Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Lire un extrait


Parution le 04 mai 2016
400 pages



Partager cette page

Ils en parlent


Le temps est assassin se déroule sur la presqu’ile de la Revellata, en Corse. Clotilde revient en Corse, elle n’y avait pas remis les pieds depuis 1989, année où elle avait eu un accident de voiture qui avait coûté la vie à ses parents et son frère. Elle espère y passer ses vacances en compagnie de son mari et de sa fille. Or dès le début, elle repère des détails qui vont la perturbér, la manière de passer la serpillière de l’homme à tout faire du camping, le nom du chien Pacha, comme celui qu’elle avait petite, le vol de son portefeuille... mais surtout la lettre trouvée au bungalow, non signée, qui lui donne rendez-vous le lendemain sous le chêne vert de la bergerie d’Arcanu, lors de sa visite chez Cassanu et Lisabetta, ses grands-parents. Et avec Valou, sa fille… Elle y reconnaît l’écriture de sa mère. Celle-ci serait-elle encore en vie? Malgré l’accident. Un fol espoir la saisit…
Parallèlement à ce récit de l’année 2016, le livre nous fait découvrir le journal intime de Clo, écrit l’été 1989, où elle consignait ses petits secrets, ce qui se passait tous les jours de ses vacances. On y découvre de nombreux personnages mais à l’âge d’adolescents. Cette plongée dans le passé, nous apporte des indices… ou des fausses pistes. Passant d’une époque à l’autre, le drame s’installe. Selon un ancien gendarme en retraite, qui aurait participé à l’enquête, l’accident ne serait pas dû à un défaut de maîtrise de la part du conducteur mais à un acte de sabotage. Cela bouleverse Clotilde qui espère éclairer ce mystère.
Encore un roman de Michel Bussi qui devient un coup de cœur. Cet auteur sait nous maintenir dans un état de tension qui nous empêche de fermer le livre avant la fin! Il y a des revirements de situations tout le temps et même quand on pense avoir compris le pourquoi du comment tout est vite remis en cause par un événement ou remis en doute par les paroles d’un personnage. À dévorer sans modération.
Librairie A livr’ouvert, Paris
Magali Garnero Librairie A livr’ouvert 171 bis boulevard Voltaire 75011 Paris Tel: 09.52.65.38.67 http://www.alivrouvert.fr
Seule survivante de la sortie de route qui a coûté la vie à ses parents et à son frère après que leur voiture se fut écrasée au fond d’un précipice, au détour d’un virage, Clotilde revient, vingt-sept ans plus tard, passer ses vacances en Corse avec son époux et sa fille, retrouvant son grand-père, le patriarche intransigeant du clan des Idrissi. Un retour pour exorciser le passé qui semble déranger la mémoire collective enfouie sous le poids des secrets claniques, une présence dérangeante que l’on cherche par tous les moyens à éliminer, sinon à intimider. Et si ce funeste accident n’en était pas un ? S’il s’était agi d’un crime déguisé, organisé, prémédité ? Avec ce nouveau roman, Michel Bussi porte haut son art des faux-semblants et des vérités fuyantes, médusant le lecteur du début à la fin. Alternant les épisodes du passé de ce funeste été 1989 vu par une adolescente, avec le présent de l’adulte qu’elle est devenue, il dresse le portrait sensible d’une femme vulnérable et combattante qui ouvre le chemin de la vérité dans le maquis des intolérances familiales et dans celui, plus sournois, des cruautés de l’adolescence.

Copyright Page des libraires
Librairie La Buissonnière, Yvetot
Par Manuel Hirbec Adresse : 10 Place Victor Hugo, 76190 Yvetot Téléphone : 02 35 56 19 10 https://www.librairielabuissonniere.com

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage Le Prisonnier
  • Couverture de l'ouvrage Solomon Creed
  • Couverture de l'ouvrage Love Murder
  • Couverture de l'ouvrage Maman a tort
 
Ils en parlentTout voir Les médias
Après Marc Lévy et Guillaume Musso, c'est l'auteur le plus lu de France. Aujourd'hui adoubé par les pays...
Metronews
+
Les libraires
Le temps est assassin se déroule sur la presqu’ile de la Revellata, en Corse. Clotilde revient en Corse,...
Librairie A livr’ouvert, Paris
+
Les lecteurs Vos commentaires Comme mes compagnons d'infortune, j'ai d'abord cru à un manque de traducteurs dont la regretté Florence Herbulot,...
Antar
+
Les lecteurs de Babelio Ah, les romans de Michel Bussi, j'en ai lu plein et à chaque fois c'est un « ascenseur » émotionnel. En fait, un coup ça me plaît, un coup ça me déçoit complètement. Mais je dois avouer qu'avec le Tem...
clairebossler
+
Déposer un commentaire +