiblement bel et bien d'un génie inconnu qui, déjà à l'âge de 11 ans, épate tout le monde en faisant sa première conférence sur la 4e dimension devant un parterre de spécialistes en mathématiques. On sent dès le début que le gamin ressent un manque d'affection de la part de son père, professeur érudit comme son oncle, mais qui semble songer avant tout à la réussite de son fils plutôt qu'à faire preuve d'un peu plus d'attention paternelle. En tout cas, à ce moment-là. Bref, il me faut la suite !
Norbert
je suis désolée, je viens de voir qu'apparemment, la suite est dans l'écho des cœurs lointains,... si j'ai bien compris!!!!
caribou
Je termine le deuxième tome de 'le cercle de pierres'! c'est passionnant!!! y aura-t-il un troisième tome avec la suite : la croix de feu, le temps des rêves, la neige et la cendre, etc.....J'ai découvert ce roman fleuve dans le désordre, ce qui posait un problème de compréhension! j'espère que très vite, j'aurai la suite. merci. L.M.
caribou
Egalement en attente du tome 3 de cette série.. en réédition ? le titre "est-il "à pas de loup ?" Quand sort-il ?
Anne
Un très grand thriller, italien qui plus est (ça change des USA ou de l'Angleterre, surtout maintenant que de nouvelles voix talentueuses du polar nous viennent de partout dans le monde). Un suspense captivant et passionnant dans les arcanes du pouvoir en Italie, que je recommande vivement à tous les amateurs de (bons) polars ! Un commissaire attachant au parcours original, pour une enquête haletante en forme de "cold case", qui nous fait remonter jusqu'au début des années 1980. Une nouvelle facette du Noir italien absolument fascinante, à ne pas manquer ! Vivement la suite de cette trilogie qui démarre sur les chapeaux de roues !
Norbert
Je languis de pouvoir lire ce nouveau thriller de Brian Freeman qui, malgré un titre français peut-être un peu trop "banal" ou "déjà vu", m'a l'air passionnant ! De nombreuses critiques élogieuses et enthousiastes (notamment aux Etats-Unis) ont salué ce nouveau polar "one shot" de l'auteur, qui ne cesse de dévoiler, de livres en livres, l'étendue de son talent, décidément ! Merci aux Presses de la Cité !
Norbert
Quelle magnifique couverture ! Beaucoup m'ont dit que ce roman faisait partie des meilleurs (c'est dire !) de John Connolly, dont je suis devenu fan depuis le stupéfiant "Tout ce qui meurt" et certaines de ses scènes qui continuent à me hanter... Je viens de me l'acheter bien évidemment (je suis en retard de quelques volumes de la série qui m'attendent eux aussi), et son marque-page dépliable qui présente toute son oeuvre au sein de la collection Sang d'encre m'a fait également penser à me commander "Le baiser de Caïn", lui aussi excellent, mais que je n'ai que dans une vieille édition poche... John Connolly est non seulement le premier qui m'aura fait aimer les polars irlandais (même si les siens se déroulent aux Etats-Unis, dans le Maine, pour la plupart), mais il figure lui aussi parmi mes auteurs préférés, avec notamment les deux autres "grands John" de la collection : John Burdett & John Katzenbach !
Norbert
J'ai aimé et attends avec impatience la suite car on reste sur notre faim à la fin
solou73
Un excellent roman avec une écriture totalement addictive. Je vous le recommande vivement!
charlotte
Lauren Beukes utilise un schéma narratif complexe et perturbant. Et pourtant, la lecture des Lumineuses est captivante, voir un peu addictive. Suivre Harper et Kirby est intriguant. On est vite happé par l’histoire et poussé par le besoin de comprendre. Il faut dire que passer d’un chapitre (et d'une époque) à l’autre (sur plus de 60 ans) sans aucune transition est carrément déstabilisant ! Qu’à cela ne tienne, puisque la traque (dans un sens comme dans l’autre) nous emporte dans une boucle qui ne semble ne jamais devoir se boucler.
stephanie plaisir de lire
à quand la parution en français du dernier tome (la suite) parue en anglais?
peeters
j'ai presque tous les romans de danielle je suis fan depuis des années merveilleux romans continuez madame MERCI
GLORY
d'accord avec le précédent commentaire, pourquoi ne peut-on plus trouver ce titre à acheter dans cette collection ? alors que nous n'avons de pb sur les autres titres ? une petite réponse serait la bienvenue. merci
marie
Très déçue: ce livre s'adresse à une jeune public! Pourquoi est-il bien classé "children fiction" en anglais et thriller en français? Grave erreur de l'éditeur francophone...
syl
j'adore ces livres, je les ai tous lu et dès qu'un nouveau sort, je le prends. Des histoires super émouvantes et passionnantes surtout.
coco
Je n'ai pas encore eu l'occasion de l'acheter et de le lire (ce qui ne saurait tarder), mais je tenais à féliciter tout particulièrement les Presses de la Cité pour avoir si remarquablement mises en valeur ce coup de coeur de l'excellente collection Sang d'encre. Chaque titre de la collection mériterait effectivement un tel écrin, aussi sobre mais "lumineux", et remarquablement bien pensé, jusqu'au marque-page aux couleurs de "Zoo City", le roman de science-fiction déjà très remarqué (et récompensé) de Lauren Beukes, réédité en même temps en ce mois de mai. Lequel marque-page peut parfaitement être remplacé à l'avenir par un petit dépliant consacré à la collection Sang d'encre, à ses auteurs déjà connu comme aux nouveaux talents à découvrir sans faute !
Norbert
j'ai tout les livres de Danielle Stell et les DVD sortis, tous les livres ont un thème différent et j'adore
mamyloz
Excellente lecture !
Marie
que de sensibilité et de croyances en la nature , ses forces et ses difficultés... Enregistré pour la Bibliothèque sonore de Lyon. je n'avais pas connu cet auteur , avant ce jour; que de regrets, j'aurais aimé lui dire cela... Quad la Préface de J. anglade dit qu'il est né de la littérature , il ne me semble pas se tromper... D. GERALD
dlareg
Bonjour, j'aurais souhaité savoir pourquoi on ne peut plus acheter ce tome (Les canons de la liberté) nul part? Il n'est plus commercialisé?
