Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Nymphéas noirs
Michel BUSSI


Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Elles possédaient pourtant un point commun, un secret en quelque sorte : toutes les trois rêvaient de fuir...
Trois femmes vivaient dans un village. La troisième était la plus douée la deuxième était la plus rusée, la première était la plus déterminée.
A votre avis, laquelle parvint à échapper ?
La troisième, la plus jeune s'appelait Fanette Morelle ; la deuxième s'appelait Stéphanie Dupain ; la première, la plus vieille, c'était moi.

Prix littéraires

2017, prix Segalen des lycées français de la zone Asie Pacifique
2011, prix des lecteurs du festival Polar de Cognac
2011, prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon)
2011, prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans
2011, Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands
2011, prix des lecteurs du festival Sang d'Encre de la ville de Vienne (« gouttes de Sang d'encre »)
2011, Finaliste du prix mystère de la critique (3e), du prix du polar francophone de Montigny-lès-Cormeilles (2ème), du prix marseillais du polar, du prix Polar de Cognac, du prix du roman populaire d'Elven, du prix Plume-Libre, du prix plume de Cristal du festival policier de Liège.

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage Le Prisonnier
  • Couverture de l'ouvrage Solomon Creed
  • Couverture de l'ouvrage Love Murder
  • Couverture de l'ouvrage Maman a tort
 
Ils en parlentTout voir Les médias
« Croisez Le Dahlia noir d'Ellroy et les Nymphéas de Monet, et vous obtenez, mi-littérature, mi-peinture, un polar...
Le Point
+
Les lecteurs Vos commentaires Grand amateur de littérature hispanique ou italienne, et plus particulièrement de romans noirs et de thrillers,...
Laurent
+
Les lecteurs de Babelio Un nymphéa bleu trône maintenant sur l'arrière-plan de mon ordinateur . Merci Michel Bussi . J'aurais aimé avoir un professeur d'art qui me donnât autant l'amour des couleurs comme l'auteur a su si ...
piccolanina
+
Déposer un commentaire +