Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Traduit par Claire-Marie CLÉVY
Parution le 25 janvier 2018
656 pages


Partager cette page

La dernière confidence d’Hugo Mendoza, Joaquìn Camps



La presse espagnole le place à mi-chemin entre Joël Dicker et Stieg Larsson, c’est notre furie romanesque de ce début d’année : premier roman fleuve d’un jeune auteur castillan, La Dernière Confidence d’Hugo Mendoza séduira les amateurs d’humour noir, de comédie humaine dans les milieux feutrés des universités, mais surtout de mystère, de suspense et d’histoire d’amour contrariée !

Malgré les menaces de la mafia russe à qui il doit de l'argent et les accusations de viol formulées à son encontre par l'une de ses étudiantes, le séduisant professeur de littérature Victor Vega accepte une proposition insolite : découvrir pourquoi, chaque 3 décembre, la veuve du célèbre écrivain Hugo Mendoza reçoit sous pli anonyme un nouveau manuscrit de son défunt mari. Épaulé par Paloma, mathématicienne obèse férue de poésie et d'humour graveleux, Santa Tecla, bonne soeur diplômée en informatique, et une femme à la beauté énigmatique dont il tombe éperdument amoureux, Victor s'engouffre dans une enquête baroque et échevelée, jalonnée de secrets de famille, de trahisons et d'usurpations d'identité. Au programme : agents littéraires véreux, universitaires carriéristes, tortionnaires et navigateurs naufragés, qui se croisent pour happer le lecteur dans un tourbillon de suspense, de frissons et de retournements de situation.
Déposer un commentaire +