Laurie Ehrman
hotel vandome je l'attend car c'est le dernier sortie j'ai toute la collectionde danielle steel meme les queques D V D JE SUIS FAN de danielle LLE STEEL §§§
annick
J'ai adoré ce livre il est très accrocheur pour moi qui n'aime pas lire je trouve qu'il se lit facilement. Je tiens a félicité l'auteur de ce manifique livre.
cricrou
Ce livre fait drôlement envie, il a tout pour plaire, je vais guetter sa sortie avec impatience.
clédesol
c'est pour quand la suite???
iza
Brillantissime ! Et complètement décalé ! Que dire de ce roman si étrange et ensorcelant… L’histoire est vraiment originale, tout comme les parents Fang. Si la mère est un personnage contrastée, partagée entre son sens de l’art et son amour de ses enfants ; son mari n’est qu’un bourrin épris uniquement de sa passion et prêt à tout sacrifier pour celle-ci. Annie et Buster sont deux personnages extrêmement attachants qui ont forcément des problèmes dus à l’éducation dérangée de leurs parents. Ils font de leur mieux, et se prennent à retourner chez leurs parents, comme pour leur offrir une énième chance, mais sont toujours déçus. Et c’est là la force de ce roman extrêmement profond… Il établit la limite du lien entre les parents et les enfants lorsque ces premiers ont à cœur quelque chose de plus fort que leur amour familial. Bien sûr, la situation et les sentiments sont exagérés pour prouver une théorie, mais je pense que le problème établi est bien celui-ci… et il est malheureusement d’actualité dans de nombreuses familles. Le roman est très intimiste et permet une immersion total du lecteur dans l’histoire. Quand au style, il est tout simplement parfait. L’écriture est fluide et agréable, et le lecteur ne s’attend pas à ce final. Je prédis un beau futur pour cette nouveauté que l’on doit aux « Presses de la cité ». Génial, tout simplement. http://jake-vecchiet.kazeo.com/roman/la-famille-fang-kevin-wilson,a3616724.html
Jake Vecchiet
je viens de terminer le 15ème tome de la série complète, pour la seconde fois ! j'ai vraiment hâte de savoir quand va sortir la suite en français ? quelqu’un a des nouvelles ?
galimata
Bonsoir à tous, Le troisième tome devrait sortir fin 2013. Pour connaitre la date exacte de sortie, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter Terres de France ici: http://www.pressesdelacite.com/site/inscription_newsletter_site_editions_presses_de_la_cite_&6000.html Bonne lecture, et à bientôt, nous l'espérons... L'équipe des Presses de la Cité
Terres de France
Difficile de changer et d'oublier Linley...j'ai été déçue par le rythme, l'atmosphère de ce livre..j'ai lu tous les livres de Elsabeth George, mais celui ci me laisse sur ma faim..je n'ai pas envie de connaître la suite vécu son méchant beau père...
Bea
Je n'arrive pas à trouver le tomme 3 de ceux de la grande vallée quel est le titre ??? La fnac le présente sur son site mais en fait il n'existe pas!!!! Merci.
Ève 54
Réponse à Suzie: Antoine cherchait à venger son père, mort à cause de Martial. Il se fait embaucher par lui, fait un enfant à Mathilde et la quitte, ce que ne peut supporter Martial qui veut lui régler son compte..... Amitiés Sylvie Anne
Sylvie
Désolé-j'aime presque tous les livres de D.Steel mais celui-ci, j'ai eu l'impression de relire la même chose toutes les 10 pages. Mes livres préférés restent les anciens !
miachien
Je n'ai pas compris la ''manoeuvre'' ou la revanche d'Antoine comme vous le décriviez. Selon ma lecture de votre roman, Antoine fut un travailleur exemplaire. Il n'a fait de mal à personne même pas à Mathilde à qui il lui expliqua que sa liberté lui importait plus que tout. Elle a pris elle-même sa décision. À Martial aussi toujours la vérité lui a été dite par Antoine, lui qui a subi un traumatisme énorme à l'âge de dix ans? Il n'était pas au courant des agissements de son père. Quelle est cette revanche dont vous parlez, j'ai de la peine à saisir? Merci énormément à l'avance pour vos éclaircissements.
Suzie
bien
essam
Déçue par ce livre dont j'ai trouvé le rythme un peu "mou" par rapport à ce que l'on lit d'habitude de la part de cet auteur.
lauraline79
si il est d'aussi bonne facture que les précédent, ce sera un véritable régal! Je cours de ce pas le chercher en librairie!
sorciereauxyeuxverts
nous sommes polonaise et portent le nom de famille CRANSAC!
Irène et Georges
effectivement,becca king s'adresse à un public de jeunes lecteurs et j'ai moins aimé ;savez vous si EGeorge donnera suite à la ronde des mensonges ?il me tarde de retrouver l'atmosphere crée avec lindley et barbara
rosacandida
Saratoga Woods m'a captivée, au point où je fut très surprise de la fin, à quand la suite?
Manou
Je suis abasourdie... comment E George a t elle pu écrire une daube pareille.....lamentable
radheshyam
La venue d'un nouveau livre de Mme George est toujours un pur bonheur, j'ai hâte de voyager dans son Angleterre :)
bubulle de laurence
Si ce n'est pas encore fait, pensez,messieurs,à faire un film avec...
