Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Parution le 13 mars 2014
528 pages


Partager cette page


Le Monument
Claude DUNETON


Lagleygeolle en Corrèze, le 11 novembre 1964 : en pleine commémoration de l'armistice, le père de Claude Duneton, qui a fait 14-18, hurle ces mots devant le monument aux morts : "Oh vous pouvez en faire des grimaces ! Si vous saviez la saloperie que c'était la guerre !"
« J'ai été secoué par l'écho des obus dans le corps de mon père, il m'a transmis ces sortes de gènes de l'éclatement. Je me suis trouvé bombardé en relais, de seconde main, mais tout de même, j'ai connu la peur des balles, des marmites qui creusent la terre toutes ensemble en soulevant des gerbes de boue hautes comme les vagues de la mer en furie. »

Comme toutes les communes de France, Lagleygeolle, en Corrèze, a perdu nombre de ses fils lors de la tuerie de 1914-1918. Sur le monument aux morts du village, vingt-sept noms sont gravés. L'auteur les suit pas à pas : les paysans, dont certains ne parlaient que le patois de la paroisse, étaient partis sans finir les moissons, dans l'espoir de revenir assez tôt pour les vendanges. Il en fut autrement.
Claude Duneton raconte dans cet étonnant « roman vrai » le carnage de cette guerre dont le quotidien fut la peur, les rats dans les tranchées, les maladies, la faim, mais aussi une vraie fraternité.

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage Et le ciel se refuse à pleurer...
  • Couverture de l'ouvrage Le Destin de Louise
  • Couverture de l'ouvrage La Saga des Pitelet
  • Couverture de l'ouvrage Le Puits Sans-Nom
 
Ils en parlentTout voir Les lecteurs de Babelio L'auteur fait revivre ces "vies minuscules" (1) dont les noms sont inscrits sur le monument aux morts de son village corrézien. Un livre superbe. (1) j'emprunte cette belle expression, que je trou...
michdesol
+
Déposer un commentaire +