Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Parution le 06 avril 2017
304 pages



Partager cette page

Ils en parlent


" Un beau roman sur les souvenirs, l'amitié, l'amour vu par un jeune homme avant son mariage...
Un récit intense et plein d'émotions ! "
Les Choniques de Madoka
"Quand la littérature et l'Histoire s'entremêlent..."
Racines
"Avec ses talents de conteur - son humour, sa finesse, sa sensibilité -, Yves Viollier fait de la marche vers des noces rabelaisiennes la trame de son récit, en contraste avec la tragique réalité traversée par la mère de Zhida à Phnom Penh. Déchirant."
La Vie
" Au coeur des trois nuits étouffantes de plein été qui précèdent la fête, Zhida se souvient de son enfance, que l'exil a rendue douloureuse, et de sa jeunesse précaire. Il se souvient de sa mère, la grande absente, disparue dans les tenèbres de la barbarie, que ses pensées reviennent, elle dont le sourrir fragile va l'accompagner jusqu'à l'autel."
Informateur, Judiciaire
" Les souvenirs se glissent au milieu des préparatifs: la difficile acclimatation, la famille d'accueil, les retours à Phnom Penh l'été, la mère disparue dans les décombres de la barbarie khmère... Une chanson douce-amère et terriblement juste."
Famille Chrétienne
" Avec ses talents de conteur- son humour, sa finesse, sa sensibilité -, Yves Viollier fait de la marche vers des noces rabelaisiennes la trame de son récit, en contraste avec la tragique réalité traversée par la mère de Zhida à Phnom Penh. Déchirant."
La vie
"Le Marié de la Saint-Jean nous emmène sur les chemins de la générosité à travers le long parcours de Zhida," adopté" par une famille, des amis, un pays. Une belle leçon d'intégration. [...] On nes'empêcher de verser une petite larme... très émouvant... A lire. "
http://binchy.canalblog.com/archives/2017/04/07/35144948.html
" C'est une histoire qui fait la part belle aux sentimetnts, à la générosité. La tendresse et l'amour sont omniprésent malgrè la brutalité de la séparation et de la perte, l'humour également: sans lesquels la sinistrose serait au rendez-vous. Sans une bonne dose de philosophie. [...] Une belle leçon de vie qui démontre que toujours l'ouverture primera sur le repli.
https://www.leschroniquesdegoliath.com/2017/03/le-marie-de-la-saint-jean-dyves-viollier/
" Un roman très touchant et très réussi."
https://www.leschroniquesdegoliath.com/2017/03/le-marie-de-la-saint-jean-dyves-viollier/
" Cette histoire d'exil et d'accueil va vous bouleverser. "
Courrier, Dordogne
" Le marié de la Saint-Jean nous emmène sur les chemins de la générosité à travers le long parcours de Zhida, "adopté" par une famille, des amis, un pays. D'après une histoire vraie. "
Bulletin d'Espalion
"Un roman vrai, écrit avec une grande justesse et sincérité. Cette histoire d'exil et d'accueil va vous bouleverser."


Courrier Français, Dordogne
" Sans pathos, l'auteur parle du destin d'un homme qui a dû lutter pour s'imposer, faire taire les rumeurs et apprendre à aimer son pays d'accueil. Sans détour, il revient sur les déchirements liés à l'absence de parents à côté de lui, sur les ténébres et la barbarie d'une didacture sanglante et sur les renoncements. L'histoire d'un migrant qui pourrait s'assimiler à celle de beaucoup d'autres et qui raconte de quelle manière chacun peut, par le travail, la force et l'espoir d'un avenir meilleur, mettre tout en oeuvre pour s'intégrer dans une société prête à accueillir les gens de bonne volonté et décidés à s'y investir. "
Bruxelles Culture
"Le Marié de la Saint-Jean, nous raconte une histoire d'exil et d'intégration. Une histoire vraie, pleine de tendresse [...] Avant d'entrer dans ce roman inspiré, un conseil : prenez des serviettes. La chaleur y est humide, ça transpire beaucoup. N'oubliez pas non plus vos mouchoirs : la barbarie des Khmers rouges, d'abord encensés par la bienpensance de l'époque, est à l'oeuvre... "
Le Point
"Le Marié de la Saint-Jean nous emmène sur les chemines de la générosité à travers le long parcours de Zhida, adopté par une famille, des amis, un pays."
Centre presse
"Le Marié de la Saint-Jean est un hymne à la tolérance à travers ce jeune homme qui, issu d'une culture différente de la leur, va être accueilli comme un fils au sein de la famille de celle qu'il aime. Ceci, sans oublier les souffrances d'un pays qui fut sous la coupe d'une dictature sanglante, soutenue par bien des intellectuels occidentaux. Une histoire à méditer quand le rejet de l'autre devient pour certains la norme. "
A l'écoute des livres
" Bien sûr que j'ai aimé cette lecture. Comment aurait-il pu en être autrement ? Yves Viollier nous peint un tableau saisissant de vérité et d'authenticité, où les hommes et les femmes sont terriblement humains, avec leurs qualités et leurs défauts.Porté par cette écriture pleine et sans faux-semblants, ce récit nous touche en plein coeur, nous émeut et nous fait sourire. "
Les lectures de Martine
" Très bon roman."
L'Avis Indépendant
" Les mots d'Yves Viollier exhalent une réelle aptitude au bonheur. "
Sud Ouest
" Une belle tranche de vie qui nous réconcilie avec le genre humain. "
Le courrier Indépendant
" Ce roman nous invite à découvrir les cultures familiales des mariés et la façon dont, à l'occasion de la noce, elles se mêlent harmonieusement pour faire de ce jour une rencontre porteuse d'avenir. "
Pelerin

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage La Saga des Pitelet
  • Couverture de l'ouvrage Les Chemins de garance NE
  • Couverture de l'ouvrage Les souffleurs de rêves
  • Couverture de l'ouvrage Nocturne pour Stanislas
 
Ils en parlentTout voir Les médias
" Un beau roman sur les souvenirs, l'amitié, l'amour vu par un jeune homme avant son mariage...
Un récit...
Les Choniques de Madoka
+
Les lecteurs de Babelio Belle histoire d'intégration, Yves Viollier a su nous faire voyager et partager les secrets d'une famille presque ordinaire.
MediathequeFayl
+
Déposer un commentaire +