Cassandra
Merci beaucoup, chère Carole, de votre très gentil mot. Nous sommes ravis que notre almanach vous plaise autant, et espérons que vous ferez partie des lecteurs du prochain qui sortira en septembre 2013. Quant à vous, chère Marian, si nous publions des extraits de romans à chaque fin de semaine, c’est pour vous permettre de découvrir de nouveaux auteurs, ou des auteurs déjà confirmés que vous ne connaîtriez pas encore. Nous espérons sincèrement que vous trouverez votre bonheur dans l’Almanach 2014, et que vous découvrirez de beaux moments de lecture dans nos romans Terres de France. Bonne lecture à toutes les deux, Les Presses de la Cité
Presses de la Cité
Je viens de lire "Le vieux..." et j'ai eu l'impression de relire... Forrest Gump.
mylaly
existe t il en numérique ?
cristaline
Bonjour, Je suis une résidente de Mont-Tremblant au Québec (Canada...) , je me suis procuré pour la quatrième fois cette année votre' Almanach des Terres de France' - je suis maintenant une 'fan' inconditionnelle et je tiens à vous manifester toute mon admiration pour ce beau produit que vous nous offrez.. Via ce document j'en apprend beaucoup sur votre belle France qui est celle de mes ancêtres 'Létourneau'. Je vous félicite pour votre almanach tant pour son côté esthétique, son contenu des plus intéressant, les extraits d'oeuvres littéraires, les thématiques et j'en passe ! J'espère que vous 'vivrez longtemps', Tous mes remerciements, Carole Aubin
Carole Aubin
Un livre magnifique, touchant, bouleversant qui nous plonge en plein coeur de l'Afrique. Profondément humain, ce livre m'a donné envie de partir en Afrique et m'a fait considérer le titre de princesse sous un nouveau jour. Un livre à acheter, à lire et à relire, un des meilleurs romans de la talentueuse écrivain Daniel Steel
jo'
A quand la suite de l'echo des coeurs lointains ? Je suis impatiente
momo
Je viens de terminer ce beau livre ! J'ai beaucoup aimé et je suis impatiente de connaître la suite..... forcément, il doit y avoir une suite !!!
yvonne
une enquête très fine dans un bruxelles que Dulle Griet nous fait connaître presque de fond en comble (merci pour l historique), j'ai eu le plaisir de retrouver tous les personnages et surtout Serge et lilas! Tout commence par un rêve..mais qui porte le masque??? Entre un medecin trop gentil pour être honnête, mari mais "amoureux" d une bibliothecaire trop naive pour être coupable! Un couple d amis juste trop bizarre, et un voisin musicien trop solitaire pour être "juste" (comme on dit en belgique)..Serge et Lila ont du fil à retordre pour trouver le coupable du meurtre de Georgette! Jusqu'au bout de l aventure, vous serez sceptique et surpris des decouvertes ;) Un roman policier qui vous attache et vous en redemanderez (après "petits meurtres chez ces gens là)..je demande la suite!! cooup de coeur à la librairie club flagey à bruxelles <3 aicha librairie club flagey 7 place flagey 1050 bruxelles belgique.
aicha
une très belle histoire,que j'ai lu et relue, j'attend avec impatience la suite. il y aurai deux volume de la croix de feu, je n'en ai trouvé qu'un seul, pourriez vous me dire ou me le procurer merci
ferrini
une très belle histoire,que j'ai lu et relue, j'attend avec impatience la suite. il y aurai deux volume de la croix de feu, je n'en ai trouvé qu'un seul, pourriez vous me dire ou me le procurer merci
ferrini
Très bon livre. Dommage qu'il soit entaché de petites erreurs comme page 450 où l'auteur cite la société Pilot's Station comme diffusant la maquette de l'avion de René Fonck. Ce n'est pas exact, il suffit de consulter le site de cette Sté pour voir qu'elle ne diffuse que 3 Spad mais pas celui de Fonck. En maquettisme il faut être rigoureux!
victordelta16
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas autant été scotchée par un livre qui, a priori, me semblait plus adapté à un public jeunesse (oui, on peut dire qu’à plus de 30 ans, je ne suis plus vraiment dans la cible, non ?). Enfin, c’est ce que je m’étais dit en voyant qu’il s’agissait de l’histoire d’une adolescente qui lit dans les pensées des autres et qui se retrouve poursuivie par son beau-père qui a assassiné son collaborateur. J’ai immédiatement accroché au style de l’auteur, c’est très bien écrit, les personnages sont très attachants et absolument pas gnangnans. Le suspens et le mystère sont à leur maximum tout au long de l’ouvrage, je n’ai pas pu décrocher du début à la fin ! (habituellement, je lis 2 livres en même temps et là, je n’ai pas pu, je voulais absolument finir ce livre au plus vite tellement il me captivait) Les descriptions de l’île où se situe l’histoire m’ont même donné envie de découvrir le lieu ! Vous l’avez compris : j’ai a-do-ré ce livre et en lisant les dernières lignes, j’aurais hurlé !!! Où est le tome 2 nom de Zeus !!!!!! Ça peut pas s’arrêter comme ça ! D’ailleurs, il faut absolument que je regarde pour quand est prévue la sortie du tome 2 et je pense que je le prendrai directement en anglais pour attendre le moins possible afin de connaître la suite des aventures de Becca ! En bref : je vous le conseille vivement ! (chronique publiée sur Vox Popul33k grâce à Babelio)
Knit Spirit
Je suis une inconditionnelle d'E. George et j'adore le sergent Barbara et le beau Lindlay. J'ai lu toutes leurs aventures et j'ai peur d'être un peu déçue par sa nouvelle héroïne mais j'achèterai sûrement ce livre pour découvrir.
cathy091
J'ai beaucoup aimé ces romans, je les ai tous, et j'aimerai les avoir en numérique pour les emporter lors de mes voyages, malheureusement seuls les 2 derniers existent en numérique, puisque vous les rééditer pourquoi ne pas les faire en numérique aussi.
antigone85
oui, à quand la suite, l'attente est trop longue
CAT.LEGRET
Bonjour, J'aimerai savoir si vous avez fait une suite au roman "l'espoir est une terre lointaine" car il est émouvant et super bien raconté .... J'ai lu aussi "le temps de l'amour" il est super. Continuez, vous avez beaucoup de succés Bien cordialement Zia
ZIA
Bonjour, J'aimerai savoir si vous avez fait une suite au roman "l'espoir est une terre lointaine" car il est émouvant et super bien raconté .... J'ai lu aussi "le temps de l'amour" il est super. Continuez, vous avez beaucoup de succés Bien cordialement Zia
ZIA
je viens de relire ce roman ,à la fin il est dit "cette histoire se poursuit dans la deuxieme partie du cinquième tome également intitulé "La croix de feu". Je ne l'ai pas trouvé, pourriez vous m'en dire plus merci
ferrini
Chère Madame, Ne voyez pas de voyeurisme dans les quelques lignes qui portent sur la mort de Nicolas, mais plutôt un hommage à un héros mort pour la France. Soyez donc assurée du plus grand respect que nous avons pour lui et sa famille. Bien à vous, Les Presses de la Cité.
