Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Lire un extrait


Traduit par Laurence SENDROWICZ
Parution le 07 septembre 2017
416 pages



Partager cette page

Ils en parlent


" L'israélienne Ayelet Gundar-Goshen, psychologue et scénariste, signe ici ce qu'il est convenu d'appeler un thriller humanitaire. "
Paris Match Belgique
"Avec Réveiller les lions, Ayelet Gundar-Goshen livre alors un véritable thriller, aux accents humanitaires, dans un pays, Israël, en proie aux doutes."
Paris Normandie
" Un roman bouleversant et révoltant qui analyse nos sentiments les moins avouables."
Flair
" Un roman puissant, dérangeant-traduit formidablement-qui ne s'oublie pas de sitôt."
L'Express
" Ce roman dense et très introspectif dresse le portrait de personnages torturés et prisonniers d'une spirale infernale."
Courrier de l'Ouest
" Un thriller humanitaire par l'espoir de la littérature israélienne, qui en dit moins sur ce qui oppose les hommes que sur ce qui les lie. "
Le Quotidien du Médecin
" C'est évidemment un roman israélien. Mais pas que. les questions posées par Ayelet Gundar-Goshen sont universelles, elles concernent le regard que nous posons sur les réfugiés, sur les autres. Et elle les traite par le biais du roman avec beaucoup de talent de mise en perspective, d'écriture et de style."
Le Soir
" Les lectrices et lecteurs français de l'Israélienne Zeruya Shalev seraient bien avisés de découvrir l'univers d'Ayelet Gundar-Goshen. Déjà remarqué avec Une nuit, Markovitch, elle frappe plus fort encire avec l'impressionnant Réveiller les lions."
Lire
" Le roman, très agréable à lire, prend la dimension d'une fresque décrivant une société pleine de tensions avec le tragique destin des réfugiés tentant une nouvelle vie dans un univers hostile."
L'Ardennais
" C'est dans ce Moyen-Orient compliqué que l'auteure a situé ce thriller humanitaire et humaniste dont l'épilogue sera évidemment conforme à la nature humaine, il n'y a ni blancs ni noirs, mais une infinité de nuances entre les deux."
L'Echo du Centre
" Son premier roman avait été l'une des révélations de l'an dernier. Avec Réveiller les lions, l'auteure israélienne Ayelet Gundar-Goshen nous scotche une fois encore."
Cosmopolitan
~On retrouve la très belle plume, sensuelle et parfois crue de l'auteure israélienne. L'histoire est prenante : à mi-chemin entre intrigue policière et roman introspectif. Le pari est tenu et c'est un bon roman à recommander.
Cultura 92800 La Défense, Marine
~Un thriller hors du commun. Un roman lumineux sur des trafics,de la violence et des sentiments enfouis. Le Dr Ethan Green a percuté un clandestin soudanais avec sa voiture:il est mort. Sa vie devient un cauchemar. La compagne du clandestin,Sirkitt lui fait un chantage:sauver des clandestins contre son silence.
Fnac Victor Hugo Grenoble 38000, Louis Vinti
~Rien ne laisse présager une rencontre entre un neuro-chirurgien et une réfugiée érythréenne.Mais des circonstances dramatiques dans le désert du Néguev vont les plonger dans des ténèbres inimaginables.Proche du thriller,un univers rude,sombre mais au final empathique et solaire.
Fnac Rennes 35000, Michel
Ayelet Gundar-Goshen nous plonge dans un roman plein de tensions,de chantages,de mensonges; la vie des trois protagonistes va se retrouver entièrement remise en question.
Sauront-il sfaire les bons choix ?
Les Guetteurs de vent 75011 Paris , Nathalie Servain
" Passionnant. "
Le Courrier de l'Eure
" La jeune romancière s'affirme comme la nouvelle voix des lettres israéliennes."
Paris Match
"Un thriller politique et social sur les clandestins en Israël."
Actualité Juive Hebdo
"Un thriller d'une jeune auteure israélienne, à la fois efficace et troublant, sur les questions identitaires et la culpabilité."
Air France Madame
"Réveiller les lions" est un roman à double fond, jouant des contrastes et passant sans préambule du drame psychologique au thriller tonitruant. Mais c'est en sondant les profondeurs qu'Ayelet Gundar-Goshn nous met à terre. Quand elle dissèque l'envers des silences, les dénis et les non-dits imposés par la survie, avec une clairvoyance et une densité évoquant sa compatriote Zeruya Shalev. Jamais là où on l'attend, l'auteure d' "Une nuit, Markovitch" nous balade, nous prend à revers, balayant toutes les conjectures et les certitudes pour nous laisser sonnés, mais décillés par une rafale salutaire."
ELLE
"Après Une nuit, Markovitch, sublime, la romancière israélienne transforme l'essai haut la main (la plume) avec ce deuxième roman aux accents de thriller. Un livre d'une acuité et d'une éloquence bluffantes."
L'Express dix
"Personnages attachants, écriture fluide, Réveiller les lions fouette les sangs."
Ouest France
"Un thriller troublant sur le mensonge, la haine et la compassion, le confort et la misère. Une réflexion menée de main de maître sur les inégalités planétaires."
Madame Figaro
"[un] roman qui ne prend pas de gants pour disséquer les bonnes consciences."
Dernières Nouvelles d'Alsace

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage 28 jours
  • Couverture de l'ouvrage Le Royaume du crépuscule
  • Couverture de l'ouvrage Une histoire des abeilles
  • Couverture de l'ouvrage Modern Lovers
 
Ils en parlentTout voir Les médias
" L'israélienne Ayelet Gundar-Goshen, psychologue et scénariste, signe ici ce qu'il est convenu d'appeler un...
Paris Match Belgique
+
Les lecteurs de Babelio La trame du roman a déjà été racontée, je ne vais pas y revenir, mais exprimer que j'ai trouvé ce roman enthousiasmant, captivant, extra-ordinaire ! L'écriture est sublime, affinée, acérée, pénétrante...
Yayamia
+
Déposer un commentaire +