Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Traduit par Irène SOKOLOGORSKY
Parution le 21 mars 2002
434 pages



Partager cette page


La mort d'Achille
Boris AKOUNINE


On retrouve dans ce quatrième volet des aventures d'Eraste Fandorine les mêmes qualités - intrigue aux multiples ramifications, clins d'oeil discrets à l'actualité - que dans les volumes précédents.
De retour du Japon, Eraste Fandorine revient à Moscou accompagné de Massa, son truculent serviteur nippon, un virtuose des arts martiaux qui lui a plusieurs fois sauvé la vie. Poursuivant sa carrière dans la police, il a été nommé responsable des missions spéciales auprès du général gouverneur de Moscou, le prince Dolgoroukoï. Le jour de l'arrivée du jeune homme, le général Sobolev, surnommé "Achille" par ses camarades de combat, gloire nationale depuis ses hauts faits dans les Balkans, est retrouvé mort. Il s'agit de toute évidence d'une crise cardiaque, survenue dans l'hôtel où est descendu Fandorine. D'emblée, pourtant, ce dernier a des doutes : l'homme était un hercule, dans la force de l'âge, et certains indices lui donnent à penser que l'affaire, moins simple qu'il n'y paraît, est peut-être même une affaire d'Etat...

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage La Dernière Licorne
  • Couverture de l'ouvrage Roma
  • Couverture de l'ouvrage La Dernière Expérience
  • Couverture de l'ouvrage Une mer si froide
 
Ils en parlentTout voir Les lecteurs de Babelio Un bon petit polar bien sympathique qui dénote tant par sa plume que son humour, plutôt rarement dans ce genre.
Isambour
+
Déposer un commentaire +