Presses de la Cité
Chère Madame, Ne voyez pas de voyeurisme dans les quelques lignes qui portent sur la mort de Nicolas, mais plutôt un hommage à un héros mort pour la France. Soyez donc assurée du plus grand respect que nous avons pour lui et sa famille. Bien à vous, Les Presses de la Cité.
Presses de la Cité
A quand la suite de 'l'échos des coeurs lointains?
cel
Chère Madame, Ne voyez pas de voyeurisme dans les quelques lignes qui portent sur la mort de Nicolas, mais plutôt un hommage à un héros mort pour la France. Soyez donc assurée du plus grand respect que nous avons pour lui et sa famille. Bien à vous, Les Presses de la Cité.
Presses de la Cité
Déception aussi, j'ai lu d'un trait car j'ai adoré la saga et je voulais avancer pour trouver de la substance, mais en vain. Sentiment de vide frustrant en fermant le livre. L'impression d'un coup d'argent fait sur la renommée de ce qui précédait. J'aimerais bien un tome 7 et un tome 8 qui reviendrait toucher la ferveur des 5 premiers!
Nancy
Bonjour, quand paraitra le tome 4 de ceux de la vallée merci
gegewal
avez vous demandez l'avis de la famille de Nicolas pour devoilée sa mort avec autant de voyeurisme ? pourquoi ne pas le laisser reposer en paix ?
outrée
Oui !!!!!!!!! - à quand la suite ???? J'ai appris que le livre (la suite) est déjà sorti en anglais !!! alors à quand la suite en français !!! merci pour votre réponse florasoleil
florasoleil
Je suis bien d'accord avec Lady K à propos de ce dernier tome, ce que je trouve d'ailleurs bien malheureux, il y a tant de choses à écrire et à vivre encore ! Ce tome est terriblement frustrant. Dites à Jean M. AUEL de continuer, elle n'a pas le droit de nous laisser comme ça...
alma
SUPER !!!! et BRAVO J'espère que vous continuerez à éditer la suite des romans. Bien à vous
cathy
Je suis un peu déçue par ce bel almanach prometteur. Outre qu'il ne m'a apporté pour l'instant que des astuces et conseils déjà connus, je trouve complètement aguicheur et publicitaire ces débuts de romans de chaque fin de semaine qui n'apportent absolument rien au lecteur si ce n'est un peu de frustation.
marian
Vraiment Magnifique ! Une fois ouvert je n'ai pas pu le fermer juste pour connaitre la suite. L'histoire de Thea et Arius et splendide, dur, triste et tellement poignante, on adore déteste Lepida et Domitien et on crève d'envie d'avoir une baguette magique pour réssucité ceux qui sont morts et qui devenaient si attachant. Une épopée épique qui ne laisse pas indemne en pleine époque Romaine et bourré de détail historique. J'espère de tout coeur que la suite avec Trajan, Sabine et Vix (le fils de Thea et Arius) sortira rapidement.
cally
Un grand merci pour cette réédition. Un grand roman noir découvert via Babelio et Gérard Collard de la Griffe Noire. J'ai apprécié la lecture de ce thriller au point de me lever à 6h du mat afin de découvrir, seul dans le silence et le noir, le dénouement de cette tragique histoire.
le Bison
Bonjour, Le troisième tome devrait sortir en fin d'année prochaine. N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour être au courant de sa publication! Bien à vous,
Terres de France
Bonjour, Le troisième tome devrait sortir en fin d'année prochaine. N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour être au courant de sa publication! Bien à vous,
Terres de France
Bonjour, quand sortire le tome 3 svp? je l'attend avec impatience afin de commencer à lire Merci d'avance pour la réponse
gegewal
Bonjour, je suie une très grande amatrice d 'E.George depuis ses premiers romans. Celui-ci m'est tombé des mains au bout de 80 pages. On croirait que c'est écrit pat une autre. L'intrigue n'accroche pas les personnages sont caricaturaux, les recurrents n'ont aucune saveur ni charisme. Ou est passé le charme de Linley? L'auteur tire à la ligne sur toujours les mêmes ressorts: -Haver est mal habillée et amoureuse de son patron et de son voisin. - Déborah n'arrive pas à avoir d'enfant.. - Linley est ridicule en amoureux transi on n'y croit pas une seconde. Et surtout, ou est passé le style? l'écriture fouillée, soignée, qui faisait oublier la longueur parfois superflue des précédents romans. Je pense que le traducteur a change et que c'est également la cause d'un style si relâché. Désolée de ces critiques mais j'ai été vraiment déçue. Cordialement Sylvie
Sylvie
Je viens de finir ce livre de Jean Bertolino, et je n'ai qu'un mot, "magnifique" ! La forêt amazonienne (et d'autres), continue malgré tout, d'être dévastée.. Que peuvent ces chasseurs cueilleurs contre ces hommes soit disant "évolués" qui ne vivent que pour l'argent et détruisent notre planète. Dommage que 52 sur la une n'existe plus, ce magasine de grands reportages avait le mérite et le courage de montrer toute la cupidité humaine dans sa plus simple expression.
Oxo66
J'ai adoré aussi, histoire touchante et personnages attachants.
Myr
Un livre fabuleux à découvrir à tout prix! Mériterait une récompense. Change des livres actuels.
HELENE
Bonjour, A quand une réédition de ce volet des aventures de Lord John Grey : Une affaire privée ? En effet, seuls quelques exemplaires sont disponibles à la vente mais à des prix totalement exhorbitants !!! Merci de votre réponse,
Aurore
Je suis en pleine lecture de "La maîtresse de Rome". Merci Kate Quinn pour ce formidable moment d'évasion. Quand vous vous faites romancière pour conter aux adultes les aventures du passé, c'est sur une documentation sans faille que vous bâtissez votre récit, plein de vie, évocateur comme un film. Vous me faîtes oublier mes soucis ! Je souhaite vraiment de tout coeur que ce roman péplum rencontre le succès qu'il mérite. Merci aux éditions Presses de la Cité.
MIC
Bonjour, C'est dommage que ce livre ne soit pas en format numérique... et au prix poche bien sûr.
Melou
La fin du tome 2 semble appeler une suite, non? J'attends avec impatience.
Sansan
J'aimerais transmettre mes félicitations Pour le Prix Historia à l'auteur que j'ai le plaisir et ll'honneur de connaître Amitiés Christian
Sauvel
Comme toujours excellent et passionant; on attend la suite (s'il y a) avec impatience; y aura t-il une suite ?
dany
merci , de tout coeur à cette auteure que j'apprécie de plus en plus, les récits sont d'une telle vérité que l'on en redemande , je les ai tous lus et j'ai vraiment hâte de vous retrouver pour une nouvelle évasion
hermina
Je vais attendre le 4 octobre avec la plus grande impatience pour acheter le dernier roman d'Elizabeth George. Je la suis depuis ses débuts "meurtre dans le brouillard". Pourquoi je l'aime ? Elle a un merveilleux style, une perception parfaite de ses personnages. De plus on s'attache profondément à ceux-ci dont on suit avec le plus grand plaisir les déceptions, les moments de bonheur, j'adore notamment le duo improbable Linley Havers qui est impayable. De plus il y a énormément de suspense et on ne devine jamais qui est le véritable assassin avant les dernières pages. Elizabeth George à mon avis est la meilleure auteure de policiers actuellement.
cathy091
Martha Grimes j'aime beaucoup moins qu'Elizabeth George qui est vraiment mon auteure préférée. Mais c'est vrai que ses romans sont agréables à lire également.
cathy091
Je les ai tous lu,J'ADOOOORE... Le dernier un peu moins, un peu long, mais la fin est néanmoins restée captivante. S'il vous plaît n'arrêtez pas la saga. Les recherches de l'auteur bravo.
Nénette
Un panorama magnifique, des vies que l’on prend plaisir à découvrir, un bon livre pour s’évader.
Nodrey
Un livre poignant, touchant, écrit de manière subtile avec des personnages très attachants.
Nodrey
le jardin des secrets, très belle histoire a lire avec plaisir
djos6942
il est bien ce livre
clara
J'espère une suite à ce tome 2 car l'intrigue semble non terminée. Ces 2 derniers tomes étaient aussi bien que toute la saga.
Didine
J'espère que c'est ce qui nous attend. Et que cette modification rende les consciences plus fortes et plus sereines. Que les vrais valeurs prennent le dessus : VIVRE AVEC LA NATURE ET NON CONTRE ELLE !
jadu
bonjour, viendrez vous le livre sur la place a nancy cordialement
tatagigi
très beau ouvrage . a si tous les français le lisaient ils se ferait une autre opinions de nos politicards
rouv07
Il y a bien longtemps où je n'avais plongé si profondément dans un récit d'une telle justesse de ressentis, on est tour à tour Lysianne, Catherine, Juliette, on peut même en deviner leur mimiques et se fondre dans leurs émotions. Bravo.
Mirette
Une série agréable, un personnage très attachant, on attend le prochain de cette série avec impatience !!!!!
Marianne
Bonjour, J'ai commencé la saga "Le Chardon et le Tartan" (1er tome) et j'ai acheté les autres tomes mais je ne crois pas que je les ai tous et je ne connais pas l'ordre de lecture. Quelqu un pourrait il m'envoyer la liste des différents tomes dans l'ordre ? Grand merci d'avance.
Nala
merciiiiiiiiiii madame Auel ! Je vous adore
lydia
ma cousine m'a preté un jour ce livre. dès les premières ligne je n'ai plus quitter le recit.....et j'ai vecu l'aventure jusqu'au bout avec NOIH-RA tout y etait ......un merveilleux roman,qui m'a tenu en haleine,souffrir avec elle et une fin extraordinaire de bon sens et d'humanité.... Merci monsieur Simoney pour ce beau voyage dans le temps!. René-charles
f4corsair
Je l'ai lue ce livre est vraiment génial!
Anne-C99
bonjour j'ai lu et relu le livre de deborah rodrigues et je l'ai enormement apprecié j'aimerai avoir ses coordonnées afin de discuter ce qu'elle a fait est extraordinaire et sa ma comforter dans ma décision apres mes études d'aider les personnes la ou les loi sont injustes notamment les femmes qui sont les premieres touchées apres les enfants pourriez vous me mettre en contact avec cette dame si vous pouvez son histoire ma conforté dans mon projet et prouve qu'il y a encore de l'espoir que les choses s'améliorent sur cette terre
sicilienne
j'ai adoré cette saga sur la préhistoire toutes les recherches de l'auteur, son investissement personnel dans cette série. Mais je suis profondement déçu par le sixième tome. Nous relisons un concentré des 5 autres tomes jusqu'a plus de la moitié du livre, pour moi c'est ecrire un livre pour publier un livre uniquement il n"y a rien dedans. J 'attendais mieux ou rien mais pas ça.
jochri
Connaissez vous le suite du tome 13 (en poche). ESt ce "l'echo des coeurs lointains" en broché ?
Julie
Bonjour, J'ai lu toute la série en poche...seulement ils ne sortent plus maintenant et je voulais savoir si la suite du volume 13 en poche était bien l'écho des coeurs lointains ?
julie
a quand la suite de thomas? merci
Bolitho
a quand la suite de thomas? merci
Bolitho
svp jean n'arretez pas là ayla et jondalar nous manquent vraiment
christine
svp jean n'arretez pas là ayla et jondalar nous manquent vraiment
christine
svp jean n'arretez pas là ayla et jondalar nous manquent vraiment
christine
bonjour, ou se trouve Fauville exactement ? merci !
leatis17
a quand la version epub ?
hosteins
à quand la suite ???? excellent comme tous les autres volumes !! bravo
Tounette
Magnifique surprise!!! Livre à première vue banale sur une énième histoire qui se passe pendant la guerre, mais après avoir lus la vie d'Hiroko je fus émue jusqu'à la fin!! Histoire très touchante de vies humaines détruites et d'une passion persistante! J'en suis encore bouleversée..
lyly
Super! tout pour nous faire passer un délicieux moment! Une histoire bien menée, une intrigue pas trop évidente et des personnages bien travaillés! j'en redemande!! (un 2ème tome est sorti non?..!^^)
karine
Bonjour, j'ai acheté MOUSSON de Wilbur Smith Presses de la cité et stupéfaction je suis arrivée à la fin du livre qui finit au milieu d'une phrase à la page 688. Il manque la fin du Roman ! et le livre est intact. Pourrais-je avoir la fin SVP. Quelle frustration. Merci
Ryan00
Qui est ce Dulle Griet qui pompe les livres des autres? http://archaion.hautetfort.com/archive/2012/05/30/un-cas-de-vampirisme-litteraire.html
Köln
Imposture? Plagiat? Ce "Dulle Griet" s'est inspiré de manière systématique de deux livres récents, Aux Armes de Bruxelles et Porte Louise, parus aux éditions L'Age d'Homme.
Ingrid
Jai trouvé ce livre tres interressant et tres prenant. L'histoire emouvante et ecorchee de l'heroine installe un lien presque imediat entre le lecteur et le personnage principal. On est tres vite pris d'affection pour cette femme meurtrie par la vie et si vulnerable. Ce qui est interrassant c'est la progression de la prise de confiance croissante tout au long de son histoire qui lui fesait tant defaut au debut du roman. On aime parcourir sa delivrance et sa liberté retrouvée. Le roman est bien ecrit et entrenant mais certains passages sont tout de meme longs car ils comportent beaucoup de descriptions et certaines scenes sont trop souvent repetitives... De plus les fameuses revelations n'arrivent que tardivement. Mais ces revelations restent surprenante!!! et cloture avec brio le roman. Livre facile à lire.
Dream
Roman formidable, je l'ai lu 5 fois de suite et je ne m'en lasse pas . Un auteur hors pair
TCHENGUE
Boujour tous les livres de Françoise Bourdon sont trés bien
rose
SUPERBE BEAU LIVRE!!! très prenant, très bien écrit, horrible situation pour Hiroko et la guerre des USA/JAPON, mais roman dans lequel j'étais complètement plongée!!! A DECOUVRIR ABSOLUMENT!
TATOO
En effet, j'espère que vous allez réimprimer la série 'le chardon et le tartan' car il me manque les tomes 1-3-4! tous les autres je les ai, alors c'est vraiment très dommage que je ne réussisse pas à avoir la série au complet!
Sandrine13
est_ce la suite du precedent ouvrage de H de Maximy sur la destinee d une jeune paysanne qui crée sa propre maison de dentelle
lecture
je viens de lire ce livre en 3 jours j'ai beaucoup aimé ... un vocabulaire très riche, avec une hâte de connaître l'issue de cette histoire entre pénélope et grégoire... bien sur je n'en dirai pas plus pour les futurs lecteurs .à conseiller
marie
merci Conor de nous permettre d'y voir + clair et d'avancer !
Benj
un roman epique vraiment captivant nous esperons la suite rapidement.
titibou
J'aime bien Daniel Depp, j'avais vraiment apprécié son premier bouquin: des dialogues enlevés, une bonne connaissance du milieu holywoodien (et pour cause!) c'est pour ça que j'ai acheté son second roman. Héla trois fois hélas, il y a des choses qu'un français ne peut pas laisser passer. Tout d'abord il faut faire remarquer à Daniel depp qu'il y a des français qui peuvent s'adresser aux américains sans les insulter, et inversement. Je reconnais que le jeu peut ètre amusant mais il a ses limites. ensuite, ne voir qu'une ville entre Nice et Cannes ne peut ètre qu'une vue de l'esprit totalement américaine mais assez incongrue pour un français. Pour continuer, j'ai bien rencontré de petits scorpions dans l'arrière pays provençal mais il ne m'ont jamais foutu la trouille de ma vie. Cerise sur le gateau, page 278, il nous parle des "poulets de Brest", qui pourrait expliquer à Daniel Depp que Brest est un port militaire (et entend le rester!) de l'ouest de la France, alors que le pays de Bresse se situe au nord-est de la ville de Lyon et est réputé pour sa volaille!!? Qu'un américain écrive ça, je peux comprendre sa méprise, mais on l'a bien traduit un jour son bouquin, j'imagine qu'on a du le mettre en forme avant qu'il n'atteigne l'imprimerie, et personne ne s'est rendu compte des conneries qui s'y trouvaient? Un peu de rigueur aux Presses de la cité ne ferait pas de mal je pense. Je ne peux que vous inciter à vous améliorer, surtout en géographie. Bien à vous.
jipai29
Il y a tellement de volumes... A quand la version numérique ?
sylvie
J'ai entendu parler de ce livre en écoutant Anne Bragance, que je découvrais aussi, dans une émission de radio. J'ai acheté le livre et viens de le terminer. J'ai beaucoup aimé le lire, l'écriture est très particulière, je m'y suis habitué au bout de quelques pages et me suis littéralement laissé porté par le récit et cette histoire. Peut-être aussi car j'ai retrouvé beaucoup de choses similaires entre les deux principaux personnages du récit, et ma propre vie, c'est d'ailleurs le titre du livre et les mtos d'Anne Bragance à la radio qui m'ont donné envie de le lire. Etant un grand solitaire malgré moi, je recherche malgré moi depuis des années dans les livres une solution pour m'en sortir et me donner la clé. J'ai voulu savoir ce que disait Anne Bragance à ce sujet, et ce qu'elle découvre et met à jour dans son roman, de façon si admirablement écrite (on voit qu'elle vit avec les mots, qu'elle les respire et les goûte), m'a beaucouip surpris et interpellé. Je me sentais très proche de Pénèle tout au long du récit, de sa façon de vivre, d'être, de ses difficultés, et la fin du roman m'a comme choqué, remué, je l'a voyais alors sous un angle différent. Oui la solitude peut mener à la folie, et il faut à tout prix essayer de s'en sortir, encore et encore, quand bien même on ne l'a pas choisit, quand bien même on n'arrive pas à communiquer avec les autres. Un livre admirable, une vraie trouvaille aussi pour moi qu'Anne Bragance!
Fleur
j'ai adoré cette histoire tellement d'actualité et tellement bien écrite!
valerika
j'ai lus ce livre des dizaines de fois et je le recommande a tous se qui aimes la lecture ce me plait toujours autant je le lit en 1 journée tellement je le trouve merveilleux donc je vous le conseil vivement car il est captivant et ont parvient a s'imaginer les scènes merci
loulou
Je ne sais pas où ce commentaire va tomber. Il est pour l'auteur du livre. A qui je voudrais dire qu'au-delà du contexte personnel de chacun avec des conséquences si extrêmes pour vous qu'avant de vivre soi-même un truc pareil, si dévastateur et si précieux en même temps, on ne peut pas s'imaginer que cela puisse être. Tout cela écrit et décrit avec des mots simples et précis qui sonnent juste. Bon courage à vous.
PNA
Bonjour Merci de publier cet auteur et cette saga remarquable, un régal ! Mais pourriez vous nous en dire plus sur la suite? Je crois qu'en anglais elle est déjà parue. Merci d'avance pour votre réponse !
Laetitia
Malheureusement, c'est le caractère perplexe de l'Homme, cet être inachevé.... Bêtise humaine quand tu nous tient!!! "Et pourtant!!! Ne sommes nous pas êtres pour Aimer...
Srami
HÉ OUI, Toujours la même histoire des hommes : l'étranger est toujours ÉTRANGE ? ce qui fait de lui NÉCESSAIREMENT un enfer pour les autres qui l'accueillent, L'ENFER... Et pourtant quelle RICHESSE, si seulement si...
srami
Nous avons commandé toute la série de la saga "Les ravages de la passion" et avons désespérément attendu le tome 2, le chemin des falaises. Le libraire vient de nous annoncer qu'il est EPUISE ! Je ne peux donc compléter la série destinée aux usagers de la bibliothèque que je dirige. Avez-vous une solution à me proposer ? Merci. Corinne BORDET Directrice de la bibliothèque de La Châtre Sainte-Sévère Tél : 02 54 48 41 33
BIBLIO
Vous racontez des mensonges. Ce dirlo est condamné pour avoir abusé son pouvoir, remise illicite d'objets interdits. En échange des services sexuels d'une prostituée et pas n'importe quelle - complice de gang des barbares. Il n'a pas respecté le Décret n°2010-1711 portant Code de déontologie du service public pénitentiaire et il est puni. S'il avait vraiment aimé, il pourrait attendre la libération de sa "Juliette" car 'il a bien aménagé sa peine devant le juge et il n'aurait pas favorisé le trafic dans la prison.
marie
La série est toujours aussi passionnante et palpitante ! On attend avec impatience la suite (le tome 11) pour bientôt ? ! Merci de m'en indiquer la date !
zubev
Je recherche désespéremment la saga " Le Chardon et le Tartan " ... INTROUVABLE. Cette série passionnante va- t' elle être rééditée ?? Ce serait une bonne nouvelle pour de nombreux lecteurs. Cordialement.
Marité
Il faut savoir que j’adore cette série (comme pratiquement toute ma famille d’ailleurs …) mais je ne savais pas qu’un sixième tome était prévu. Je ne l’ai découvert que très récemment et je n’ai donc pas eu le temps de m’imaginer une suite et de voir mes espoirs « anéantis ». Ce livre était pour moi un bonus, en tous cas je l’ai pris comme tel. Il m’a permis de me replonger avec plaisir dans ce monde, dans cette époque. Ce point est important car j’ai lu beaucoup d’avis de fans déçus par ce sixième et dernier tome. Moi je ne le suis pas totalement. C’est vrai qu’il n’y a pas vraiment d’intrigue. Ou plutôt, que l’intrigue change totalement de ce qu’on pouvait trouver dans les tomes précédents. L’auteur nous avait habitués à de l’action, des découvertes, des rencontres extraordinaires. Ici ce n’est plus vraiment le cas, Ayla et Jondalar ont fini leur Grand Voyage et sont de retour. Ils sont finalement arrivés à destination et sont installés. Personnellement j’ai pris ce sixième tome comme un moyen d’être, pour quelques heures supplémentaires, en compagnie d’Ayla et Jondalar. De me fondre dans cette période et d’observer la façon dont nos ancêtres vivaient. Car il faut l’avouer, c’est ce qui fait la force du récit : l’exactitude de ce que Jean Auel écrit. En conséquence, il y a beaucoup de descriptions. Comme dans les tomes précédents bien sûr. Cependant, comme le nom du tome l’indique, ce sont principalement des descriptions de grottes. Je ne doute pas que ce soit merveilleux, transcendant et totalement sublime à voir. Toutefois, le lecteur lui n’est pas à côté d’Ayla et ne voit pas ce qu’elle voit. Trente pages de descriptions d’une seule grotte c’est un peu longuet. Du fait donc de ces descriptions, mon rythme de lecture ressemblait un peu à des montagnes russes. Je dévorais le livre, puis mon rythme de lecture diminuait devant une description pour finalement reprendre, et ainsi de suite. Il y a également beaucoup de répétitions. Certaines sont utiles, puisqu’elles rappellent au lecteur ce qu’il doit se souvenir des tomes précédents, mais d’autres ne font que rajouter une certaine redondance, ce qui est dommage. Comme dit plus haut, Jean Auel insiste beaucoup sur la visite des grottes sacrées qui rentre dans le cadre de l’apprentissage d’Ayla. J’aurais préféré que cela soit plus centré sur les épreuves que doit subir Ayla pour devenir Zelandoni. Épreuves qui sont simplement évoquées, alors qu’elles auraient pu rendre le récit un peu plus vivant, ce qui manque le plus dans ce tome. Les 200 dernières pages sont finalement les meilleures, on quitte les descriptions de grotte pour s’intéresser un peu plus aux personnages, à leur psychologie et à leurs sentiments. Cette partie de l’histoire est donc beaucoup plus palpitante, le rythme s’accélère et il est impossible de reposer le livre avant de l’avoir terminé. En conclusion, bien que mon avis paraisse assez mitigé, je vous conseille de le lire si vous aimez cette saga. J’ai vraiment beaucoup aimé pouvoir retrouver Ayla, Jondalar, Loup et les chevaux. Cependant après avoir tourné la dernière page, j’avais vraiment un sentiment de vide. Quelque chose venait de se terminer, plus jamais je ne pourrais les retrouver – à moins de relire la saga. Toutefois, je trouve que la fin laisse beaucoup trop de portes ouvertes pour être vraiment « finale » … l’auteure nous préparerait-elle un tome 7 ?
Lady K "http://antredeslivres.blogspot.com"
Autant vous le dire, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre avant de commencer ce livre. Il faut dire que le résumé, tout autant que le titre, est bien mystérieux. Et au final, je suis loin d’être déçue. J’ai découvert une histoire intéressante. Celle de Victoria, une jeune femme qui a toujours été seule – ou presque – et rejetée. On la suit avec plaisir, en découvrant petit à petit son passé car les chapitres alternent le présent et le passé. Le passé évoqué – principalement les seuls moments heureux de son enfance – permet de mieux comprendre le présent car ils sont liés : les mêmes personnages apparaissent dans les deux époques. Il est donc très agréable de suivre Victoria car tout en apprenant à la connaitre, à ses côtés on apprend aussi beaucoup de choses sur les fleurs et plus spécialement sur le langage des fleurs. C’est un personnage touchant et attachant, mais elle m’a exaspérée plus d’une fois. C’est difficile d’expliquer pourquoi, peut-être son pessimisme ou son fatalisme qui ne me plaisent pas. Elizabeth par contre, la mère adoptive dont elle a été le plus proche (oui, parce qu’elle n’en a pas eu qu’une) est au contraire plus qu’optimiste et c’est pourquoi je l’ai tout de suite adorée. Impossible de faire autrement, elle est si calme, si compréhensive … je suis sûre que c’est une personne que l’on gagnerait à connaître. De toute façon, d’une manière générale, j’ai trouvé les personnages sympathiques, chacun ayant un petit quelque chose qui fait la différence. Une petite précision, je pense que ce livre est ouvert à tous. Mais il est peut-être recommandé de s’y connaitre un tout petit peu en fleurs. Je m’explique, il est agréable d’avoir une représentation des fleurs dont il est question lorsqu’elle compose des bouquets, pour se faire une petite idée mentale du résultat. Après ce n’est pas indispensable, il y avait pas mal de fleurs que je ne connaissais pas et cela ne m’a pas empêchée de continuer ma lecture !! Au final, voici une histoire complexe, mêlant passé et présent, qui explore les relations humaines grâce à un langage bien particulier. Que ce soit les relations amoureuses ou celles que l’on a entre membres d’une même famille, elles sont toutes abordées. Voici un premier roman innovant et original. Ce fut pour moi une découverte bien agréable que je vous recommande car je n’avais jamais lu quelque chose s’en approchant
Lady K "http://antredeslivres.blogspot.com"
Je n'ai pas encore terminé le livre mais je suis impressionnée par la richesse du vocabulaire de l'auteur et par ses descriptions de Vittel. Et puis bien sûr il y a la révolte face au comportement des hommes envers l'héroïne !
Marie-Jeanne
HEY LA LE VRAI FAWAD EST A COTER DE MOI OK LA MAUDIT FAKE DE CALISSE DE CHIENS SALE DE MARDE DE CRISS DE TABARNAK!!!!!!!!!!!!!!!!!!
LAFAWAD
mon gerges bernard était élève aspirant au régiment de cavalerie de saumur a combattu sous les ordres du lieutenant DE GALBERt sous les tirs allemande à MILLY SARREAU, MILLY GENNES et fier de mon pére et mort à 72 ans
bernard
Tous les fans français attendent avec impatience que vous réimprimiez la série "La Chardon et le tartan" de Diana Gabaldon, introuvable aujourd'hui malheureusement !!! et aussi qu'elle soit disponible en version numérique !!!......!
Margaret
Je n'arrive pas à me procurer ce livre alors que j'ai les autres. J'ai écris aux presses de la cité pour savoir s'il allait etre réedité mais je n'ai pas de réponse.
Nicole
j'attends avec beaucoup d'impatience la suite du tome 2 l'Echo des coeurs lointains de Diana GABALDON...C'est pour quand?
CATHERINE
Bonjour, Auriez vous la gentilesse de m'indiquer la date d'arrivée du troisième tome dans nos librairies montréalaises? La date du 24 novembre ayant été annoncée, mais de toute évidence, aucune en aurait reçu.
François Le Brun
Bonjour, Oû puis-je me procurer ce livre en format ePub. Idéal pour le voyage. Merci
Luc
Merci de préciser le nom du traducteur : Jean-Noël Chatain
J-N C
Je recherche le tome 2 de "la croix de feu" de Diana Gabaldon, Merci de me dire comment je peux me le procurer, Salutations Lidia Cellich
lidia
Nous sommes emportés dans le tourbillon des danseuses du Bolchoï, des les coulisses du pouvoir stalinien, parmi lesamateurs de bijoux. Un vrai régal, une fois que l'on débute le livre on ne veut pas le lâcher.... Bon suspens. Mille bravo à l'auteur
FANFAN

Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage L'Enfant aux yeux bleus
  • Couverture de l'ouvrage Trois Femmes blessées
  • Couverture de l'ouvrage Agent Secret
  • Couverture de l'ouvrage Wanda
 
Ils en parlentTout voir Les lecteurs Vos commentaires je vais m'empresser d'acheter ce livre, car comme d'habitude ce doit être un très bel ouvrage. Je suis une grande...
chanel
+
Déposer un commentaire +